Archives par mot-clé : lévée

Forêts : Un plaidoyer pour la levée du moratoire sur les forêts congolaises

La coalition de la société civile pour la levée du moratoire dénonce les critiques acerbes jugées non fondées  dont fait l’objet la République Démocratique du Congo  pour sa décision relative à  la levée du moratoire. C’est dans  un plaidoyer dont Environews-RDC s’est  procuré une copie, que cette coalition constituée d’une centaine d’ONGs  fustige les comportements des quelques  ONGs internationales, appuyées par une frange  d’ONGs partenaires intéressées dont la motivation première est  de discréditer les efforts en cours que mène le Gouvernement dans le secteur forestier.

Depuis un certain temps, le secteur forestier industriel fait l’objet de nombreuses critiques, dont certaines de plus acerbes, notamment sur la garantie qu’il offre en termes d’une exploitation forestière durable et de respect des clauses sociales liées au cahier des charges en faveur des communautés riveraines de concessions forestières. S’il est vrai que ces critiques pouvaient à l’époque se justifier, ceci ne devrait plus être à l’ordre du jour depuis la mise en application des  profondes réformes induites par le Code forestier qui a été promulgué en août 2002. Et la publication des plusieurs guides opérationnel dans le souci de gérer durablement nos forêts. Continuer la lecture de Forêts : Un plaidoyer pour la levée du moratoire sur les forêts congolaises

Forêt : les conclusions de l’atelier de réflexion sur la levée du moratoire

Tenu du 16 au 18 novembre dernier à Kisantu dans la province de Kongo-centrale, l’atelier de réflexion sur la lavée du moratoire sur les forêts de la RDC instauré depuis 2002 et renforcé en 2005, a débouché sur une grande recommandation à savoir,  « définir les voies et moyens pour lever les plus rapidement possible ce moratoire qui frappe la RDC depuis 15 ans ».  Ceci en impliquant toutes les parties prenantes pour accompagner le pays dans ce processus.

Cependant, lors de ces travaux, il s’est dégagé des anomalies entretenues par certains acteurs de la société civile et Ong nationales et internationales au sujet de la levée de ce moratoire, ont informés les organisateurs. « Il y’a beaucoup d’amalgames à ce qui se dit en dehors de ce processus. Pour ne citer que le cas de 16 titres rétrocédés à l’Etat congolais par certaines sociétés. Les gens lient ça au maintien du moratoire et pourtant ces titres ont connus le processus de conversion d’anciens titres forestiers en contrats forestiers », a précisé José Ilanga, Directeur général en charge de forêts du ministère de l’Environnement de la RDC.

Pour le Directeur en charge de forêts, il est important que la RDC lève ce moratoire qui empêche le secteur des forêts de contribuer à l’assiette fiscale. « Qu’en déplaise à ceux de la société civile, surtout à ceux de compatriotes qui n’ont pas compris que ce moratoire observé par la RDC, qui avait une durée initiale de 3 ans, et que maintenant nous sommes à 15 ans, n’a fait qu’apporter de préjudices au niveau socio-économique, au niveau financier, mais également au niveau de l’exploitation illégale de bois d’œuvre par le secteur artisanale », a –t-il déclaré.

Notons que ces discussions entamées depuis Kinshasa, vont se poursuivre en vue de trouver une issue heureuse à cette question, a informé Monsieur Ilanga.

 

Alfred NTUMBA

RDC : levée du moratoire sur les forêts, Amy Ambatobe fait marche arrière  

Le ministre congolais de l’Environnement et développement durable, Amy Ambatobe a affirmé jeudi 16 novembre à Bonn, que le moratoire sur l’exploitation forestière ne sera plus levé cette année. Il a fait cette déclaration  en présence des ministres français et norvégiens de l’Environnement et Ecologie.

Le Ministre congolais de l’Environnement Amy Ambatobe lors de travaux de la COP23, Photo Nounou Ngoie/Radio Okapi

Pourquoi ce rétropédalage du ministre congolais de l’Environnement et Développement durable ? La question hante les esprits de plusieurs observateurs avertis, au regard de la détermination inébranlable de celui-ci à lever à tout prix ce moratoire instauré sur les forêts de la RDC depuis 2002 et renforcé en 2005. Ceci au nom de l’élargissement de l’assiette fiscale et l’apport au budget national.

D’aucun s’interroge donc sur ce changement brusque de la dernière minute, qui relève certes du secret de polichinelle, lorsqu’on sait que l’atelier de réflexion sur la levée dudit moratoire était prévue ce jeudi 16 novembre à Kinsantu dans la province du Kongo centrale.

Est-ce la présence du ministre norvégien de l’environnement ou encore celle de son homologue français de l’écologie qui a changé la donne ? Pourquoi le gouvernement congolais avait-il choisi ce moment où les discussions sur le climat sont ouvertes à Bonn, pour amorcer le processus de la levée du moratoire avec l’appui financier de Sylvere, à qui le gouvernement devrait donner en échange 2 millions d’hectares de forêts à exploiter ? Autant de question qui ne trouvent pas des réponses pour l’heure. Toute chose restant égales par ailleurs, l’avenir nous en dira plus.

 

Alfred NTUMBA

 

RDC-Forêt : levée du moratoire, Amy Ambatobe explique le bien-fondé de la mesure

La question de la levée du moratoire sur les forêts de la République démocratique du Congo ne cesse de préoccuper plus d’un congolais. Si les aspects de gouvernances et des conditions adéquates à remplir pour lever cette mesure prise depuis 2002, ont été relevés à Kinshasa par certains observateurs lors du lancement de l’atelier de réflexion initié à ce sujet par le gouvernement, cette question s’est invitée également aux audiences que le ministre de l’Environnement et développement durable, Amy Ambatobe a accordé aux acteurs de la société civile et Ongs internationales à Bonn en Allemagne.   

Pour Amy Ambatobe, le secteur forestier de la RDC est confronté à de redoutables défis. Conséquence, les recettes publiques générées par ce secteur sont considérablement inférieures aux taux officiellement évalués. Continuer la lecture de RDC-Forêt : levée du moratoire, Amy Ambatobe explique le bien-fondé de la mesure