Archives par mot-clé : Mai Ndombe

Forêt : Le gouverneur Mputu décide d’annuler l’arrêté sur les concessions forestières dans le Mai Ndombe

Face à une pression montante en réaction à l’attribution illégale de six concessions forestières aux communautés de Lutoy (Kiri) dans la province de Mai Ndombe, le Gouverneur Paul Mputu a fini par lever l’option d’annuler lui-même son arrêté. Cela ne faisait nullement l’ombre d’aucun doute au regard des allures que l’arrêté provincial pris par le gouverneur a créé des indignations au sein de la société civile et de l’administration de l’environnement au niveau provincial et national.  

Selon les indiscrétions parvenues à notre rédaction, Paul Mputu s’est résolument engagé à annuler le plus vite possible cet arrêté. Il attend que la demande d’annulation vienne de la société civile qui, au courant de la journée avait menacé de saisir les instances compétentes quant à ce.

Rappelons qu’il était reproché à l’exécutif provincial l’abus de pouvoir et la violation des textes légaux régissant le secteur des forêts des communautés locales. Selon les accusations portées contre le gouverneur de la province du Mai Ndombe, environ 1.400.000 hectares des forêts auraient été attribués à six communautés de Lutoy dans le territoire de Kiri.

Alfred NTUMBA

Forêt : Boleko W’Alembo, « Toutes les allégations sur la présumée vente des forêts dans le Mai Ndombe sont fausses »

Toutes les allégations sur la présumée vente des concessions forestières dans la Province de Mai Ndombe sont fausses. C’est la réponse de Marius Boleko W’Alemba. Réagissant à un article publié sur notre site web, ce jeudi 07 novembre, relatif à la vente de 1.400.000 hectares des forêts dans cette province. Le Commissaire général à l’Environnement de la province de Mai Ndombe a tenu à préciser que les six concessions évoquées par le BVGRN ne représentent qu’à peine 300 hectares.

« Nous sommes dans une zone REDD, où nous voulons d’une province de Mai Ndombe plus verte. Et c’est ça la vision de son Excellence Monsieur le Gouverneur, Ingénieur Mputu Paul. Et les concessions demandées par les communautés les sont pour la conservation et non pour l’exploitation forestière », a-t-il précisé.

Boleko W’Alemba fustige le comportement qu’il traite d’irresponsable de détracteurs du gouverneur de la province. Pour lui, les ambitions de son chef sont bien celles de lutter contre la pauvreté dans laquelle croupie la majorité des communautés du territoire de Kiri. Il a par ailleurs relevé le caractère intrinsèque de l’assistance de l’administration forestière aux communautés requérantes dans le processus de l’obtention d’une concession de forêt communautaire.

« Lorsque le BVGRN parle de la vente, je tiens à vous confirmer qu’aucune concession n’a été vendue aux communautés. Et la loi n’interdit pas que les communautés soient assistée par l’administration forestière. Je suis membre de ces communautés de par ma mère et mon père.  Je ne vois aucun mal que je puisse assister mes frères pour leur bien-être », a-t-il informé.

Selon ce haut cadre de l’administration forestière provinciale, toutes les concessions de forêts des communautés dument attribués les sont pour la conservation et non pour l’exploitation comme veut le démontrer ses détracteurs. « Notre objectif est de développer notre province grâce aux projets mis en place par les communautés. Et ces projets sont notamment la conservation communautaire mais aussi le développement du tourisme », a-t-il précisé.

Alfred NTUMBA

Forêt : Quand le gouverneur Paul Mputu se vend lui-même les forêts dans le Mai Ndombe

C’est une histoire sans pareille, dans laquelle le vendeur est lui même l’acheteur. Dans la province du Mai Ndombe, le gouverneur Paul Mputu aurait mis en place un mécanisme efficace pour se vendre lui-même environ 1.400.000 hectares des concessions des forêts des communautés locales sous-couvert de son Commissaire général à l’Environnement, (l’équivalent du ministre provincial de l’Environnement), Boleko W’alembo, dans le secteur de Lutoy, territoire de Kiri.

Dans une correspondance adressée au BVGRN (Bureau de Veille et de Gouvernance des Ressources naturelles), les communautés locales de ce coin de la République se plaignent de l’attribution exagérée et frisant l’exploitation artisanale ou industrielle du bois d’œuvre sous le label des Concessions des Forêts des Communautés Locales.

« C’est un abus de pouvoir. Le gouverneur vend les forêts en les cédant à son commissaire à l’Environnement. Quel est ce ministre de l’Environnement qui ne connaît pas l’Arrêté sur les concessions des forêts des communautés locales ? On n’attribue jamais plus de 50.000 hectares à une seule communauté », a déclaré Joseph Bobia, coordonnateur du BVGRN.

A en croire les communautés frustrées, les édits du gouverneur Mputu attribuent plus d’un millions d’hectares des forêts à 6 communautés locales en toute violation. « Je suis sous le choc, car c’est le même Boleko qui en sa qualité de commissaire général à l’Environnement est sensé protéger nos forêts. Imaginez que c’est Boleko qui a élaboré la demande des forêts, et c’est lui-même qui les a attribués. Il est à la fois juge et partie », s’est indigné un activiste de l’environnement basé à Kiri. Continuer la lecture de Forêt : Quand le gouverneur Paul Mputu se vend lui-même les forêts dans le Mai Ndombe

Agriculture : « Les réalisations de PIREDD dans le Maï Ndombe constituent des cas d’exemples à partager », (Jean Minengu)

Une Délégation de la Présidence de la République vient d’effectuer une visite de terrain dans la Province du Mai-Ndombe, pour se rendre compte des réalisations obtenues dans le cadre du Projet Intégré REDD. Pour le Professeur Jean Minengu, Conseiller du Président de la République au Collège Urbanisme et Environnement, « ces réalisations constituent des cas d’exemples à partager pour illustrer comment la conservation de la nature et le développement communautaire peuvent se réaliser concomitamment et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté des populations ».  

Selon le communiqué sectionnant la fin de cette mission, « plusieurs résultats patents sont à mettre à l’actif des projets exécutés par le WWF-RDC dans la province du Mai-Ndombe. Il s’agit entre autres des plantations agro-forestières, des routes réhabilitées, des ponts en construction, des vergers d’arbres fruitiers mis en place, des palmeraies installées, des associations structurées ».   Continuer la lecture de Agriculture : « Les réalisations de PIREDD dans le Maï Ndombe constituent des cas d’exemples à partager », (Jean Minengu)

Forêt : Mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe

Le ministre de l’Environnement de la province de Mai-Ndombe Boniface Ntwa a procédé à la mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de cette province, ce mardi 18 septembre, à Inongo, chef-lieu de ladite province issue du démembrement de l’ancienne Bandundu. Cet organe technique a pour objectif d’aider le gouvernement provincial dans la prise de décision sur des questions de gestion des forêts.

Photo de famille prise lors de la cérémonie de mise en place du Conseil Consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe, (crédit photo, Bibish Nguwa).

« Le regard est tourné vers vous [Ndlr, membres du Conseil consultatif provincial], pour pouvoir multiplier des recherches dans le domaine de forêt. Lorsqu’il sera demandé au gouverneur de prendre un arrêté, son premier regard sera sur cet organe. Mon souhait est de voir cet organe grandir et avoir des experts », a-t-il déclaré.

Composé des délégués de la société civile, du secteur privé, des communautés locales et des peuples autochtones, cette structure multi acteurs devra donner des avis sur tout projet de classement ou de déclassement des forêts, mais aussi sur toute question forestière qui lui sera soumise par le gouverneur. Continuer la lecture de Forêt : Mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe

Forêt : Amy Ambatobe palpe du doigt les réalisations du PIF dans le Mai-Ndombe

Le ministre congolais de l’Environnement, et Développement durable, Amy Ambatobe Nyongolo a séjourné dans la province de Mai-Ndombe, en vue de se rendre compte de l’état d’exécution du projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers, mis sur pied par le Programme d’Investissement pour la forêt, ceci avant la clôture dudit projet dans une année.

Amy Ambatobe Nyongolo, Ministre de l’Environnement et Développement durable de République démocratique du Congo, lors de la remise des batiments du projet PIREDD/PLATEAUX à Mushie.

Durant une semaine, la délégation ministérielle a visité plusieurs sites où est exécuté ce projet, question pour le ministre et son équipe de dresser le bilan de différentes activités développées dans cette nouvelle province issue du démembrement.

Accompagné du ministre provincial de l’environnement de la province du Maï-Ndombe, Amy Ambatobe a visité les sites agroforestiers des villages LILALA et BISIALA dans le Sud-Kwamouth, de sites qui s’inscrivent dans le cadre de la composante 1 du PIREDD/PLATEAUX. Une descente qui lui a permis d’installer un dialogue franc avec les bénéficiaires de ce projet, notamment les comités locaux de développement (CLD). Continuer la lecture de Forêt : Amy Ambatobe palpe du doigt les réalisations du PIF dans le Mai-Ndombe