Archives par mot-clé : Monique Ntumngia

Entrepreneuriat vert : une camerounaise remporte le prix WWF Africa Youth Award 2017

Monique Ntumngia, jeune camerounaise de 27 ans et responsable de l’organisation  Green Girls basée au Cameroun, a remporté ce mercredi 16 octobres, le prix WWF Africa Youth Award 2017, en Tanzanie lors d’une soirée de gala organisée en marge du forum sur la conservation de la nature.

Déclarée vainqueur au terme des délibérations, Monique Ntumngia a été couronnée pour ses efforts dans la formation des femmes et filles à générer du biogaz à partir des déchets et de l’énergie solaire. « Je crois que l’énergie renouvelable est la solution aux problèmes énergétiques auxquels l’Afrique et le monde sont confrontés et une solution pour lutter contre le changement climatique et promouvoir une vie durable », a-t-elle déclaré.

Depuis le début de ses activités, Monique Ntumngia a déjà formé 672 filles issues de 3 régions représentant 23 communautés du Cameroun. Son organisation donne aux filles et aux femmes, la possibilité de devenir financièrement indépendante.

En deuxième position de cette compétition, se trouve le kenyan John Magiro, âgé de 26 ans, et responsable de Magiro Mini Hydro Power Project, un projet qui vise à exploiter et vendre de l’énergie hydroélectrique aux habitants de son village. John est persuadé que « les jeunes peuvent détruire l’environnement comme ils peuvent aussi le sauver ».

Le WWF Africa Youth Award est un concept qui vise à donner aux jeunes africains une plate-forme pour s’engager avec les leaders d’opinion dans la conservation afin de les inciter à s’intéresser aux problématiques et enjeux de la conservation.

Lors de la cérémonie de remise dudit prix, le Directeur régional de WWF pour l’Afrique, Fred Kwame Kumah a réitéré son engagement à travailler avec les jeunes du continent. Il a par la même occasion promis de mettre sur pied dès l’an prochain une plate-forme pour la jeunesse du WWF en Afrique.

Ce programme initié par le Fonds mondial pour la nature (WWF), vise l’autonomisation des jeunes de toute la région, à travers son programme de transformation de la jeunesse panafricaine. Car, l’avenir de la conservation en Afrique sera déterminé par les réseaux des jeunes informés qui se redressent et changent leurs vies, et ceux des autres pour une Afrique meilleure.

 

Jennifer LABARRE