Archives par mot-clé : Muanda

Environnement : Hope Land Congo dénonce le projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga

Hope Land Congo en partenariat avec Africa Vuka a organisé une marche de sensibilisation pour dénoncer l’exploitation du pétrole dans le Parc National des Virunga, le samedi 25 mai, à Kinshasa. Au cours de cette activité les organisateurs ont exhorté le nouveau régime en place à procéder immédiatement à l’interdiction de l’exploration et l’exploitation future du pétrole dans ce parc inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO.

Des jeunes kinois devant le Palais du peuple, siège du parlement, pour dénoncer l’exploitation du pétrole dans les Virunga.

Par la même occasion, Hope Land Congo et ses partenaires ont invité le futur gouvernement de la RDC à ne jamais donner du crédit à toute sorte de projet fossile devant être exécuté dans les aires protégées, notamment les  Virunga et la Salonga. Ces organisations non gouvernementales ont aussi exigé l’arrêt du projet de déclassement partiel de ces parcs au profit d’une quelconque exploitation.

« Nous ne voulons pas entendre parler ni de l’exploration ni de l’exploitation, parce que les grands bailleurs de fonds essaient de nous tromper en faisant usage du terme exploration à la place de l’exploitation. Cette exploration compte prendre des années, dans l’entre-temps cette activité finira par détruire notre biodiversité. C’est pourquoi notre message ici au Palais du peuple est simple, pas « d’exploration du pétrole » dans le pParc National des Virunga », a déclaré Percy Uyonduka, chargé de programme et coordonnateur d’activités de Hope Land Congo. Continuer la lecture de Environnement : Hope Land Congo dénonce le projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga

Santé : Le diabète passe pour un problème de santé publique en RDC

« Le diabète en RDC est devenu un problème de santé publique », tel est la déclaration faite par le président de l’Association « Vaincre le diabète au Congo ». Il a fait cette déclaration à l’occasion de la journée mondiale du diabète célébrée ce mercredi 14 novembre sous le thème ‘’diabète et famille ».

Selon la Fédération Internationale du Diabète, 425 millions de personnes auraient été touchées dans le monde par cette maladie chronique. Cet excès permanent de sucre dans le sang, lié à l’insuffisance d’insuline sécrétée par le pancréas, concerne une part de plus en plus importante de la population mondiale. Continuer la lecture de Santé : Le diabète passe pour un problème de santé publique en RDC

Agriculture : Des insectes transformés  en arme de guerre aux USA

Un collectif de scientifiques et de juristes dans le magazine Science ont lancé un cri l’alarme à la communauté internationale au sujet du programme « Insect Allies » développé par la Darpa (l’Agence de recherche du département américain de la défense), qui envisage transformés des insectes en porteurs des virus doté des capacités pour modifier les caractéristiques génétiques de plantes.

A en croire les concepteurs de ce projet, en inoculant des gènes de résistance  de ces plantes via des insectes, il serait ainsi possible d’adapter les plantes à des circonstances exceptionnelles et ce changement caractéristique, permettra aux plantes en cours d’une saison à devenir résistante à une sécheresse passagère ou à une maladie.

Selon les cinq signataires de l’article de Science, parmi lesquels Guy Reeves, de l’Institut Max Planck (Allemagne), et Christophe Boëte, chercheur à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier ; il existe un risque de contamination incontrôlée et il serait bien plus facile d’utiliser d’autres techniques, comme la vaporisation sur les champs. Continuer la lecture de Agriculture : Des insectes transformés  en arme de guerre aux USA

Alimentation : En RDC, plus de 13 millions de personnes souffrent de la faim et 6 millions de la malnutrition

Le rapport publié par l’Institut mondial pour la sécurité alimentaire (GIFS) a révélé qu’environ 13,1 millions de personnes en République démocratique du Congo (RDC) seraient confrontées à une grave insécurité alimentaire, et quelque six millions d’enfants souffriraient de la malnutrition.

Un enfant atteint de malnutrition. (Photo, BBC)

 

Selon l’Unité Intégrée de classification de la sécurité alimentaire (IPC), ce nombre s’attend à doubler par rapport à l’année 2017, passant de 7,7 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire dans les différentes localités du pays.

Cette unité fournit des données à des organisations mondiales telles que le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, Oxfam et Care.

« Les provinces les plus touchées sont les provinces de l’Ituri et du Tanganyika, où des milices et des rebelles sont actives, ainsi que la région centrale du Kasaï, où les conflits ethniques ont entravé les activités agricoles », a indiqué le rapport.

En mars, l’ONU avait déclaré que le centre et l’eEst du Congo faisaient face à l’une des crises humanitaires les plus graves au monde.

Albert MUANDA

Santé : Les microplastiques dans l’organisme humain se transforment en poison

Une étude de l’Agence fédérale pour l’environnement et l’Université médicale de Vienne, a révélé la présence de microplastiques dans les selles humaines. Cette nouvelle fait suite à l’annonce par le gouvernement britannique de l’interdiction des pailles , des cotons-tiges et des agitateurs afin de réduire la pollution plastique croissante sur son sol.

A en croire ces scientifiques, la plupart des participants ayant consommés des aliments et des boissons emballés dans le plastique ou contenus dans des bouteilles en « polyéthylène téréphtalate » ou PET consommaient du poison.

«Certaines indications donnent à penser que les microplastiques peuvent endommager le tractus gastro-intestinal en favorisant les réactions inflammatoires ou en absorbant des substances nocives. Des études supplémentaires sont nécessaires pour évaluer les dangers potentiels des microplastiques pour l’homme », a déclaré Philipp Schwabl, le premier auteur travaillant à la Division de gastroentérologie et d’hépatologie de l’Université de Médecine de Vienne. Continuer la lecture de Santé : Les microplastiques dans l’organisme humain se transforment en poison

Agriculture : L’alimentation Africaine en péril !

Sécheresse, conflits armés, gouvernance, l’agriculture incertaine de certains pays Africains tel est tableau très sombre dressé par les experts sur l’avenir de l’humanité. C’est état des lieux a été présenté lors de la célébration de la 38è journée mondiale de l’alimentation placée sous le thème « Agir pour l’avenir ».

The  » Niébé  » from the Muanda’s market

Le rapport de cette année a révélé que pour l’Afrique, l’avenir semble compromis, en raison bien entendu des ravages causés par la famine. Au Burkina Faso, plus de 2 millions de personnes sont menacées par la famine malgré les 81 milliards de francs CFA (environ 144 millions de dollars) pour faire face à celle-ci. Continuer la lecture de Agriculture : L’alimentation Africaine en péril !

Climat : Les activistes du Climat Action Network rappellent au respect de l’accord de Paris 

Les activistes de Greenpeace, WWF et Oxfam, opérant sous l’égide du Climate Action Network, ont plaidé pour le respect d’engagement pris lors de la COP21, selon lesquels, l’humanité doit limiter la température à 1,5 °C tel que stipulé dans l’Accord de Paris. Ils ont fait cette déclaration au cours des discussions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) en Corée du Sud.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) définira un rapport qui fournira  des indications détaillées aux gouvernements et le message sous-jacent le plus important pour atteindre la limite de température de 1,5 °C, la  décarbonatation rapide et profonde d’ici 2050 dans tous les secteurs et plus particulièrement dans les systèmes d’énergie et d’utilisation des terres.

«Cet objectif fixé est considéré comme une bouée de sauvetage pour ceux qui se trouvent sur la ligne de front des impacts et est considéré comme essentiel pour la protection des écosystèmes fragiles, dont beaucoup seront irréversiblement perdus, même à un réchauffement de 2 ° C », ont informé les scientifiques. Continuer la lecture de Climat : Les activistes du Climat Action Network rappellent au respect de l’accord de Paris 

Côte d’Ivoire : 40 millions d’euros de l’Allemagne pour la construction de la première centrale solaire

L’ambassade d’Allemagne à Abidjan  a annoncé que l’Allemagne compte financer à hauteur d’environ 40 millions d’euros, la construction de la première centrale solaire de 37,5 MWc (mégawatt-crête, la puissance électrique maximale) en Côte d’Ivoire.  Dans un communiqué, la mission diplomatique allemande souligne que cette somme sera composée d’un financement de 27 millions d’euros accordés par la Banque allemande de développement, KFW, et d’une contribution de 9,7 millions d’euros de l’Union européenne.  

« Cette centrale de Boundiali située au nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest veut porter la part des énergies renouvelable dans son mix énergétique à 11 % d’ici à 2020  et au mix à hauteur de 16 % en 2030, selon son objectif à atteindre », a rapporté les autorités ivoiriennes, cité par le monde.Fr

A en croire les autorités ivoiriennes, La construction de plusieurs centrales à biomasse est en marche. Ces  unités de production développées par le groupe agro-industriel ivoirien SIFCA et le français EDF, seront alimentées par les résidus de palmiers à huile de SIFCA.  Continuer la lecture de Côte d’Ivoire : 40 millions d’euros de l’Allemagne pour la construction de la première centrale solaire

Forêt: les agents et cadres du fonds forestier national prêtent serment

Au total 31 agents et cadres du Fonds forestier national (FFN) ont prêté serment devant le procureur de de la république, en qualité d’officiers des polices judiciaires à compétence restreinte, ce mardi 18 septembre à Kinshasa.

Au regard de la pression que subit les forêts congolaises chaque jour, cette prestation de serment  se révèle comme un acte qui exprime en terme clair, ce que le gouvernement attend de ces fonctionnaires.  C’est en présence du ministre de l’environnement et développement durable Amy Ambatobe, que ces  OPJ  ont été assermentés  à s’engager dans la lutte contre l’exploitation illicite des forets de la RDC.

« La Cérémonie de ce jour est d’une grande importance car elle donne droit aux officiers de police judiciaire de se mettre au travail. Cet acte valide toutes les actions trouvées en terme auxiliaire de  la vie, cela en provision de l’article 7  de l’ordonnance  n°78/289 du 03 juillet 1973 », a rappelé Yves Ilunga , procureur de la république. Continuer la lecture de Forêt: les agents et cadres du fonds forestier national prêtent serment

Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres

En marge du Forum Mondial des paysages qui a ouverts ses portes ce mercredi à Nairobi (Kenya), le coordonnateur d’AFR100 (Initiative panafricaine pour la Restauration des Paysages Forestiers en Afrique), Mamadou Diakité, réitéré l’engagement de son institution à contribuer à la restauration de 10 millions d’hectares de terres à l’horizon 2030.

Selon lui, cette séance de partage d’expérience des uns et des autres en matière de restauration est une façon d’harmoniser les points qui seront au cœur du GLF  (Global Land scape Forum) 2018. « La RDC fait partie des 26 pays déjà engagés dans la restauration de 91,4 millions d’hectares, ce qui fait 8 pourcent de l ‘objectif total », s’est-t-il  félicité.

A en croire le coordonnateur régional d’Afrique australe et de l’Est dans La restauration forestière, Charles Karangwa, une  approche participative sera mise en place pour épauler la RDC dans ses multiples dynamiques de conservation et de restauration à savoir le programme national sur l’environnement, les forêts, l’eau et la biodiversité et sur  l’initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI) dans son projet de réduire la perte de couvert forestier de 300.000 ha par an à 200 000 ha par an d’ici 2020. Continuer la lecture de Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres