Archives par mot-clé : Ntumba

Environnement : début à Kinshasa du festival international des peuples autochtones

Kinshasa accueille depuis ce vendredi 07 septembre, la 3ème édition du FIPA (Festival International des Peuples Autochtones). Plusieurs invités représentant différentes communautés venus de l’Amazonie, Cameroun, Congo Brazzaville, Burundi, République centrafricaine, et autres, ont fait le déplacement de la capitale congolaise, en vue de partager leurs expériences et trouver de solutions adéquate au défi commun auquel les peuples autochtones font face à travers le monde.

Pour le coordonnateur de la DGPA (Dynamique des peuples autochtones pygmées), Patrick Saidi, ce festival se veut un cadre d’échanges et d’apprentissage au tour des questions préoccupantes de ces peuples les plus marginalisés, et mis à l’écart dans la gestion de la chose publique.

« Ce festival est un cadre d’échange par excellence. Il permet de nous découvrir mutuellement, de connaitre nos valeurs, et de voir comment ensemble, on peut arriver à conjuguer nos efforts à travers la diversité de nos cultures pour construire notre pays, et surtout garantir la cohésion dans les milieux où vivent les autochtones pygmées et les autres communautés », a-t-il indiqué. Continuer la lecture de Environnement : début à Kinshasa du festival international des peuples autochtones

Trois questions à Alfred Ntumba

A l’approche de la Cop 21, entant que journaliste Environnementaliste, qu’elle est votre vision par rapport à cet événement que la planète entière attend de ses retombé ? 

Entant que journaliste, nous attendons beaucoup de la Cop 21, parce que nous vivons sur la planète qui doit être sauvée, c’est-à-dire que si aujourd’hui nous ne faisons rien, demain nous risquerons de léguer  à nos enfants, même aïeux une planète qui ne sera pas vivable. Alors je ne peux que qu’attendre une très bonne décision de cette grande messe de Paris, dans laquelle nous souhaiterions d’ailleurs que tous les pays puissent s’engager afin que les solutions soient apportées pour sauver la planète.

Alfredo

Quelles sont les stratégies de communication mises en place par Environnews pour accompagner la réussite de ce grand RDV ?

Environews n’a pas une stratégie de communication pour accompagner la Cop 21, mais elle envisage une stratégie de communication de l’après Cop 21 pour accompagné les résolutions qui seront issues de cette conférence. C’est-à-dire d’une part, la responsabilité des décideurs et d’autres parts il y aura la responsabilité de la population parce que c’est elle qui est en contact avec l’environnement de manière quotidienne. On se dit dans le cadre des différentes résolutions qui seront issues de la Cop 21, il y a certainement des résolutions orientées vers la population, alors c’est ces résolutions qui nous intéresse. Etant donné qu’Environews est une Asbl dont les objectifs sont de sensibiliser la population des enjeux environnementaux, et cela résulte de nos objectifs atteindre pour que nous puissions rapporter et amener la population à mieux comprendre et pourquoi pas simplifier l’information, parce que très souvent, l’information environnementale est très technique, on se dit pourquoi ne pas simplifier davantage les résolutions, à des fois même les interprétées en langues ou dialectes nationales pour une compréhension facile. Est-il que nous sommes dans un univers des concurrences,  nos stratégies sont encore scellées, alors on ne voudrait pas tout livrer, d’or et déjà, je vous dirai que nous envisageons l’organisation par exemple des journées que nous appelons ‘’Climate Art Days’’  c’est-à-dire journée l’Art pour le Climat. Il y a beaucoup des choses qui vont être fait pour accompagner les résolutions de la Cop, dont on a évoqué ci-haut. Mais aussi l’organisation des événements verts qu’on dénomme  ‘’Green Event’’ en vu d’essayer de passer les messages davantage.

Et au cas où les discussions de Paris accouchaient d’une souris, qu’elle sera la contribution d’Environnews sur le plan national, afin de stimuler les décideurs d’agir vite. 

Nous souhaitons que cette rencontre aboutisse à des résolutions consensuelles. Je suis convaincu que cela va se réaliser, déjà quand vous faites la lecture vous allez vous réalisez que beaucoup de pays déposent leurs notes d’engagement et c’est une bonne issue qui nous fait croire que cette fois ci, il y aura une très bonne résolution.  Au cas où comme vous l’imaginez que la rencontre de Paris n’abouti à rien, quelle serait notre contribution entant que média qui s’occupe de l’environnement,  je me dis qu’on continuera toujours dans notre mission de sensibiliser la population et l’opinion tant nationale qu’internationale qui, même si la Cop accouchait d’une souris, mais qu’on arrive cas même à trouver des solutions, qu’on arrive à accorder nos violant afin de sauver notre planète. Imaginez que si rien n’est fait, d’ici 2100, la température va augmenter de 0,70°C. Il paraît mieux que les décideurs à tous les niveaux puissent penser à l’avenir de la planète et je pense que c’est possible, car nous sommes humains et nous avons la capacité de nous comprendre, que ça soit les pays pollueurs qui sont des pays développés et en voie de développement, même la population qui est aussi à la base par une certaine pratique entre autre l’agriculture, notamment aussi la déforestation à cause de Makala. Donc que chacun à son niveau donne plus de chance à la Cop 21, afin que  les nations s’engagent pour sauver la planète. Quant à nous Environews, nous sommes là pour accompagnés les efforts et pour sensibiliser pour que chaque entité puisse jouer rôle salvateur qui est le sien.

 

                                                                                             Serge-Blanchard Matungu