Archives par mot-clé : Pangolin

Conservation : saisie spectaculaire de 300 kilos d’écailles de pangolin à Kinshasa

La police Congolaise a arrêté ce mercredi à Kinshasa,  un individu en possession de 300 kilogrammes d’écailles de pangolin en provenance de la ville de Kisangani dans la province de la Tshopo, a annoncé l’ONG JURISTRALE dans un communiqué  dont Environews s’est procuré une copie.

C’est une opération coup de poing  menée par les éléments de la Police Nationale  Congolaise qui s’est soldée par la saisie d’une quantité importante d’écailles de pangolin, une espèce qui malgré sa protection totale par la CITES demeure l’animal le plus braconné au monde.

« La personne interpellée en possession de ces écailles a été arrêtée et devra être transférée dans les prochaines heures au parquet de Grande instance de Kinshasa-Gombe  et le colis  saisi devrait être récupéré par l’organe de gestion de la CITES, conformément à la loi », peut-on lire dans ce communiqué. Continuer la lecture de Conservation : saisie spectaculaire de 300 kilos d’écailles de pangolin à Kinshasa

Biodiversité : Saisie record d’écailles de pangolins en Chine

Douze tonnes d’écailles de pangolins, c’est la saisie record réalisée ce mercredi 29 novembre, en Chine, sur un cargo en provenance d’Afrique. Un stock qui représente 20 000 pangolins. Cet animal, unique au monde, a la particularité d’être un mammifère recouvert d’écaille.


L’inscription sur la liste rouge des espèces menacées d’extinction semble loin d’améliorer la situation du pangolin. Il reste à ce jour le mammifère le plus braconnés au monde. Plus d’un million de pangolins ont été chassés et capturés au cours de la dernière décennie

Depuis 2016, son commerce est interdit mais il fait toujours l’objet de nombreux trafics. Selon les experts, sa disparition modifierait l’écosystème des forêts tropicales, en augmentant les populations de fourmis et de termites dont ils se nourrissent.

En Chine et au Vietnam, les écailles de cet animal sont très prisées pour leurs vertus thérapeutiques ou aphrodisiaques.

Thierry-Paul KALONJI

RDC : 300 kgs d’écailles des pangolins saisis en Malaisie

Six sacs contenant 300,9 kilos d’écailles de pangolins en provenance de la République démocratique du Congo, ont été saisis en Malaisie, ce dimanche 30 juillet, et l’information a été livrée à la presse ce mardi 02 août par les autorités douanières malaisiennes. Cette cargaison d’une valeur estimée à 762.000 euros, était assimilée dans un conteneur libellé  » produits alimentaires ».

Le contenu de ces chargements, dont le commerce est interdit, a été découvert au cours de deux opérations distinctes dimanche à l’aéroport international de Kuala Lumpur, a précisé un responsable des douanes, Pudzi Man.

Les douaniers ont d’abord découvert deux caisses contenant 23 défenses pesant 75,7 kilos, d’une valeur marchande estimée à 54.000 euros. La marchandise est arrivée en provenance du Nigeria et la cargaison était libellée « produits alimentaires », selon la même source qui a affirmé qu’il il n’y a eu aucune interpellation.

Des défenses d’éléphants et des écailles de pangolins d’Afrique saisies et confisquées en Malaisie, sont d’une valeur estimée à plus de 800.000 d’euros.

Le pangolin, animal peu connu et doté d’une langue plus longue que le corps, est lui aussi protégé depuis septembre 2016 par le traité Cites. Mais il a gagné le titre peu envié de mammifère le plus victime de trafic au monde, avec environ un million de pangolins capturés ces dix dernières années dans les forêts d’Asie et d’Afrique.

Sa viande est considérée comme un mets raffiné en Chine et les écailles sont parées de nombreuses vertus curatives par la médecine traditionnelle.

 

Alfred NTUMBA

Biodiversité : 3 tonnes d’écailles de pangolins en provenance d’Afrique saisies à Shanghai

3,1 tonnes d’écailles de pagolins en provenance de l’Afrique ont été intercepté à Shanghai en Chine. C’est le plus gros cas de contrebande d’écailles de pangolin repérées par les douanes chinoises, ont annoncé des responsables de la ville.

La douane de Shanghai intercepté 3 tonnes d'écailles de pangolins en provenance d'Afrique
La douane de Shanghai intercepté 3 tonnes d’écailles de pangolins en provenance d’Afrique

Selon les autorités douanières de Shanghai, les 3 tonnes d’écailles saisies étaient dissimulées parmi les bois et d’autres produits dans un conteneur importé d’Afrique depuis le 10 décembre dernier.

Après avoir ouvert le conteneur, les policiers ont trouvé un total de 101 sacs d’écailles de pangolin pesant 3,1 tonnes. On estime qu’environ 5 000 à 7 500 pangolins auraient été tués pour produire une telle quantité a indiqué l’autorité douanière.

Mais ce cas pourrait être juste une pointe d’un iceberg. Les autorités douanières ont ensuite découvert que les suspects avaient acheté des écailles de pangolin en provenance d’Afrique et les avaient introduites en Chine depuis 2015. Des enquêtes supplémentaires sont en cours pour identifier les pays de provenance de ces écailles.

Les Pangolins, l’un des mammifères les plus victimes de la traite en Asie et de plus en plus en Afrique, sont en demande plus croissante dans le Centre, l’Est et le Sud-Est de l’Asie en particulier.

Selon World Wild Life, les écailles des pagolins sont souvent utilisées dans la fabrication des médicaments traditionnels.

Les huit espèces de pangolins ont été inscrites à l’Annexe I de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction.

Alfred NTUMBA, avec pangolinconservation.org