Archives par mot-clé : Paul

Forêt : Le gouverneur Mputu décide d’annuler l’arrêté sur les concessions forestières dans le Mai Ndombe

Face à une pression montante en réaction à l’attribution illégale de six concessions forestières aux communautés de Lutoy (Kiri) dans la province de Mai Ndombe, le Gouverneur Paul Mputu a fini par lever l’option d’annuler lui-même son arrêté. Cela ne faisait nullement l’ombre d’aucun doute au regard des allures que l’arrêté provincial pris par le gouverneur a créé des indignations au sein de la société civile et de l’administration de l’environnement au niveau provincial et national.  

Selon les indiscrétions parvenues à notre rédaction, Paul Mputu s’est résolument engagé à annuler le plus vite possible cet arrêté. Il attend que la demande d’annulation vienne de la société civile qui, au courant de la journée avait menacé de saisir les instances compétentes quant à ce.

Rappelons qu’il était reproché à l’exécutif provincial l’abus de pouvoir et la violation des textes légaux régissant le secteur des forêts des communautés locales. Selon les accusations portées contre le gouverneur de la province du Mai Ndombe, environ 1.400.000 hectares des forêts auraient été attribués à six communautés de Lutoy dans le territoire de Kiri.

Alfred NTUMBA

Forêt : Quand le gouverneur Paul Mputu se vend lui-même les forêts dans le Mai Ndombe

C’est une histoire sans pareille, dans laquelle le vendeur est lui même l’acheteur. Dans la province du Mai Ndombe, le gouverneur Paul Mputu aurait mis en place un mécanisme efficace pour se vendre lui-même environ 1.400.000 hectares des concessions des forêts des communautés locales sous-couvert de son Commissaire général à l’Environnement, (l’équivalent du ministre provincial de l’Environnement), Boleko W’alembo, dans le secteur de Lutoy, territoire de Kiri.

Dans une correspondance adressée au BVGRN (Bureau de Veille et de Gouvernance des Ressources naturelles), les communautés locales de ce coin de la République se plaignent de l’attribution exagérée et frisant l’exploitation artisanale ou industrielle du bois d’œuvre sous le label des Concessions des Forêts des Communautés Locales.

« C’est un abus de pouvoir. Le gouverneur vend les forêts en les cédant à son commissaire à l’Environnement. Quel est ce ministre de l’Environnement qui ne connaît pas l’Arrêté sur les concessions des forêts des communautés locales ? On n’attribue jamais plus de 50.000 hectares à une seule communauté », a déclaré Joseph Bobia, coordonnateur du BVGRN.

A en croire les communautés frustrées, les édits du gouverneur Mputu attribuent plus d’un millions d’hectares des forêts à 6 communautés locales en toute violation. « Je suis sous le choc, car c’est le même Boleko qui en sa qualité de commissaire général à l’Environnement est sensé protéger nos forêts. Imaginez que c’est Boleko qui a élaboré la demande des forêts, et c’est lui-même qui les a attribués. Il est à la fois juge et partie », s’est indigné un activiste de l’environnement basé à Kiri. Continuer la lecture de Forêt : Quand le gouverneur Paul Mputu se vend lui-même les forêts dans le Mai Ndombe

Forêts : 27 experts formés sur les négociations des clauses sociales et cahiers de charges

C’est sur une note satisfaisante que s’est clôturé ce jeudi 15 novembre à Kinshasa, l’atelier de formation des experts de la société civile sur la facilitation et le suivi des accords des clauses sociales en République démocratique du Congo. Organisé par le Fonds mondial pour la nature (WWF), à travers son programme gouvernance forestière financé par l’Agence Norvégienne de coopération, 27 experts délégués des ONGs partenaires ont été outillés sur les méthodes et techniques qui leur permettront de bien remplir leur mission sur terrain dans le cadre des négociations des clauses sociales et des cahiers de charge.

«  L’objectif a été atteint par le fait que sur base d’une évaluation partielle, on a constaté qu’il y a parmi les participants des gens qui se sont bien appliqués. Surtout au niveau de la manipulation de l’outil dans les smart phones et au niveau de la pratique du suivi et de la négociation, nous espérons que cette fois-ci avec le nombre des formés qui a augmenté et aussi le nombre de concessions qui est considérable, nous aurons des résultats escomptés .Nous sommes convaincus qu’ils vont nous produire un travail remarquable », s’est félicité Jean Marie Bolika, coordonnateur du programme gouvernance forestière chez WWF.

Continuer la lecture de Forêts : 27 experts formés sur les négociations des clauses sociales et cahiers de charges