Archives par mot-clé : pétrole

Tourbières : Greenpeace Afrique et la société civile préviennent contre l’exploitation industrielle

« Pas d’exploitation pétrolière, ni exploitation industrielle du bois dans les tourbières de la Cuvette centrale ». C’est l’essentielle du message envoyé en direction de la République démocratique du Congo et la République du Congo par Greenpeace Afrique et quelques organisations de la société civile environnementale à travers une déclaration commune faite à Kinshasa, ce mardi   décembre, ces organisations invitent les pays qui se partagent les tourbières de la cuvette centrale à arrêter toute tentative d’explorer et ou d’exploiter dans ces zones d’importance planétaire.

«L’intégrité du complexe de tourbières du bassin du Congo, l’écosystème environnant et les droits des communautés locales et peuples autochtones doivent être garantis », a souligné Irène Wabiwa, responsable de Campagnes Forêt à Greenpeace Afrique. «Nous demandons que les gouvernements de deux Congo, les bailleurs de fonds, les multinationaux, et les investisseurs qui se préoccupent des questions environnementales ne puissent accélérer ni autoriser l’exploitation industrielle du bois d’œuvre, l’agriculture, et le pétrole dans les tourbières. Il est plus qu’important qu’elles soient gardées intactes, car son explosion mettrait à risque l’humanité toute entière », 

Greenpeace Afrique et les organisations de la société civile environnementale invite les donateurs internationaux a fixer l’annulation des concessions et des blocs pétroliers qui chevauchent la zone des tourbières comme condition préalable à un soutien financier supplémentaire ou validation de tout programme que leur financement pourrait financer.

Avec sa capacité énorme de séquestration du Carbonne, les forêts du Bassin du Congo représentent un élément essentiel de la stabilité du climat mondiale. Environ 75% des tourbières contenues dans cette forêts sont actuellement menacées  par des blocs pétroliers dans ces deux pays. Et les concessions forestières industrielles quant à elles,  y occupent environ 18% de la superficie totale de ces tourbières. Continuer la lecture de Tourbières : Greenpeace Afrique et la société civile préviennent contre l’exploitation industrielle

Environnement : Hope Land Congo dénonce le projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga

Hope Land Congo en partenariat avec Africa Vuka a organisé une marche de sensibilisation pour dénoncer l’exploitation du pétrole dans le Parc National des Virunga, le samedi 25 mai, à Kinshasa. Au cours de cette activité les organisateurs ont exhorté le nouveau régime en place à procéder immédiatement à l’interdiction de l’exploration et l’exploitation future du pétrole dans ce parc inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO.

Des jeunes kinois devant le Palais du peuple, siège du parlement, pour dénoncer l’exploitation du pétrole dans les Virunga.

Par la même occasion, Hope Land Congo et ses partenaires ont invité le futur gouvernement de la RDC à ne jamais donner du crédit à toute sorte de projet fossile devant être exécuté dans les aires protégées, notamment les  Virunga et la Salonga. Ces organisations non gouvernementales ont aussi exigé l’arrêt du projet de déclassement partiel de ces parcs au profit d’une quelconque exploitation.

« Nous ne voulons pas entendre parler ni de l’exploration ni de l’exploitation, parce que les grands bailleurs de fonds essaient de nous tromper en faisant usage du terme exploration à la place de l’exploitation. Cette exploration compte prendre des années, dans l’entre-temps cette activité finira par détruire notre biodiversité. C’est pourquoi notre message ici au Palais du peuple est simple, pas « d’exploration du pétrole » dans le pParc National des Virunga », a déclaré Percy Uyonduka, chargé de programme et coordonnateur d’activités de Hope Land Congo. Continuer la lecture de Environnement : Hope Land Congo dénonce le projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga

Biodiversité : Le RRN plaide pour la non exploitation minière et pétrolière dans les parcs

L’exploitation minière et pétrolière dans les aires protégées de la République démocratique du Congo ne cesse de faire parler d’elle. Cette exploitation tant décriée par les acteurs à cause de son impact présumé négatif sur la biodiversité a fait l’objet d’un entretien avec le coordonnateur du Réseau ressources Naturelles (RRN), Jean-Marie Nkanda, qui dans son discours n’a pas caché le refus catégorique de son institution à toute tentative d’exploitation dans les parcs nationaux.

Jean-Marie Nkanda, coordonnateur de RRN.

« Lorsqu’on s’est engagé à classer une partie de nos forêts, l’ériger en forêt classée, nous sommes tenus à respecter ces engagements que nous avons pris. Si on voudrait faire l’exploitation du pétrole n’importe où, la loi exige que l’audit environnemental, les études d’impacts environnementaux ou les enquêtes soient réalisés », A déclaré Mr. Nkanda. Continuer la lecture de Biodiversité : Le RRN plaide pour la non exploitation minière et pétrolière dans les parcs

Biodiversité : Parc national de la Salonga, bientôt l’exploitation du cuivre et du pétrole ?

C’est le coup fatal que pourra connaitre très bientôt, la biodiversité dans le Parc national de la Salonga, l’un de plus vieux d’Afrique. Connu pour sa diversité biologique extraordinaire, ce parc reste confronté aux menaces d’exploitation du pétrole dont les travaux d’exploration ont déjà commencé dans le Bloc sud, mais surtout par l’exploitation d’un gisement de cuivre récemment découvert au village Nganda, et dont l’exploitation pourrait démarrer dans un avenir proche révèle « Bolukiluki », un rapport mensuel  du collectif « les prospecteurs d’Oswe », une organisation non gouvernementale locale.

« Le village Nganda est d’Ipope, une Mission Protestante de la CEBU. Dans ce village on a exploré le gisement de cuivre dans la forêt de  Banyomo qui compte au moins 80 puits,  par un certain Monsieur Etienne originaire du Kongo Central, collaborateur des Brésiliens et Canadiens de la CEBU », peut-on lire dans ce rapport dont copie est parvenue à Environews. « A cette effet  une forte délégation est attendue le  27/04/2019 pour le premier  contact avec la communauté ».

Le pétrole de la Salonga ne cesse d’attiser l’appétit de la firme britannique. Ce petit rapport révèle que des travaux d’exploration ont été relancés à Esso, village situé dans le groupement de Bwala, secteur de Lokolama, Territoire d’Oshwe. Continuer la lecture de Biodiversité : Parc national de la Salonga, bientôt l’exploitation du cuivre et du pétrole ?

Conservation: 23.062 signatures contre l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

23.062, c’est le nombre de signatures récoltées par la pétition  initiée par les communautés riveraines des parcs nationaux des Virunga et Salonga, pour dire non à toute initiative visant à désaffecter ou déclasser ces aires protégées ou une de leurs parties pour exploiter le pétrole au grand dam des populations locales et de l’humanité. Une révélation faite  au cours d’une conférence de presse ténue à Kinshasa par les organisations de la société civile environnementale de la province du Nord Kivu, réunies au sein du consortium Alliance pour les moyens d’existence verts (GLA).

Le message à diffuser à l’endroit des institutions de la République, des populations et de l’opinion tant nationale qu’internationale  au moyen  de cette conférence de presse, était de dire non à l’exploitation du pétrole dans les parcs nationaux de Virunga et de la Salonga. La présence à Kinshasa  de ce consortium réunissant sept organisations de la société civile environnementale du Nord Kivu, fait suite à  l’accompagnement par les membres de ces associations, du représentant des populations locales venu déposer à la présidence de la république la pétition signée par sa base.

Le choix de la présidence de la république pour déposer cette pétition est motivée par le ferme engagement  sur les questions environnementales, dont a toujours fait preuve le président de la République Joseph Kabila.

«  Nous sommes sûrs d’atteindre notre objectif car nous savons que notre président a toujours eu une oreille attentive aux questions qui touchent l’environnement. Son  discours  du mardi 25 septembre lors de la 73ème session de l’assemblée générale de l’ONU à New-York en est une preuve indubitable, car il a pendant près de trois minutes réitéré les combats et les engagements de notre pays en faveur de  l’environnement.», a expliqué Florence Sitwaminya, coordonnatrice de GLA Continuer la lecture de Conservation: 23.062 signatures contre l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

Sud Kivu : Exploitation minière et pétrolière dans les parcs nationaux, la SOCEARUCO hausse le ton

Face à la menace persistante qui pèse sur les parcs nationaux et autres aires protégées de la République démocratique du Congo, la SOCEARUCO (Société Civile Environnementale et Agro Rurale du Congo), a décidé de rompre avec le silence. Dans une correspondance adressée à la Mairie de Bukavu, cette organisation de la société civile projette une marche de protestation contre l’exploitation minière industrielle qu’entrevoit l’entreprise Banro Mining dans la Reserve naturelle d’Itombwe, et l’éventuelle exploration et exploitation du pétrole dans les parcs des Virunga et de la Salonga.

Cette marche qui se déroulera le mercredi 22 août, partira de la Direction provinciale de l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature), située à Nyawera, jusqu’au siège de l’Assemblée provinciale à la Botte. Elle aura pour objectif de renforcer le plaidoyer et la sensibiliser contre toute sorte d’exploitation industrielle dans les aires protégées.

« Depuis qu’on a commencé à décrier cette l’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga, nous n’avions pas encore donné notre position. Avec cette situation d’exploitation industrielle dans la réserve d’Itombwe, nous avons décidé de faire entendre notre voix à ce sujet », a précisé Josué Aruna, Coordonnateur de cette organisation. « Certains acteurs confondent la loi sur la Conservation de la nature, et le Code minier promulgué récemment par le Chef de l’Etat. Ils croient que le nouveau code minier est venu remplacer la loi sur la Conservation. Nous devons lever cette équivoque, et surtout préciser que le Code minier n’est pas venu autoriser l’exploitation à caractère industriel de minerais et des hydrocarbures dans les aires protégées ». Continuer la lecture de Sud Kivu : Exploitation minière et pétrolière dans les parcs nationaux, la SOCEARUCO hausse le ton

Conservation : Pétrole dans les Virunga et la Salonga, que retenir du nouveau Conseil des ministres ?

Plus de peur que de mal dit-on, la quinzième réunion extraordinaire du Conseil des ministres n’a pas clairement levé l’option de désaffecter partiellement  les parcs nationaux des Virunga et Salonga. Réunis ce samedi 14 juillet, au tour du premier ministre Bruno Tshibala, les ministres congolais ont néanmoins adopté les décisions prises lors du 11ème  Conseil des ministres tenu le  08 juin 2018. Lors duquel, il a été décidé la mise en place d’une commission interministérielle devant statuer sur la désaffectation partielle des Virunga et de la Salonga.

« Abordant le premier point de son ordre du jour, le Conseil a adopté le relevé des décisions prises respectivement lors de sa 11ème Réunion ordinaire et de sa 14ème  Réunion Extraordinaire », indique le compte rendu de ce 15ème Conseil dont Environews s’est procuré une copie.

Une prise de conscience ou la stratégie de dupe ?

Après  l’annonce de la mise en place d’une commission interministérielle devant travailler pour désaffecter partiellement ces deux sites du patrimoine mondial, plusieurs voix se sont levées pour décrier la décision dite «hâtive et nocive », prise par le gouvernement. Continuer la lecture de Conservation : Pétrole dans les Virunga et la Salonga, que retenir du nouveau Conseil des ministres ?

Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

L’exploitation pétrolière en République démocratique du Congo oui, mais pas dans les aires protégées et parcs. C’est en ces termes que se résume la déclaration de la société civile environnementale nationale et internationale. La déclaration faite ce mardi, vient en réaction à la décision du gouvernement congolais de mettre en place deux commissions interministérielles devant s’atteler sur la désaffectation partielle des parcs des Virunga et de la Salonga, en vue d’une éventuelle exploration et exploitation pétrolière.

Las acteurs de la société civile sont montés au créneau pour dénoncer l’obstination du gouvernement congolais à poursuivre ce projet qu’ils jugent de nocif. Ils ont réitéré leur appel au gouvernement congolais à mettre un terme à ce projet de désaffectation partielle de ces deux cites précités, qui selon eux, vise en réalité la disparition programmée de ces parcs.

« Nous tenons à préciser que la société civile n’est pas contre le pétrole, mais plutôt, elle est contre l’exploitation pétrolière dans les parcs. La question que l’on se pose est de savoir pourquoi on ne va pas exploiter dans le Lac Albert où il y’a beaucoup de pétrole, seulement dans les aires protégées. Nous demandons au gouvernement congolais de respecter simplement ses engagements nationaux et internationaux, notamment l’accord de Paris sur le climat », a indiqué René Ngongo, coordonnateur de l’ong OCEAN. Continuer la lecture de Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

Biodiversité : l’ONG Synergie verte s’oppose à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

L’ONG Synergie verte, a au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa, fustigé la décision du gouvernement congolais sur la désaffectation partielle des parcs des Virunga et de la Salonga en vue d’une éventuelle exploitation pétrolière. Pour cette organisation membre de la Société civile, le gouvernement fera mieux d’abandonner cette décision nocive pour la biodiversité dans ces deux parcs emblématiques de la RDC.

« Le pétrole est une énergie polluante. Il accélère non seulement les changements climatiques dangereux pour la biodiversité, mais il occasionne également un préjudice considérable aux populations animales, aux communautés locales, et à l’environnement », a déclaré le coordonnateur de cette organisation, Patrick Bakwa. « La décision gouvernementale sur l’exploitation du pétrole dans les deux parcs n’est pas vraiment réfléchie d’autant plus que toutes les études préalables n’ont pas été faites à cet effet ».

Continuer la lecture de Biodiversité : l’ONG Synergie verte s’oppose à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

Biodiversité : La société civile environnementale s’insurge contre l’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga.

Dans une déclaration faite ce vendredi 04 mai à Goma, les organisations de la société civile environnementale s’insurgent contre le projet de désaffectation des blocs pétrolier 4 et 5 dans le Parc nationale des Virunga et les blocs pétroliers 1 et 2 du parc National de la Salonga.

Evoquant les correspondances émises par le ministère des Hydrocarbure au Gouvernement de la RDC, ces organisations affirment que la motivation porte sur certaines ouvertures de la convention de I’UNESCO sur le patrimoine Mondial. Et pourtant le pays s’était engagé à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d’endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel visé aux articles 1 et 2 qui est situé sur le territoire d’autres Etats parties à cette convention.

«  Nous ne cesserons jamais de rappeler que les activités liées à l’exploitation du pétrole présentent les risques suivants : sur le plan écologique, c’est un écosystème très fragile et très vulnérable, et qui exige une attention particulière, face à toute forme de pollution surtout par les hydrocarbures et dont les effets sont connus par tous, à savoir, la destruction de la biodiversité en général, la pollution de l’eau du bassin du Nil, source éventuelle des conflits internationaux entre les pays qui partagent ce bassin jusqu’en mer méditerranée », peut-on lire dans cette déclaration. Continuer la lecture de Biodiversité : La société civile environnementale s’insurge contre l’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga.