Archives par mot-clé : Reboisement

Niger : L’Afrique renouvelle son engagement à restaurer les paysages dégradés

Dans un communiqué rendu public ce lundi 02 octobre, 24 pays africains ont réaffirmé leur engagement en faveur de la réhabilitation des paysages dégradés et de l’amélioration des moyens de subsistance des communautés. Cet engagement a été pris lors d’une conférence qui s’est tenue récemment au Niger du 26 au 27 septembre 2017 sur l’initiative d’AFR100 (Initiative pour la restauration des paysages forestiers africains).

Une initiative menée par chaque pays, au niveau national, et qui vise la restauration de 100 millions d’hectares dégradés et déboisés en Afrique d’ici à 2030 afin de d’atteindre les objectifs définis dans le cadre de défi de Bonn, de l’Initiative africaine pour des paysages résilients (ARLI) et également du Programme 2063 de l’Union Africaine et des ODD (Objectifs de Développement Durable).

 

« La restauration est un point d’importance capitale pour la résilience de nos communautés. Pour le Niger, le défi de Bonn traduit par AFR100 est une très grande ambition mais réalisable. J’ai la ferme espoir que notre pays sera le premier à respecter son engagement », a déclaré le Ministre de l’Environnement et développement durable du Niger.

 

Durant les deux jours, les délégués des pays membres de AFR100 ont examiné le rôle de la restauration dans leurs objectifs de développement durable, et ont partagé les outils  pratiques et concrets pour intégrer les communautés locales dans cette nouvelle donne et ont fait appel à d’autres pays africains à rejoindre cette initiative.

 

« L’initiative AFR100 est un sursaut pour soutenir et mettre en œuvre les objectifs mondiaux à un niveau régional» a renchérit le Directeur de division au gouvernement fédéral allemand pour l’environnement, la conservation et la sécurité nucléaire, Horst Freiberg.

 

Cette nouvelle approche sur la restauration ne se contente pas seulement de protéger la nature, mais elle met aussi un accent particulier sur les conditions de vie des populations africaines. « Les pays sont enthousiastes à l’idée d’être passé de la phase de conception des stratégies à celle de leur mise en œuvre et d’exécution sur terrain. Pour l’Afrique, la restauration est un moyen de générer les revenus, de renforcer la sécurité alimentaire et construire une véritable capacité de résilience particulière contre les effets des changements climatiques tels qu’ils s’observent au Sahel » a souligné Mamadou Diakhité, Chef de projet au NEPAD.

 

Rappelons que le Niger a déjà 5 millions d’hectares reboisé à son actif. Un exemple à suivre pour d’autre pays d’Afrique.

 

Jennifer LABARRE

 

Goma : 15.000 arbres à planter sur 19 kilomètre des routes nouvellement asphaltées

Le ministre provincial de l’environnement, Balthazar Kanyamanza a procédé ce mardi 18 avril, au lancement de la campagne de reboisement des routes récemment asphaltées dans la ville de Goma, Chef – lieux de la Province du Nord-Kivu.


Ce projet vise à recouvrir le sol le long des artères dénudées suite aux travaux de reconstruction initiés depuis moment par l’exécutif provincial. Il sera exécuté par le Mouvement et actions intellectuelles pour le développement écologique des naturalistes intégré (MAIDENI), avec le financement de la MONUSCO.

Au total, 19 kilomètres des routes nouvellement asphalté seront reboisés en 4 mois a précisé Tuver Wundi, l’un des fondateur de cette association. « Nous allons exécuter ce projet sure la ville de Goma, les axes choisis sont entre autres : le Rondpoint Rutshuru – Buhene, Buhene-Stattion Mutinga, Station Mutinga –Afia Bora, BDGL-Monusco – VIP Hôtel et Mikeno – Lac Vert. Sur ces axes, nous allons y planter des espèces comme le Casia siamea, le Marcamia, les avocatiers et le caliandra », a-t-il informé.

La cérémonie du lancement a connu la participation du chef de Bureau de la Monusco au Nord-Kivu et du Maire de la ville de Goma, Dieudonné Malere Ma Micho qui a invité les propriétaires de parcelles devant lesquelles les arbres seront plantés d’en faire les leur en les protégeant et en le surveillant leurs évolutions.

Notons que ce projet s’inscrit dans le cadre de la réduction du retour à la violence (CVR) et de l’encadrement de démobilisés et personnes à risque. Le projet de reboisement bêtifiera en majeur partie aux démobilisés ex-combattants sortis de Centre de Kitona et Kamina ayant choisis Goma comme lieu de réinsertion.

Prince Alfred NTUMBA