Archives par mot-clé : Tosi Mpanu Mpanu

Environnement : l’UCC sensibilise ses étudiants à la protection de l’environnement

La Faculté des Communications sociales de l’Université Catholique au Congo en collaboration avec ses différents partenaires notamment le WWF a organisé un colloque jubilaire axé sur l’éducation environnementale et le développement durable, pour célébrer ses 25 ans d’existence, à Kinshasa.

Placée sous le thème « l’éducation à l’environnement et au développement durable à travers les espaces éco-éducatifs en RDC »,  cette table ronde s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’écologie intégrale qui se traduit par la nécessité de créer une nouvelle conscience écologique auprès des étudiants afin d’agir urgemment en faveur de l’environnement.

« Nous considérons cela comme un nouvel élan pour continuer la formation des communicologues qualifiés qui traitent ou qui sont regardant aux questions environnementales dans le but d’une communication future au service de l’humanité. Si nous voulons un développement durable,  nous devons avoir un éthique intégrale pour changer de comportement », a déclaré le recteur de l’UCC, Léonard Ntedi.

Durant 3 jours,  cette quatrième édition entend réunir les décideurs, les politiques, les entrepreneurs, les scientifiques, les médias, les ONGs nationales et internationales, et certaines structures sociales pour réfléchir sur le rôle que chacun doit jouer dans les espaces eco-éducatifs,  à leur recomposition, en rapport avec la prise en charge des problèmes environnementaux auxquels le pays est confronté.

« L’Université a chaque année au moins 15 travaux relatifs à la communication environnementale. Nous amenons les étudiants qui ont une part importante dans la préservation de l’environnement à intégrer dans leurs recherches la dimension environnementale parce que les universités sont les lieux indiqués pour apprendre et rendre responsables les futures cadres et responsables du pays sur l’écocitoyenneté », a indiqué le professeur Mbiye.

Pour les organisateurs, les espaces eco-éducatifs doivent être les lieux de l’apprentissage de gestes écologiques pour créer une culture environnementale devant permettre le changement de comportement vis-à-vis de la nature.

« Nous saluons l’initiative combien louable de concilier communication et environnement.  Je pense que ces jeunes qui sont l’élite doivent être bien outillés pour mieux répondre aux questions environnementales dans le future », a précisé Tosi Mpanu Mpanu, expert Climat et conseiller du Ministre de l’Environnement et développement durable. Il a par la même occasion encouragé les étudiants à s’engager pour changer la donne.

Jennifer LABARRE

Climat : La RDC se prépare pour la COP23

Une équipe de 100 personnes issues des diverses institutions, dont la société civile et le secteur privé à été mise en place pour préparer la participation réussie de la RDC à la COP 23. Tirant les leçons du passé où la représentation du pays dans les grandes messes climatiques internationales, était destructurée, un arrêté du ministre de l’environnement et développement durable installe depuis le 09 septembre dernier un comité préparatoire chargé d’organiser la participation du pays à la cop23 à Bonn.

Négociateur senior sur le changement climatique de l’ONU.

C ‘est ce qu’a déclaré TOSI MPANU MPANU, point focal de la convention cadre des Nations-Unies pour le changement climatique et négociateur en chef de la RDC. se confiant à la presse ce vendredi 15 septembre, TOSI MPANU MPANU a indiqué que parmi les 100 membres qui constituent cette réflexion, il y a une structure de TASK-FORCE appelée à répondre au besoin manifesté lors des COP, de renforcer l’équipe des négociateurs et de coordonner la logistique, la communication et l’action diplomatique.

Ce potentiel forestier immense du pays, pour ne pas le citer, le plébiscite à la tête des organisations régionales et internationales sectorielles. C’est le cas de la coalition de 52 pays dont la RDC assure la présidence pour deux ans, a révélé TOSI MPANU MPANU, par ailleurs président élu de cette coalition (Rainforest coalition) .

« C’est une opportunité et un gage de confiance engrangée grâce aux visions rectilignes du pays, notamment dans le cadre du programme de réduction des effets dus à la déforestation et à la dégradation REDD+. Le pays s’apprête dans ce cadre précis à déposer une requête ambitieuse de 200 à 300 millions de dollars pour que le fonds vert finance l’action de lutte contre la déforestation« , a-t-il soutenu.

75% des émissions de gaz à effet de serre proviennent essentiellement de déforestation, des pratiques d’agriculture sur brulis et des besoins en énergie.

Tout effort qui viserait à produire de l’énergie participe, à l’ inverse à la création des richesses et à la réduction de la pauvreté, a souligné le négociateur congolais, qui a appelé au civisme écologique ou environnemental, au tri des déchets ménagers et à tourner le dos à cette conception de l’État qui fait tout. Ceci épargnerait la ville du carcan des obélisque insalubres dans lequel elle tend à se renfermer.

 

François Mukandila

Tribune : Bilan de Marrakech – perspective des Pays les Moins Avancés sur les résultats de la COP22

Bilan de Marrakech – perspective des Pays les Moins Avancés sur les résultats de la COP22

Tribune de : Tosi Mpanu-Mpanu et Manjeet Dhakal

Tosi Mpanu Mpaanu, négociateur senior sur le changement climatique de l’ONU et Président en exercice du groupe des Pays les Moins Avancés (PMA)

Continuer la lecture de Tribune : Bilan de Marrakech – perspective des Pays les Moins Avancés sur les résultats de la COP22