Archives par mot-clé : Tshisekedi

Forêt : 1% des financements dans les forêts, et si la RDC faisait les choses autrement !

« Payez – nous pour nos forêts », c’est bien une rhétorique qui s’installe et risque d’avoir de bons jours en République démocratique du Congo. En lieu et place de réfléchir en tant qu’Etat souverain, la RDC et ses dirigeants prônent plutôt la politique de la main tendue, qui du reste n’a jamais aidé à développer ou résoudre les priorités d’une nation.

Le discours du Ministre de l’Environnement et développement, Claude Nyamugabo hier à la COP25, et celui du chef de l’Etat aujourd’hui devant le parlement réunis en congrès en sont des illustrations révélatrices de la faiblesse d’une nation à mobiliser de par elle-même des financements nécessaires pour son développement.

En tenant ce discours, la RDC prouve au monde entier qu’elle est le pays qui détient des forêts pour les autres et non pour lui-même. De quoi susciter des interrogations sur la phrase magique « Payez-nous pour nos forêts ».

Mais, qui doit payer ? et si jamais celui-là en qui l’Etat congolais espère le paiement ne le fait pas ? quel sera la suite ? Continuer la lecture de Forêt : 1% des financements dans les forêts, et si la RDC faisait les choses autrement !

Forêts : Félix Tshisekedi, «1% des financements dans les forêts est une injustice qui doit cesser »

S’adressant à la nation congolaise ce vendredi 13 décembre, le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réitéré son vœu de voir la République démocratique du Congo tirer réellement profit des financements climat pour les services environnementaux que rendent ses forêts à toute la planète.

Félix Tshisekedi, Président de la RDC devant le parlement réuni en congrès .

« C’est l’occasion de rappeler ici comme je l’avais dit du haut de la tribune de l’Assemblée des nations unies que notre pays doit bénéficier à juste titre des financements disponibles au niveau mondial en allant bien au-delà du 1%   actuel.  Au regard de l’énorme contribution des forêts congolaises à la préservation de la planète, c’est une grande injustice à l’égard de notre pays qui doit cesser », s’est-il indigné.

Devant le parlement réuni en congrès, Félix Tshisekedi a invité les nations du monde à prendre en considération les difficultés qu’éprouvent les pays détenteurs de réserves de carbone à faire face à la menace quasi permanente de la destruction des forêts, amplifiée par la pauvreté des masses paysannes. « Des mesures compensatoires doivent être adoptées par les parties prenantes », a-t-il insisté.

Il a par ailleurs rappelé que dans cette lutte contre le réchauffement climatique, son pays entend réaffirmer son engrangement pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en tant que deuxième poumon de l’Humanité après l’Amazonie. Continuer la lecture de Forêts : Félix Tshisekedi, «1% des financements dans les forêts est une injustice qui doit cesser »

Environnement : Jean-Louis Koyagialo,  « notre  Agence de Transition Ecologique risque de paraitre comme une charrue placée avant le bœuf »

Le Président de la République Démocratique du Congo, Felix Tshisekedi a au cours du Conseil des ministres, du vendredi 08 novembre 2019, annoncé la création de l’Agence de transition écologique. Il a en effet, chargé les experts de la présidence et le ministère du plan à y travailler pour développer les idées afin de donner une forme à cette agence avant de passer à sa mise en œuvre.

Jean-Louis Koyagialo, ministre provincial honoraire en charge de l’Environnement du Nord Oubangi.

L’initiative du Chef de l’Etat n’a pas manqué de susciter quelques réactions dans l’opinion au regard de complexes réalités de terrain. Jean-Louis Koyagialo Te Gerengbo, ministre honoraire en charge de l’Environnement de la province du Nord-Ubangi en donne sa lecture.

« Cette complicité entre la Présidence et le Gouvernement de la République en matière de l’Environnement donne une lueur d’espoir et témoigne, non seulement, la volonté politique de peindre, au sein de la société congolaise, une culture verte, mais aussi, vise une nouvelle ère de passage du monde actuel de production et de consommation à un mode de vie plus écologique bâtis sur le changement du modèle économique et social », a-t-il déclaré.

Il a par la suite relevé les multiples chantiers indépendants que l’Agence de transition écologique devra prendre en compte notamment l’énergie, la biodiversité, la fiscalité, l’urbanisation et la télécommunication. Continuer la lecture de Environnement : Jean-Louis Koyagialo,  « notre  Agence de Transition Ecologique risque de paraitre comme une charrue placée avant le bœuf »

Salubrité : Opération Kinshasa Bopeto, Tshisekedi donne le ton

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi a donné le coup d’envoi de l’opération Kinshasa Bopeto, programme cher au gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila. La cérémonie a eu lieu ce samedi 19 octobre, dans la commune ne Bandalungwa à Kinshasa.

Pour le chef de l’Etat, la propreté de Kinshasa partira de la tête de chacun et de la volonté de garder les espaces publics propres. Ceci permettra à la capitale de redorer sa robe longtemps ternie.

Il a par la même occasion demandé aux jeunes kinois de s’approprier cette lutte contre l’insalubrité dans la ville de Kinshasa. Les bourgmestres devront chacun à son niveau veiller à la propreté de leurs communes pour la réussite de cette opération.

« Vous les bourgmestres de nos communes de Kinshasa, soutenez les habitants de vos communes, trouvez leurs des bêches, des houes, qu’ils s’organisent rue par rue, qu’ils entassent leurs immondices chaque week-end. Nous sommes en pourparlers avec les partenaires qui viendront avec des véhicules spécialisés pour le ramassage », a précisé le président. « Chacun devrait organiser des brigades des jeunes dans les quartiers. Qu’ils soient équipés, et qu’ils soient aussi motivés. Il ne faut pas qu’ils travaillent sans salaire. L’argent des taxes que vous récoltez dans les marchés, donnez-les à ces jeunes ».  Continuer la lecture de Salubrité : Opération Kinshasa Bopeto, Tshisekedi donne le ton

Environnement : Claude Nyamugabo invite les cadres à veiller à l’application du discours de Tshisekedi à New-York

De retour des Etats-Unis où il accompagné le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi lors de la 74è session ordinaire de l’assemblée générale des Nations-Unies, le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo a procédé ce mercredi 02 octobre, à la restitution  de ce qu’a été sa participation à cette grand-messe.

Le ministre a au cours de cette rencontre  confié aux cadres et agents de son ministère, sa grande satisfaction au regard de la place qu’a occupé l’environnement dans le discours prononcé par le président de la république devant l’assemblée générale de l’ONU. Sur le treize pages de ce discours, deux ont été consacrées au secteur de l’environnement. Par cet acte, le ministre de l’Environnement affirme que le Chef de l’Etat a fait confiance à son secteur, et il revient à lui ainsi qu’à tous les membres de son ministère, de veiller à l’application de  ce discours. Continuer la lecture de Environnement : Claude Nyamugabo invite les cadres à veiller à l’application du discours de Tshisekedi à New-York

Energie : Félix Tshisekedi attend des recommandations fortes du 1er forum sur l’énergie

S’adressant à la nation congolaise lors du lancement des travaux du premier forum sur l’énergie électrique de la RDC, le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a exhorté les participants à sortir de ces assises, des recommandations fortes susceptibles de pousser à l’action car l’urgence s’impose.

« Nous avons la responsabilité historique de relever le défi de l’électrification en République démocratique du Congo. Nous devons vaincre le paradoxe d’un pays au potentiel électrique parmi les cinq premiers au monde, mais qui se retrouve malheureusement au dernier rang dans le taux d’accès à l’électricité », a-t-il indiqué.

Dans une salle archicomble de l’Hôtel Ledya à Matadi,  Félix Tshisekedi  a dressé un tableau sombre du secteur énergétique de la RDC, qui selon lui, ne reflète nullement pas le potentiel énergétique incommensurable que dispose le pays. Selon le Chef de l’Etat, la RDC au lieu d’avancer, a reculé avec un taux d’accès à l’électricité estimé à 8% actuellement,  par rapport à 9% en 2011. Continuer la lecture de Energie : Félix Tshisekedi attend des recommandations fortes du 1er forum sur l’énergie

Eau : Francois Kalwele soutient l’idée de Tshisekedi sur l’exportation des eaux du fleuve Congo

La déclaration sur un possible transfèrement des eaux du fleuve Congo pour alimenter le lac Tchad ne cesse de défrayer la chronique dans la classe politique, scientifique, et sociale congolaise. Si pour les un les idées avancées récemment à Kigali par le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, sont nuisibles et pourraient même entamer la souveraineté de l’Etat, les autres par contre, voient en lui, la maturité et le sens de la responsabilité, au regard du défi géostratégique auquel le pays pourrait faire face dans les jours avenir à cause de cette denrée vitale comme cela a été le cas avec le pétrole et les minerais.

François-Kalwele, coordonnateur de l’ONG ARD-CIREP.

« Le chef de l’Etat a abordé dans le sens de l’actualité. Le projet de transfert des eaux à partir de la rivière Ubangi a été enterré lors de la Conférence internationale sur le bassin du Lac Tchad, au profit du projet Vula qui vise la création des forêts artificielles dans les désert en utilisant les eaux du fleuve Congo », a déclaré le promoteur du projet Vula, François Kalwele. Continuer la lecture de Eau : Francois Kalwele soutient l’idée de Tshisekedi sur l’exportation des eaux du fleuve Congo

One Planet : à Nairobi, Félix Tshisekedi fait une intervention pas à la hauteur des attentes

Serait-ce une impréparation ou alors la non-maîtrise du secteur des forêts et de la biodiversité qui serait à la base d’une sortie médiatique moins performante du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, lors de One Planet Summit à Nairobi  au Kenya, ce jeudi 14 mars 2019 ? Plusieurs environnementalistes congolais sont restés sur leur soif quant à la prestation du Chef de l’Etat en tant que panéliste à ce sommet.

 Dans une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, dans la soirée de ce jeudi, on y voit le chef de l’Etat répondant presqu’à demi-mots aux questions du modérateur du panel des experts.

Une situation qui n’a pas laissé indifférents certains acteurs. Les critiques à, l’endroit du chef et de ses conseillers n’ont pas tardé.

« Je suis sidérée d’entendre un mot pas cohérent. No sens ! Tout est vilain. Le chef a dit des choses qu’il ne comprend pas lui-même », s’exclame une journaliste spécialiste des questions environnementales. Continuer la lecture de One Planet : à Nairobi, Félix Tshisekedi fait une intervention pas à la hauteur des attentes

RDC : Félix Lilakako, « la nomination de Dieudonné Musibono est un choix stratégique de Tshisekedi »

Au lendemain de la publication des ordonnances portant nomination du personnel du Cabinet du Chef de l’Etat, les réactions ne cessent de tomber pour saluer le choix opéré par le Président de la République sur les dignes fils du pays, lesquels sont dotés des capacités nécessaires pour mener à bien la politique de Félix Tshisekedi dans certaines matières assez spécifiques.

Professeur Dieudonné Musibono, Conseiller Spécial du chef de l’Etat en matière de l’Environnement Développement durable.

Dans une interview accordée à ENVIRONEWS, Félix Lilakako estime que le choix porté sur le Conseiller Spécial en matière de l’Environnement et Développement durable reflète non seulement la rationalité, mais il répond également  à la nécessité d’avoir l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

« En nommant Dieudonné Musibono au poste du Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de l’Environnement et Développement durable, le Président de la République a opéré  un choix stratégique en raison de son engagement et son expertise». Indique-t-il. Continuer la lecture de RDC : Félix Lilakako, « la nomination de Dieudonné Musibono est un choix stratégique de Tshisekedi »

RDC : Dieudonné Musibono nommé Conseiller spécial en matière de l’Environnement et Développement durable

Dieudonné Musibono Eyul Anki a été nommé Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matières de l’environnement et Développement durable. Professeur ordinaire à l’Université de Kinshasa, Faculté des Sciences, Département de l’Environnement, Laboratoire d’Ecotoxicologie et microbiologie environnementale, il est connu dans la sphère scientifique pour ses recherches très pointues surtout dans le domaine de la pollution.

Très ouvert et réceptif, Musibono est connu pour ses point de vues très tranchées sur la question de transfèrement des eaux du fleuve Congo vers le Lac Tchad, cet expert Spécialiste en Gestion intégrée des ressources naturelles et développement durable sera le bras droit du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur les questions environnementales.

Outre la nomination du Conseiller spécial en matière de l’Environnement et Développement durable, le Chef de l’Etat a également nommé un Collège Urbanisme et Environnement qui sera dirigé par Madame Kelly Lunda Mawaya

Alfred NTUMBA