Archives par mot-clé : UICN

Conservation : les gorilles des montagnes passe de l’espèce en danger critique à en danger

GreenPeace salue  le changement du statut  de conservation des gorilles des montagnes qui passe de « en danger critique » à « en danger »,  , suite à l’augmentation de leur nombre dans les forêts du bassin du Congo, et plus précisément dans le parc national des Virunga en RDC, a déclaré Raoul Monsembula, son Coordonnateur Régional de l’Afrique Centrale.

Divulguée par  l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la nouvelle sur le changement de statut des gorilles de montagnes a  poussé  plusieurs défenseurs de la nature qui redoutaient l’extinction de cette espèce, à élever leur voix pour exprimer leur satisfaction sur l’éloignement (bien que moindre)  de l’épée de Damoclès qui planait sur la  tête de  cette sous-espèce..

« Nous saluons le changement du statut des gorilles des montagnes suite à l’augmentation de leur nombre  dans les forêts du bassin du Congo, et encourageons par la même occasion les efforts de conservation  consentis ces dernières années », s’est félicité Raoul Monsembula, Coordonnateur Régional de l’Afrique Centrale de Greenpeace Afrique. Continuer la lecture de Conservation : les gorilles des montagnes passe de l’espèce en danger critique à en danger

Biodiversité : L’huile de palme decime les espèces mais son interdiction n’est pas une solution non plus

Au total 193 espèces inscrites sur la liste rouge de l’UICN menacées d’extinction sont concernées aussi par l’expansion des plantations d’huile de palme, selon un rapport de cette institution publié ce mercredi. UICN vise à fournir une solution constructive pour améliorer la durabilité dans l’industrie de l’huile de palme.

Malgré cela, pour cette organisation, interdire l’huile de palme augmenterait très certainement la production d’autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d’huile, et ne ferait ainsi que déplacer le problème sans l’arrêter. Mais l’appauvrissement de la biodiversité à l’échelle mondiale causé par l’huile de palme reste très significatif.

« Lorsque vous étudiez les impacts désastreux de l’huile de palme sur la biodiversité à une échelle mondiale, il n’existe pas de solutions simples. La moitié de la population mondiale utilise l’huile de palme pour son alimentation ; aussi si nous l’interdisons ou la boycottons, d’autres huiles, plus gourmandes en terres, prendront très certainement sa place. L’huile de palme est là pour durer, et nous avons de toute urgence besoin de mesures concertées pour rendre sa production plus durable, en veillant à ce que toutes les parties prenantes (gouvernements, producteurs et la chaîne d’approvisionnement ) respectent leurs engagements en matière de durabilité » a fait savoir la directrice générale de l’UICN, Inger Andersen. Continuer la lecture de Biodiversité : L’huile de palme decime les espèces mais son interdiction n’est pas une solution non plus

Biodiversité : L’UICN actualise sa liste rouge des espèces menacées

87.967 espèces, dont 25.062 sont menacées d’extinction, c’est ainsi que se présente désormais la nouvelle liste rouge mondiale des espèces menacées mise à jour par l’Union internationale pour la conservation de la nature. Des espèces de frênes répandues en Amérique du Nord  et cinq d’antilopes d’Afrique font l’objet de la plus grande attention.

Léopard de neige, espèce retirée de la liste rouge de l’IUCN

Les activités de l’homme (braconnage et destruction des habitats d’animaux), et l’envahissement des milieux sauvages par des coléoptères, tels sont les principales raison qui allongent la liste rouge mondiale d’espèces menacées de disparition.
Les nouveaux entrants dans cette liste sont cinq de six principales espèces de frênes d’Amérique du Nord, classées en danger critique, la sixième étant déjà en danger. L’UICN rappelle que le frêne rouge de Pennsylvanie, le frêne blanc et le frêne noir, trois de cinq espèces en danger critique, sont prédominants dans le pays, avec près de neuf milliards d’arbres dans les régions boisées des Etats-Unis.

Leur déclin pourrait toucher plus de 80% des arbres, et changera de façon très profonde la composition des espaces boisés, tant naturels qu’urbains. Compte tenu de l’importance écologique et économique des frênes, le fait de l’abattage et le déblaiement des frênes morts est extrêmement coûteux.

Outre les frênes, le déclin de cinq espèces d’antilopes préoccupe au plus haut point l’UICN, l’Elan de Derby ( la plus grande espèce d’antilope au monde) qui était classée en préoccupation mineure est désormais vulnérable. La Rénduca de montagne a quant à lui subi un déclin de près de 55 % dans la population d’Afrique du sud au cours de quinze dernière années : elle figure à ce jour dans la catégorie d’espèces en danger, tout comme la Gazelle de heuglin. Le cobe lechwe et le Rehbuk sont pour leurs parts quasi-menacés. L’UICN alerte aussi sur la disparition des sauterelles et mille-pattes de Madagascar, suite à la déforestation.

L‘unique nouvelle un peu encourageante est que la situation pour la panthère de neiges ( léopard de neige) s’améliore un peu. Elle passe de l’espèce en danger à l’espèce vulnérable. Mais précise tout de même que sa population continue de diminuer. Et le reste d’extinction reste élevé en raison de la destruction de leurs habitats.

La mauvaise nouvelle de cette mise à jour de la liste mondiale des espèces menacées est l’extinction de la pipistrelle de l’île Christmas, une espèce de chauve-souris.

 

Thierry-Paul KALONJI

Biodiversité : les singes pourraient disparaitre de la planète d’ici vingt-cinq à cinquante ans

La liste des espèces menacées d’extinction continue de faire sa mise à jour. Après la Girafe, les singes viennent d’effectuer leur inscription sur cette liste rouge. Continuer la lecture de Biodiversité : les singes pourraient disparaitre de la planète d’ici vingt-cinq à cinquante ans

La girafe désormais sur la liste des espèces menacées

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) alerte sur un nouvel animal en voie d’extinction. La girafe, un des plus grands animaux terrestres, rejoint le cercle fermé des espèces menacées.

girafe

Désormais la girafe, cet animal à l’allure digne et si gracieux, figure sur la liste déjà longue desanimaux vulnérables. Elle était jusqu’alors classée comme peu menacée. L’Union internationale pour la conservation de la nature, l’UICN, parle d’une extinction silencieuse. L’année dernière le nombre de girafes est passé sous la barre des 100 000 spécimens, soit 40% de baisse depuis 30 ans.

Le braconnage et la perte de son habitat, l’agriculture et l’exploitation minière expliquent cette disparition progressive de la girafe, mais pas seulement. Selon une récente étude de Nature les trois quarts des espèces animales et végétales sont victimes de commerce illégal, des loisirs ou de la subsistance. Une sur deux voit son habitat naturel comme les forêts disparaître au profit des plantations ou des élevages. Reste encore la menace du changement climatique qui concerne deux animaux vulnérables sur dix.

Avec la RFI