Archives par mot-clé : Virunga

Biodiversité : l’UE satisfaite de ses financements dans la conservation en RDC

La République démocratique du Congo compte à elle seule 67 aires protégées, dont près de 4 Parcs nationaux classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Les aires protégée couvrent 13,5% du territoire national. Dans le cadre de la collaboration entre l’Union européenne et la RDC, au moins 5 parcs nationux ont beneficié des financements de l’UE dans le cadre de 11ème FED. Ces financements et les projets exécutés ont fait l’objet d’un éhange entre la presse congolaise et ce traditionnel bailleur de fonds de la RDC, ce vendredi 06 décembre, à Kinshasa.

Les elphants dans le Parc national de la Garamba en RDC.

Le Parc National de la Salonga, Upemba, Virunga, Garamba et la Réserve de biosphere de Yangambi ont recu dans l’ensemble 140 millions d’euros dans le cadre du Fonds européen de Développement (11ème FED).

« Nous sommes satisfait de notre collaboration avec la RDC. Actuellement, tous les projets ont un impact visible et assez remarquable. Notre inquiétude est au niveau de la pérennité des resultats. Nous demanderons au gouvernement de mettre la biodiversité dans un haut niveau d’importance, et la mentionner comme priorité. Cela garantira que ce programme conserve une bonne place», a souligné le responsable de la section agriculture, santé et environnement de l’UE, Arnold Jacques de Dixmude. Continuer la lecture de Biodiversité : l’UE satisfaite de ses financements dans la conservation en RDC

Forêt : Tourbières et Pétrole dans les Virunga et Salonga, Greenpeace hausse le ton

Plus d’une centaine des jeunes venus de tous les quatre coins de Kinshasa ont répondu présents à la marche « Climat », organisée par Greenpeace Afrique à Kinshasa, ce vendredi 29 novembre. Cette marche qui a commencé à la Paroisse Notre Dame de Fatima a eu pour point de chute la primature, où un mémo devait être déposé.

Marche de Greenpeace Afrique à Kinshasa, ce vendredi 29 novembre 2019.

Avec comme message essentiel, « les forêts du bassin du Congo et ses tourbières sont vitales pour la survie des peuples des forets et la stabilité du climat, protégeons les », cette marche a été initiée en prélude de la COP25.

Arpentant le boulevard du 30 juin, les marcheurs ont haussé le ton pour décrier toute tentative d’exploitation du pétrole dans les plus vieux parcs d’Afrique, à savoir les Virunga et la Salonga.

« Les organisations de la société civile environnementales prient au premier ministre de préserver l’intégralité physique du complexe de tourbières du bassin du  Congo, et les écosystèmes environnant y compris les parcs nationaux de la Salonga, et des Virunga », a déclaré Irène Wabiwa, chargée de campagne forêts à Greenpeace Afrique.  Continuer la lecture de Forêt : Tourbières et Pétrole dans les Virunga et Salonga, Greenpeace hausse le ton

Virunga: Marche de contestation contre la convention signée entre l’ICCN et la COPEVI

Les pêcheurs du village de Vitshumbi dans le secteur central de Parc national des Virunga sont descendus dans la rue, ce lundi 01 juillet, pour manifester contre la convention signés  le 24 juin 2019, entre l’ICCN (Institut congolais pour la conservation de la Nature) et la COPEVI (Coopérative des pêcheries des Virunga).

« C’est une convention taillée sur mesure. Elle doit être annulée », argue le président  du Comité des pécheurs de Vitshumbi, David Vasikana, joint au téléphone par notre rédaction.

Les pécheurs de Vitshumbi persistent et signent,  et déclarent qu’ils n’ont pas été consultés ni impliqués dans les tractations liées à cet accord, et pourtant, ils en sont  de droit, les premiers bénéficiaires.

« Nous avons reçu une copie de cet accord après sa signature. Nous avons constaté quelques articles taillés sur mesure, au point même que la protection de l’environnement n’a pas été pris en considération », indique Monsieur Vasika. Continuer la lecture de Virunga: Marche de contestation contre la convention signée entre l’ICCN et la COPEVI

Environnement : Hope Land Congo dénonce le projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga

Hope Land Congo en partenariat avec Africa Vuka a organisé une marche de sensibilisation pour dénoncer l’exploitation du pétrole dans le Parc National des Virunga, le samedi 25 mai, à Kinshasa. Au cours de cette activité les organisateurs ont exhorté le nouveau régime en place à procéder immédiatement à l’interdiction de l’exploration et l’exploitation future du pétrole dans ce parc inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO.

Des jeunes kinois devant le Palais du peuple, siège du parlement, pour dénoncer l’exploitation du pétrole dans les Virunga.

Par la même occasion, Hope Land Congo et ses partenaires ont invité le futur gouvernement de la RDC à ne jamais donner du crédit à toute sorte de projet fossile devant être exécuté dans les aires protégées, notamment les  Virunga et la Salonga. Ces organisations non gouvernementales ont aussi exigé l’arrêt du projet de déclassement partiel de ces parcs au profit d’une quelconque exploitation.

« Nous ne voulons pas entendre parler ni de l’exploration ni de l’exploitation, parce que les grands bailleurs de fonds essaient de nous tromper en faisant usage du terme exploration à la place de l’exploitation. Cette exploration compte prendre des années, dans l’entre-temps cette activité finira par détruire notre biodiversité. C’est pourquoi notre message ici au Palais du peuple est simple, pas « d’exploration du pétrole » dans le pParc National des Virunga », a déclaré Percy Uyonduka, chargé de programme et coordonnateur d’activités de Hope Land Congo. Continuer la lecture de Environnement : Hope Land Congo dénonce le projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga

Conservation : quelques jours après la reprise du tourisme, 1 écogarde tué dans les Virunga

L’histoire serait-ce en train de se répéter ? Seulement, quelques jours après la reprise des activités touristiques dans le Parc National des Virunga, un écogarde vient de succomber dans une attaque de groupes armés, renseigne un communiqué du parc, rendu public ce vendredi 08 mars.

Il s’agit du rager Freddy Mahamba Muliro, tombé lors d’une attaque sur une position des gardes le jeudi 07 mars 2019, au secteur centre du parc. « Nous sommes profondément endeuillés par le décès du Garde Freddy. C’est tragique de voir qu’une vie dédiée au service du Virunga soit interrompue à un si jeune âge », a indiqué le directeur du parc, Emmanuel de Merode. Continuer la lecture de Conservation : quelques jours après la reprise du tourisme, 1 écogarde tué dans les Virunga

Conservation : La SOCEARUCO invite Félix Tshisekedi à veiller sur les parcs nationaux

La Société Civile Environnementale et Agro Rurale du Congo (SOCEARUCO) invite le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi à veiller à la protection du parc de Salonga et de Virunga ainsi que à la Réserve Naturelle d’Itombwe située au sud –Kivu.

Le coordonnateur de cette organisation de la société civile, Josué Aruna, a dans une interview accordée à ENVIRONEWS, plaidé pour l’implication personnelle du  Chef de l’Etat, afin de sauver ces patrimoines naturels de la RDC, en proie à l’exploitation minière et pétrolière.

« Nous voulons que le président puisse décider, et que tous les accords  qui auraient été signés pour détruire ces aires protégées soient retirés immédiatement. C’est la voix de la société civile environnementale et nous voulons que le Président  puisse s’y donner à fond », a-t-il précisé. Continuer la lecture de Conservation : La SOCEARUCO invite Félix Tshisekedi à veiller sur les parcs nationaux

Virunga : Seuls les deux sites, Nyiragongo et Kibumba reouverts au public

Les activités touristiques dans le parc national des Virunga ont été relancées depuis le vendredi 15 février, après être fermé au public pendant plus de neuf mois par l’ICCN, de suite d’une insécurité grandissante, a annoncé,  le ministre provincial de l’environnement et tourisme du Nord-Kivu, olivier Kamusinzi.

Le volcan Nyiragongo en activité à l’Est de la République démocratique du Congo.

« Après les analyses menées par l’organe compétent dans un premier temps, deux sites touristiques ont d’abord été ouverts ; il s’agit du site du volcan Nyiragongo et celui de Kibumba », a-t-il annoncé.

Pour lui, Pendant la période de suspension de ce parc, la province avait enregistré  d’énormes pertes en termes de flux touristiques et même monétaire, des retombées jusque-là non quantifiée. Continuer la lecture de Virunga : Seuls les deux sites, Nyiragongo et Kibumba reouverts au public

Conservation : Un garde de l’ICCN tué par les rebelles May-May à Vitshumbi

Un garde de parc national des Virunga a été tué dans une attaque armée lancée par les rebelles May-May, au poste des gardes de Vitshumbi, ce mercredi 27 novembre tôt le matin. Selon le communiqué de la direction de ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO, cette attaque n’a seulement pas coûté la vie à cet écogarde, mais aussi la perte de l’arme de service et la destruction du poste des gardes. 

« Suite à cette attaque violente qui a occasionné la mort du garde Kasereka Masumbuko Ezéckiel surpris par les tirs ennemis, les autres gardes ont riposté pour repousser l’attaque et se frayer un passage afin de s’exfiltrer de la zone des affrontements », peut-on lire dans ce communiqué.

La Direction du Parc National des Virunga condamne fermement cet acte ignoble qui vise à renforcer l’emprise des groupes armés sur les ressources du parc, affaiblir l’autorité de l’Etat et détruire la cohésion qui se construit entre l’ICCN et la population dans le cadre de l’Alliance Virunga.

Elle lance également un appel patriotique à la population du Nord-Kivu à se désolidariser des groupes armés qui sont la source de l’instabilité de la province.

Alfred NTUMBA

Conservation: 23.062 signatures contre l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

23.062, c’est le nombre de signatures récoltées par la pétition  initiée par les communautés riveraines des parcs nationaux des Virunga et Salonga, pour dire non à toute initiative visant à désaffecter ou déclasser ces aires protégées ou une de leurs parties pour exploiter le pétrole au grand dam des populations locales et de l’humanité. Une révélation faite  au cours d’une conférence de presse ténue à Kinshasa par les organisations de la société civile environnementale de la province du Nord Kivu, réunies au sein du consortium Alliance pour les moyens d’existence verts (GLA).

Le message à diffuser à l’endroit des institutions de la République, des populations et de l’opinion tant nationale qu’internationale  au moyen  de cette conférence de presse, était de dire non à l’exploitation du pétrole dans les parcs nationaux de Virunga et de la Salonga. La présence à Kinshasa  de ce consortium réunissant sept organisations de la société civile environnementale du Nord Kivu, fait suite à  l’accompagnement par les membres de ces associations, du représentant des populations locales venu déposer à la présidence de la république la pétition signée par sa base.

Le choix de la présidence de la république pour déposer cette pétition est motivée par le ferme engagement  sur les questions environnementales, dont a toujours fait preuve le président de la République Joseph Kabila.

«  Nous sommes sûrs d’atteindre notre objectif car nous savons que notre président a toujours eu une oreille attentive aux questions qui touchent l’environnement. Son  discours  du mardi 25 septembre lors de la 73ème session de l’assemblée générale de l’ONU à New-York en est une preuve indubitable, car il a pendant près de trois minutes réitéré les combats et les engagements de notre pays en faveur de  l’environnement.», a expliqué Florence Sitwaminya, coordonnatrice de GLA Continuer la lecture de Conservation: 23.062 signatures contre l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

Conservation : 1 éco-garde sur 7 grièvement blessé au cours de la dernière année dans l’exercice de ses fonctions

De nouveaux résultats publiés par le WWF à l’occasion de la Journée mondiale des éco-gardes révèlent qu’un éco-garde sur sept (14%) interrogés en Asie et en Afrique centrale a été grièvement blessé dans son travail au cours des 12 derniers mois. Ces résultats font partie de la plus grande enquête jamais réalisé sur les conditions d’emploi et le bien-être des éco-gardes.

Kenya Wildlife Service (KWS) des rangers en patrouille.

Cette enquête survient au moment où le bilan officiel des morts pour la période de juillet 2017 à 2018 a été confirmé à 107 contre 101 pour l’année dernière par l’International Rangers Federation (IRF) et la Fondation Thin Green Line (TGLF).

Ceci porte à 871, le nombre total de gardes qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions depuis 2009, date à laquelle l’IRF et le TGLF ont commencé à enregistrer officiellement les incidents. Cependant, les experts estiment que le nombre réel de décès est beaucoup plus élevé que le nombre déclaré. Continuer la lecture de Conservation : 1 éco-garde sur 7 grièvement blessé au cours de la dernière année dans l’exercice de ses fonctions