Archives par mot-clé : Virunga

Conservation : Pétrole dans les Virunga et la Salonga, que retenir du nouveau Conseil des ministres ?

Plus de peur que de mal dit-on, la quinzième réunion extraordinaire du Conseil des ministres n’a pas clairement levé l’option de désaffecter partiellement  les parcs nationaux des Virunga et Salonga. Réunis ce samedi 14 juillet, au tour du premier ministre Bruno Tshibala, les ministres congolais ont néanmoins adopté les décisions prises lors du 11ème  Conseil des ministres tenu le  08 juin 2018. Lors duquel, il a été décidé la mise en place d’une commission interministérielle devant statuer sur la désaffectation partielle des Virunga et de la Salonga.

« Abordant le premier point de son ordre du jour, le Conseil a adopté le relevé des décisions prises respectivement lors de sa 11ème Réunion ordinaire et de sa 14ème  Réunion Extraordinaire », indique le compte rendu de ce 15ème Conseil dont Environews s’est procuré une copie.

Une prise de conscience ou la stratégie de dupe ?

Après  l’annonce de la mise en place d’une commission interministérielle devant travailler pour désaffecter partiellement ces deux sites du patrimoine mondial, plusieurs voix se sont levées pour décrier la décision dite «hâtive et nocive », prise par le gouvernement. Continuer la lecture de Conservation : Pétrole dans les Virunga et la Salonga, que retenir du nouveau Conseil des ministres ?

Conservation : Le WWF très préoccupé par le projet de production pétrolière dans la Salon-ga et les Virunga

Cela n’a pas tardé pour que d’autres partenaires se joignent à la position de la société civile environnementale nationale et internationale, qui s’oppose à tout plan allant dans le sens d’une exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga. Après l’UNESCO, Greenpeace et d’autres partenaires de la RDC, le Fonds Mondial pour la Nature, WWF se dit très préoccupé par le projet de déclassement partiel de ces deux parcs en vue d’une éventuelle exploitation pétrolière.

Dans un communiqué publié ce vendredi, le WWF ne cache pas ses inquiétudes quant à l’impact préjudiciable que toute production pétrolière pourrait avoir sur les Sites du Patrimoine Mondial de la Salonga et des Virunga, deux fleurons de la conservation de la nature en République démocratique du Congo (RDC).

« L’exploitation pétrolière dans les Parcs Nationaux de la Salonga et des Virunga mettrait en danger la biodiversité exceptionnelle de ces sites ainsi que les moyens de subsistance des populations locales en plus de libérer d’énormes quantités de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, ce qui contribuerait à exacerber les effets néfastes du changement climatique tant décrié dans la monde « , a indiqué Fred Kumah, Directeur de WWF Afrique.

Continuer la lecture de Conservation : Le WWF très préoccupé par le projet de production pétrolière dans la Salon-ga et les Virunga

Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

L’exploitation pétrolière en République démocratique du Congo oui, mais pas dans les aires protégées et parcs. C’est en ces termes que se résume la déclaration de la société civile environnementale nationale et internationale. La déclaration faite ce mardi, vient en réaction à la décision du gouvernement congolais de mettre en place deux commissions interministérielles devant s’atteler sur la désaffectation partielle des parcs des Virunga et de la Salonga, en vue d’une éventuelle exploration et exploitation pétrolière.

Las acteurs de la société civile sont montés au créneau pour dénoncer l’obstination du gouvernement congolais à poursuivre ce projet qu’ils jugent de nocif. Ils ont réitéré leur appel au gouvernement congolais à mettre un terme à ce projet de désaffectation partielle de ces deux cites précités, qui selon eux, vise en réalité la disparition programmée de ces parcs.

« Nous tenons à préciser que la société civile n’est pas contre le pétrole, mais plutôt, elle est contre l’exploitation pétrolière dans les parcs. La question que l’on se pose est de savoir pourquoi on ne va pas exploiter dans le Lac Albert où il y’a beaucoup de pétrole, seulement dans les aires protégées. Nous demandons au gouvernement congolais de respecter simplement ses engagements nationaux et internationaux, notamment l’accord de Paris sur le climat », a indiqué René Ngongo, coordonnateur de l’ong OCEAN. Continuer la lecture de Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

Biodiversité : l’ONG Synergie verte s’oppose à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

L’ONG Synergie verte, a au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa, fustigé la décision du gouvernement congolais sur la désaffectation partielle des parcs des Virunga et de la Salonga en vue d’une éventuelle exploitation pétrolière. Pour cette organisation membre de la Société civile, le gouvernement fera mieux d’abandonner cette décision nocive pour la biodiversité dans ces deux parcs emblématiques de la RDC.

« Le pétrole est une énergie polluante. Il accélère non seulement les changements climatiques dangereux pour la biodiversité, mais il occasionne également un préjudice considérable aux populations animales, aux communautés locales, et à l’environnement », a déclaré le coordonnateur de cette organisation, Patrick Bakwa. « La décision gouvernementale sur l’exploitation du pétrole dans les deux parcs n’est pas vraiment réfléchie d’autant plus que toutes les études préalables n’ont pas été faites à cet effet ».

Continuer la lecture de Biodiversité : l’ONG Synergie verte s’oppose à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

Conservation : Les Virunga et la Salonga au cœur des discussions à Bahreïn

Suite à la décision prise par le gouvernement de la RDC de désaffecter partiellement les parcs nationaux des Virunga et de la Salonga, en vue d’une éventuelle exploration et exploitation pétrolière, la tempête de contestations est loin de s’apaiser. La dernière en date est bien la déclaration commune de l’Union européenne, le Canada, la Suisse et les Etats unis d’Amériques.  

Ce mercredi, les deux vieux parcs d’Afrique menacés par l’exploitation pétrolière ont été au centre d’une séance spéciale de la 42ème session du Comité du patrimoine mondiale à Manama (Royaume de Bahreïn). Des sources dignes de fois ont renseigné que des recommandations pertinentes ont été formulé à l’endroit de la République démocratique du Congo.

« Les premières informations en notre possession renseignent que l’on est revenu sur les principes de ne pas changer les frontières desdits parcs et que l’exploitation du pétrole dans les aires protégées est incompatible », ont-elles précisé.  « Pour nous,  c’est bien de les reprendre mais il faudra une application sans faille avec le pouvoir trop marchand en RDC ».  Continuer la lecture de Conservation : Les Virunga et la Salonga au cœur des discussions à Bahreïn

Biodiversité : L’UE, le Canada, les USA et la Suisse s’opposent à la désaffectation partielle des Virunga et Salonga

La désaffection partielle du Parc national des Virunga et de celui de la Salonga pour une éventuelle exploitation pétrolière ne cesse de faire couler encre et salive. Après le mécontentement exprimé par société civile environnementale à ce sujet, c’est le tour de la Communauté internationale de se prononcer aussi sur ce même sujet.

Dans une correspondance adressée au premier ministre de la RDC, et dont Environews s’est procuré une copie, le quatuor (Union européenne, Canada, USA et Suisse), n’ont pas caché leur désapprobation à ce projet du gouvernement, qu’ils jugent d’incompatible avec la conservation de la biodiversité.

« Nous rappelons notre attachement au respect de l’intégrité de ces sites aux valeurs biologiques extraordinaires. L’exploitation et l’exploration pétrolière ne sont pas compatible avec le statut du patrimoine mondial ». Peut-on lire dans cette correspondance.

Les quatre missions diplomatiques en République démocratique du Congo rappellent la nécessité pour la RDC de mettre en avant plan le développement durable qu’elle poursuit dans le cadre de sa stratégie de croissance et réduction de la  pauvreté. «  Nous invitons donc l’Etat congolais à prendre toutes les mesures nécessaires afin que notre engagement commun de préservation de la biodiversité continue d’être respecté », ont-ils conclu.

Alfred NTUMBA

Ressources Naturelles : La société civile s’oppose au projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga

Les organisations membres de la société civile environnementale de la RDC ont décrié la démarche du ministre des hydrocarbures de procéder au déclassement partiel de deux sites emblématiques du pays, à savoir le parc national des Virunga et la Salonga, en vue d’une exploitation pétrolière. Cette déclaration a été rendue publique lors d’un point de presse tenu à Kinshasa.

La société civile évoque la contradiction entre les engagements nationaux et internationaux auxquels la RDC a souscrit et le projet d’une éventuelle exploitation pétrolière dans ce patrimoine universel. « Nous avons appris avec beaucoup d’amertume ce projet qui envisage l’exploitation pétrolière dans les deux sites du patrimoine mondial et nous avons pris une position contre cette démarche », s’est indigné  René Ngongo, président de OCEAN (Organisation Congolaise des Ecologistes et Amis de la Nature). Continuer la lecture de Ressources Naturelles : La société civile s’oppose au projet d’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga

Virunga : Conserv Congo appelle le Gouvernement de la RDC à plus de sécurité

Quelques jours après les incidents survenus dans le Parc national des Virunga dans la partie Est de la République démocratique du Congo, l’Ong  Conserv Congo a dans une déclaration rendue publique, appelé le Gouvernement de la RDC  à faire de la sûreté des gardes du parc une priorité, car, informe-t-elle, ces derniers mettent leurs vies en danger pour protéger la Faune et la Flore.

Cette ONG a également interpellé le gouvernement et l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) à prendre des mesures proactives pour prévenir des incidents tel que celui arrivé à Rachel Kamwena, l’éco garde tombée sur le champs d’honneur de suite d’une attaque d’un groupe armé qui avait kidnappé deux touristes britanniques dans le parc National des Virunga . « Ce n’est pas un cas isolé car nous avons perdu six autres il y a pas si longtemps dans le même lieu et de la même manière. De tout évidence, des mesures doivent être prises et ceci doit être fait dans l’immédiat », a déclaré le Directeur exécutif de cette organisation, Adams Cassinga.

Selon Conserv Congo, la mort de Rachel devrait être un changement de paradigme pour que  tous les conservateurs mettent de coté leurs différences et faire ensemble un remue-ménage pour tracer l’avenir. Le problème auquel sont confrontés les conservateurs en RDC est passé d’être juste une simple question qui ne concerne que le gouvernement, à une urgence qui nécessite la contribution de toutes les parties prenantes. « Nous sommes contre les assassinats constants de nos camarades, comme si c’étai juste normal d’aller travailler le matin et ne jamais revenir le soir », peut-ont lire dans cette déclaration.

Ainsi, l’organisation n’a pas caché sa volonté d’apporter sa contribution aux efforts communs. «  Conserv Congo, nous nous engageons à former jusqu’à 100 gardes du parc immédiatement avec les soutient de nos partenaires locaux et internationaux afin que nous puissions faire face à ces braconniers avec une puissance de feu égale à celle dirigée à notre égard », informe cette déclaration.

Outre les condoléances présentées aux proches de la victime, quelques recommandations ont été formulées à l’endroit des différentes parties prenantes qui interviennent dans la conservation en RDC, notamment la formation efficace et appropriée à tous les gardes du parc, les anciens et les nouveaux, y compris  des réservistes et de bénévoles, l’augmentation du nombre de gardes du parc  et enfin, l’amélioration des conditions de vie des éco gardes, et le  soutien logistique aux gardes du parc sur tous les sites du pays, renchérit cette déclaration.

Nelphie Mie

 

Virunga : une écogarde tuée et deux touristes étrangers kidnappés

Deux touristes occidentaux ont été enlevés ce vendredi 11 mai dans le Parc nationale des Virunga, précisément entre Kilimanyoka et Kibumba, en territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu). Selon des sources de la société civile locale qui livrent l’information à Radio Okapi, les deux touristes ont été enlevées alors qu’ils regagnaient la ville de Goma avec des gardes de parc.

Ils provenaient du site touristique de Kibumba lorsque leur véhicule est tombé dans une embuscade. Une des gardes du parc qui accompagnaient les touristes a été tuée dans cette embuscade, a déploré Joël Wengamulay, le Directeur de communication de ICCN qui confirme également l’enlèvement.

Il condamne cette attaque contre des touristes et dit ignorer l’identité des assaillants. Il promet de donner plus des détails sur cet incident, signalant que des enquêtes sont en cours.

Avec la Radio Okapi

Biodiversité : La société civile environnementale s’insurge contre l’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga.

Dans une déclaration faite ce vendredi 04 mai à Goma, les organisations de la société civile environnementale s’insurgent contre le projet de désaffectation des blocs pétrolier 4 et 5 dans le Parc nationale des Virunga et les blocs pétroliers 1 et 2 du parc National de la Salonga.

Evoquant les correspondances émises par le ministère des Hydrocarbure au Gouvernement de la RDC, ces organisations affirment que la motivation porte sur certaines ouvertures de la convention de I’UNESCO sur le patrimoine Mondial. Et pourtant le pays s’était engagé à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d’endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel visé aux articles 1 et 2 qui est situé sur le territoire d’autres Etats parties à cette convention.

«  Nous ne cesserons jamais de rappeler que les activités liées à l’exploitation du pétrole présentent les risques suivants : sur le plan écologique, c’est un écosystème très fragile et très vulnérable, et qui exige une attention particulière, face à toute forme de pollution surtout par les hydrocarbures et dont les effets sont connus par tous, à savoir, la destruction de la biodiversité en général, la pollution de l’eau du bassin du Nil, source éventuelle des conflits internationaux entre les pays qui partagent ce bassin jusqu’en mer méditerranée », peut-on lire dans cette déclaration. Continuer la lecture de Biodiversité : La société civile environnementale s’insurge contre l’exploitation pétrolière dans les Virunga et la Salonga.