Archives par mot-clé : Wabiwa

Tourbières : Greenpeace Afrique et la société civile préviennent contre l’exploitation industrielle

« Pas d’exploitation pétrolière, ni exploitation industrielle du bois dans les tourbières de la Cuvette centrale ». C’est l’essentielle du message envoyé en direction de la République démocratique du Congo et la République du Congo par Greenpeace Afrique et quelques organisations de la société civile environnementale à travers une déclaration commune faite à Kinshasa, ce mardi   décembre, ces organisations invitent les pays qui se partagent les tourbières de la cuvette centrale à arrêter toute tentative d’explorer et ou d’exploiter dans ces zones d’importance planétaire.

«L’intégrité du complexe de tourbières du bassin du Congo, l’écosystème environnant et les droits des communautés locales et peuples autochtones doivent être garantis », a souligné Irène Wabiwa, responsable de Campagnes Forêt à Greenpeace Afrique. «Nous demandons que les gouvernements de deux Congo, les bailleurs de fonds, les multinationaux, et les investisseurs qui se préoccupent des questions environnementales ne puissent accélérer ni autoriser l’exploitation industrielle du bois d’œuvre, l’agriculture, et le pétrole dans les tourbières. Il est plus qu’important qu’elles soient gardées intactes, car son explosion mettrait à risque l’humanité toute entière », 

Greenpeace Afrique et les organisations de la société civile environnementale invite les donateurs internationaux a fixer l’annulation des concessions et des blocs pétroliers qui chevauchent la zone des tourbières comme condition préalable à un soutien financier supplémentaire ou validation de tout programme que leur financement pourrait financer.

Avec sa capacité énorme de séquestration du Carbonne, les forêts du Bassin du Congo représentent un élément essentiel de la stabilité du climat mondiale. Environ 75% des tourbières contenues dans cette forêts sont actuellement menacées  par des blocs pétroliers dans ces deux pays. Et les concessions forestières industrielles quant à elles,  y occupent environ 18% de la superficie totale de ces tourbières. Continuer la lecture de Tourbières : Greenpeace Afrique et la société civile préviennent contre l’exploitation industrielle

RDC : Elections, Forêts, Faune, et argent au comptant (Tribune de Irène Wabiwa)

En avril dernier, j’ai appris que Monsieur Aimé Ngoy Mukena, le Ministre des Hydrocarbures, s’active pour un projet qui conduira à la désaffectation d’une large superficie de deux sites du patrimoine mondial de l’UNESCO – les parcs nationaux des Virunga et de la Salonga – en faveur de l’exploration pétrolière. Le Ministre de l’Environnement, monsieur Amy Ambatobe, est sollicité dans ce projet controversé. En pensant à ce que représentent les deux parcs nationaux pour mon pays, le monde et pour les générations présentes et futures, je me suis demandé si les deux Ministres méritent encore d’occuper leurs postes au gouvernement.

Le parc national emblématique de Virunga a été créé en 1925 et il est le tout premier parc en Afrique. Non seulement qu’il est le plus célèbre pour ses gorilles de montagne et ses paysages volcaniques, Virunga est également parmi les zones les plus riches en biodiversité de la planète. La Salonga, quant à elle, est la plus grande zone de forêt pluviale protégée des basses terres en Afrique. Elle abrite des espèces animales les plus rares au monde, tels que le paon du Congo et le bonobo, le plus proche parent des humains. Continuer la lecture de RDC : Elections, Forêts, Faune, et argent au comptant (Tribune de Irène Wabiwa)

Forêt : La Société civile environnementale s’inquiète de 14 concessions forestières mises en vente en RDC

Greenpeace Afrique et les organisations de la société civile environnementale congolaise s’inquiètent de 14 concessions forestières mises en vente par le Ministre de l’environnement et Développement durable, Amy Ambatobe. Selon un communiqué de presse émis par ces organisations, un mois après le rétablissement de 650.000 ha de concessions forestières jugées illégales et annulées en 2016, le ministre a informé le Premier ministre Bruno Tshibala, de son plan de la mise en adjudication de quatorze autres concessions forestières couvrant une zone de la taille de la Belgique. 

Toutefois, ces acteurs de la société civile environnementale ne savent rien de la suite que le Premier ministre congolais aurait réservée à la correspondance du Ministre de l’Environnement. A en croire les signataires Continuer la lecture de Forêt : La Société civile environnementale s’inquiète de 14 concessions forestières mises en vente en RDC

Forêt : A cause des intêrets personnels, Amy Ambatobe se fait prendre au piège

La réhabilitation par le ministre de l’Environnement et développement durable, Amy Ambatobe, de 3 concéssions forestières aux entrepises chinoises, semble loin de trouver une issue heureuse dans le chef des observateurs et autres experts de la gouvernance forestières en RDC.

Depuis l’annonce de cette réaffectation, les violons ne s’accordent pas entre les acteurs de la société civile et les experts du gouvernement, sur la légalité ou non de la décision du ministre réhabilitant 650 000 hectares de forêts congolaises aux multinationales chinoises.

Une tempéte qui pourrait encore mettre du temps à s’apaiser. A en croire les experts, la démarche entreprise par Amy Ambatobe n’a fait que lui attirer des foudres. Le ministre de l’Environnement aurait outrepassé la Continuer la lecture de Forêt : A cause des intêrets personnels, Amy Ambatobe se fait prendre au piège