Environnement : Claude Nyamugabo veut une gouvernance axée sur les résultats

Comme il se l’était fixé comme objectif en début d’année, Me Claude Nyamugabo Bazibuhe, Ministre de l’Environnement et développement durable de la République Démocratique du Congo met une fois de plus le pied à l’accélérateur pour que son secteur, transversal et du reste un service d’assiette pour le trésor atteigne et même dépasse ses assignations au Budget de l’Etat pour l’exercice 2020.

Claude Nyamugabo, ministre congolais de l’environnement et Développement durable.

C’est la quintessence du message adressé par le Ministre aux Coordonateurs provinciaux de l’environnement en séjour dans la capitale congolaise à l’invitation de l’autorité de tutelle afin de recevoir le fil conducteur qui devrait désormais guider leur travail au quotidien.

Somme toutes, ils ont été appelé à signer un acte d’engagement au terme duquel ils acceptent de respecter scrupuleusement le règlement d’administration, le code de bonne conduite et statut des agents de carrière de l’Etat, de maximiser les recettes et de lutter contre la corruption sous toutes ses formes.

Évalué à presque 11 milliards de dollars américains, le budget ambitieux de l’Etat pour cet exercice attend du seul secteur de l’Environnement un peu plus de 117 milliards de francs congolais soit plus de 65 millions de dollars americains. Un pari audacieux que compte tenir Me Claude Nyamugabo, ce en passant par un travail assidu et serieux de ses services.

Désormais, le travail de tout un chacun sera évalué en fonction de ce qu’il auront apporté en terme de recettes, ce qui rimera également avec leurs mouvements et rétribution sur le plan promotionnel, a-t-il martelé d’un ton grave et serien. Comme il l’avait déjà par ailleurs rappelé aux Directeurs généraux et responsables nationaux des services sous sa tutelle il y a peu. Ordre a été clairement donné à ce que le message soit répercuté aux agents jusqu’à la base pour voir, comme le souhaite le Ministre, les assignations dépasser le seuil de 100%.

Lire aussi  Climat : le réchauffement de la planète coute la vie à plus de 300. 000 personnes chaque année

Claude Nyamugabo qui a reconnu certes l’existence d’un réseau maffieux de certains agents et cadres de son Ministère qui se livrent à coeur joie aux détournements et à la minoration des taxes et redevances auprès des assujettis, a aussi promis une guerre sans merci à l’endroit de ces derniers et menacé des sanctions administratives voire des poursuites judiciaires contre tout récalcitrant qui va se faire avoir.

Pour dire, les lignes se sont bousculées dans le secteur de l’Environnement et le Ministre Nyamugabo entend traduire en actes toute sa volonté de réussite durant l’exercice de son Mandat.

Cellule de Communication du Ministère de l’environnement et développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *