Kahuzi-Biega : Pour avoir récidivé, Kasula tombe dans les mains de la justice

C’est un pygmée dont la condamnation à quinze ans de prison ferme avait suscité l’indignation des organisations de la société civile et celles des peuples autochtones pygmées. Aujourd’hui, Kasula vient de récidiver. Il a été arrêté encore une fois ce jeudi 21 janvier en plein parc de Kahuzi-Biega, par les écogardes. Il lui est reproché la déforestation et l’exploitation minière dans ce parc, situé à l’Est de la RDC. 

« Il a été arrêté lors de la première vague de déforestation et condamné à 15 ans de prison. Les Ongs avaient milité pour qu’il recouvre la liberté provisoire. Il lui avait été interdit de mettre les pieds dans le parc. Hier il a été pris en flagrance délit de déforestation et de creusage de minerais dans le parc », a indiqué le chargé de communication de Kahuzi-Biega, Hubert Mulongoy. 

Selon les informations à la disposition du parc, le sieur Kasulu et son équipe travaillent depuis un moment dans les deux sites, où ils exploitent illégalement du minerais et s’emploient à l’exploitation forestière. 

« Il a été arrêté à Kadjeje avec deux pygmées et trois bantoues. Ils seront acheminés ce samedi 23 janvier, au parquet de Kabare pour y être entendus », a-t-il précisé.

Du côté de la société civile, aucune réaction n’a encore été enregistrée. Mais en sourdine, certains acteurs condamnent l’attitude de ce récalcitrant et exigent que les enquêtes sérieuses soient diligentées pour établir de responsabilités. 

« Kasula sera entendu afin de mettre à nu ce qui le pousse à cette manœuvre », a insinué un activiste de l’environnement.

Lire aussi  Ce qu'il faut retenir de la COP22

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *