Forêt : Les acteurs de Kinshasa formés sur l’utilisation de la base de données de la Foresterie communautaire en RDC

Plusieurs acteurs de Kinshasa ont été sensibilisés sur l’existence d’une base de données dédiée à la foresterie communautaire en République démocratique du Congo.  Ils ont été renforcés en capacité sur l’usage de ces données au cours d’un atelier organisé à Kinshasa, ce 30 et 31 mars.

A ce jour, le travail conjoint avec la DFC (Division de la foresterie communautaire), a permis de centraliser les informations de 70 concessions forestières des communautés locales et 30 initiatives en cours d’approbation. 

« La plateforme facilite le partage d’information entre les trois niveaux de gouvernance forestière. Le niveau central, provincial et local. C’est vraiment un outil de suivi de la foresterie communautaire à travers la RDC », a indiqué Margot Lessenge, administrateur de la base de données foresterie communautaire.

La base de données vient en appui à la prise de décision dans la mesure où elle permet d’identifier facilement les chevauchements et les superpositions des titres. Une donne sensible et importante dans l’attribution des concessions des forêts des communautés (CFCL). 

« Il y a eu des dérapages parce qu’il n’y avait pas cet outil. Il y’a eu attribution des certaines CFCL avec chevauchement.  A présent, avant l’attribution, nous adressons une note technique aux gouverneurs des provinces pour demander s’il y a superposition ou pas, pour attribution », a-t- elle renchérit. 

Pour Blaise Mudodosi, coordonnateur de l’ONG APM, qui a aidé à la mise en œuvre de ce projet, il était important d’avoir au niveau national une base de données qui renferme toutes les informations sur le processus.

« Aujourd’hui, nous travaillons avec la DFC pour maintenir et gérer cette base de données. L’idée est d’arriver à ce que les experts de l’administration s’approprient l’outil et le gérer eux même », a-t-il déclaré. 

Lire aussi  Forêts : l’homologation des projets REDD divise le ministère de l’environnement et la société civile

Notons tout de même que cette plateforme a connu aussi des difficultés liées à la réticence des acteurs en ce qui concerne le partage des données. « Nous pensons que cela était lié au manque d’information sur l’existence même de cette plateforme. Maintenant qu’ils sont au courant, nous espérons voir changer le rythme d’envois de données », a précisé Monsieur Mudodosi

Lancée depuis 2018, la plateforme numérique est accessible à tous les utilisateurs disposant de l’internet. Il suffit de se rendre à l’adresse www.rdc.geocfcl.org. Il y trouvera toute la documentation partant de documents officiels d’attribution aux documents de gestion et d’exploitation des concessions des forêts communautaires.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *