Environnement : Greenpeace Afrique invite Eve Bazaiba à démontrer un nouvel élan en respectant les lois congolaises et les obligations internationales de la RDC

Réagissant à la nomination de Eve Bazaiba Masudi comme vice premier ministre chargée de l’Environnement, Greenpeace Afrique prend acte et invite la nouvelle locataire à démontrer un nouvel élan en respectant les lois congolaises et les obligations internationales de la RDC. 

« La nouvelle Ministre a le devoir de démontrer un nouvel engagement envers les droits de l’Homme, en particulier les droits de communautés locales et de peuples autochtones qui vivent et dépendent de la forêt», a précisé Irène Wabiwa Betoko.

Les relations entre cette Ong internationale avec les différents ministres qui ont défilé à la tête de ce ministère ont toujours étaient tortueuses.  Greenpeace Afrique demande à la ministre Bazaiba de faire respecter le moratoire sur les nouvelles concessions forestières industrielles violé sans scrupules et à plusieurs reprises par son prédécesseur en complicité avec des entreprises chinoises et congolaises. 

Les allégations auxquelles fait face monsieur Nyamugabo doivent faire l’objet d’une enquête judiciaire afin d’établir toutes les responsabilités dans cette affaire et qu’un jugement soit rendu selon la rigueur de la loi”, précise ce communiqué.

Et de conclure que la mise à l’écart de l’ancien ministre Claude Nyamugabo était réclamée par un groupe de la société civile congolaise  à cause de ses nombreux déboires dans la violation du moratoire, notamment par les attributions illégales d’au moins 13 concessions forestières industrielles.

Alfred NTUMBA

Lire aussi  Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

Une réflexion sur « Environnement : Greenpeace Afrique invite Eve Bazaiba à démontrer un nouvel élan en respectant les lois congolaises et les obligations internationales de la RDC »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *