CONSERVATION

Saisie d’ivoire à Bukavu, la société civile invite la justice à la transparence
Conservation : Saisie d’ivoire à Bukavu, la société civile invite la justice à la transparence


Le Regroupement des organisations de la société civile œuvrant dans la protection de l’environnement (ROPE) invite la justice congolaise à traiter avec toute transparence le dossier de la saisie d’ivoire en sa possession. Cette saisie a été réalisée la semaine dernière par la Police nationale congolaise (PNC), l’ICCN et Conserv Congo à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

« Le ROPE pense que les efforts de la PNC, Unité escadron de lutte contre la criminalité, ICCN-PNKB et la société civile ne produiront des effets que si l’affaire inscrite sous le le n° 482/PR074/1/030/NL/SEC/2022, est géré en toute responsabilités tenant compte de la gravité des faits et la lourdeur que ces faits ont sur le patrimoine sauvage de la RDC », peut-on lire dans document.

Pour ces organisations, les trafiquants et les exploitants illégaux constituent un grand vecteur sanguinaire contre la République démocratique du Congo. Leurs approches et démarches sont assises sur la fragilisation de l’Etat.

« Le ROPE pense que la justice congolaise par ses actes, fera à ce que ces éléphants congolais massacrés et les conséquences multidimensionnelles puissent trouver réparation par l’application de la loi », exhorte-il.

Rappelons que 4 trafiquants d’ivoire dont un célèbre pasteur ont été arrêtés à Bukavu en possession des défenses d’ivoire représentant près de 100 kilogrammes d’ivoire d’éléphants.

Alfredo Prince NTUMBA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1