SANTÉ

10 jours après, aucune suite sur la prise en charge des personnes touchées par la méningite à Walikale
Santé : 10 jours après, aucune suite sur la prise en charge des personnes touchées par la méningite à Walikale


10 jours après que la zone de santé de Walikale, dans la province du Nord-Kivu ait déclaré un cas de l’épidémie de méningite, aucune suite quelconque n’est donnée. En plus de ce seul cas confirmé, plusieurs autres cas suspects avaient été notifiés mais la coordination de santé du Nord-Kivu n’a aucune nouvelle de l’équipe descendue sur le terrain, à Walikale pour s’acquérir de la situation

« Je devrais faire partie de l’équipe qui est partie avec l’OMS pour appuyer la zone de santé de Walikale touchée par la méningite, sur le plan organisation de la communication Malheureusement, le nombre était déjà limité. Comme nous n’avons aucun partenaire disponible pour nous appuyer à part l’OMS, il n’y a pas moyen de faire autrement. Jusque-là, le Gouvernement n’a rien fait », a dit le coordonnateur provincial du Programme national pour la promotion de la santé au Nord-Kivu, Désiré Buyana.

A l’en croire, Walikale est une contrée située à 150 km de Goma et reste enclavée. Sur ce, pas moyen de communiquer avec l’équipe sur place pour avoir des nouvelles. « Il faut attendre le retour de l’équipe qui est sur terrain car nous ne sommes pas en contact faute de communication. Walikale reste enclavée. Pour que nous ayons des nouvelles, nous allons devoir attendre que l’équipe sur terrain soit de retour. Donc, pour l’instant, pas moyen de vous parler de la prise en charge des malades. Nous n’avons aucune nouvelle »,  s’est indigné Monsieur Buyana. Tous nos efforts pour joindre les autorités tant provinciales que nationales à ce sujet ont été vains.           

Notons que la méningite est une infection qui attaque les méninges qui protègent le cerveau. Comme la grippe, la méningite est très contagieuse. Elle se transmet par des gouttelettes en suspension dans l’air. Cette infection peut entraîner la mort. En cas de survie, la personne atteinte peut garder des séquelles neurologiques très graves, selon les professionnels de santé. Pour rappel, une grande partie de la population du Nord-Kivu est immunisée. Elle avait été vaccinée contre la méningite avec le produit MenAfriVac, il y a 8 ans.

Sarah MANGAZA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1