ENVIRONNEMENT

Hans André Djamba soutient sa thèse de doctorat sur la nécessité de révision de l’IFRS6 provisoire
Environnement : Hans André Djamba soutient sa thèse de doctorat sur la nécessité de révision de l’IFRS6 provisoire


L’IFRS 6 provisoire nécessite-t-il une révision : un examen des normes comptables relatives aux industries extractives. C’est le thème d’une thèse de doctorat qui sera soutenue par Hans André Djamba, un Congolais qui effectue ses recherches doctorales à l’École de Commerce et des Affaires au sein de Northcentral University. Cette thèse sera soutenue ce mardi 17 mai, à Chicago (USA), sous la direction du docteur Dereck Barr-Pulliam.

« Mes recherches doctorales étaient plus concentrées sur trois thèmes à savoir le Système Comptable et financier de rapportage numéro 6 provisoire qui organise les états financiers dans le secteur extractif, en y associant les conséquences négatives que ces industries imposent sur l’environnement. Il est important de comprendre que la lutte contre le changement climatique appelle des initiatives innovantes et cette recherche doctorale s’est plus intéressée à utiliser les IFRS (abréviation en Anglais du Système Comptable et Rapportage Financier) », a indiqué Hans André Djamba.

 Aujourd’hui, la problématique de la détérioration du climat est transversale et nécessite la combinaison de beaucoup de stratégies afin d’abord de ralentir, arrêter, et renverser la courbe de la sévérité du changement climatique.  Dans ce sens, certains phénomènes et faits aggravent la tendance croissante dans la destruction de la nature. Certaines industries semblent ne pas trop s’en préoccuper du fait du boom financier sur le marché des métaux précieux.

Beaucoup de tentatives mises en place par le système international pour un semblant de transparence tel que ITIE n’a pas pu renverser l’allure de la courbe.

« Cette recherche a plus utilisé les experts en comptabilité et finance, secteur minier, et en environnement qui comprend ceux qui suivent les régulations des standards comptables et financiers, également ceux qui sont plus dans les normes environnementales », a poursuivi le doctorant.

Dans cette recherche, le lauréat a utilisé une approche qualitative qui a consisté à utiliser le questionnaire des expériences que les 19 Experts ont vécu dans le passé jusqu’à ce jour et de pouvoir expliquer comment est-ce qu’ils ont fait face sur terrain suite à la décision du Conseil d’Administration des IFRS en voulant développer un nouveau ou révisé IFRS 6 intérim, sans considération des aspects environnementaux.

« Une des grandes innovations consiste carrément au développement d’un IFRS 6 en y incluant les guidelines environnementales afin que cela agisse de l’intérieur comme une mesure d’atténuation », a-t-il indiqué.

Surtout que de 1900 à février 2019 une étude a identifié 14 827 catastrophe qui ont causé plus de 32,6 millions de morts et affecté plus de huit milliards de personnes. Plusieurs études ont montré que les sévérités continueraient d’augmenter si rien n’empêchait les industries minières d’envahir les zones protégées.

Hans André Djamba reconnaît tout de même que sur le plan des fonctionnements des entreprises, quelques-unes ont compris que certains profits proviendront soit des performances environnementales soit des performances financières pour leurs survies.

Rappelons que Hans André Djamba est le Coordonnateur National du Fonds vert en République démocratique du Congo. En tant que chercheur, il est auteur de plusieurs publications, et participe souvent aux négociations climatiques pour le compte de la RDC.

Vous pouvez rejoindre la réunion Zoom : https://zoom.us/j/94868028258… ID de réunion : 948 6802 8258 Code d’accès : 928758

La Rédaction

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1