POLLUTION

Des journalistes formés sur la problématique de la pollution plastique en RDC
Pollution : Des journalistes formés sur la problématique de la pollution plastique en RDC


Plusieurs journalistes de Kinshasa et du Kongo-Central se sont vus renforcés en capacités sur la problématique des déchets plastiques en République Démocratique du Congo. Cet atelier de formation a été organisé à Kinshasa, du 27 au 29 juin, par Internews en collaboration avec la Fondation française TaraOcéan.

” La pollution plastique commence juste aux bouteilles jetées dans la rue mais on a vu grâce à cette formation que cette problématique avait débordé à la fois sur le climat, vers les océans mais aussi sur les problèmes de santé . Le rôle des médias est central là-dedans pour faire prendre conscience aux citoyens afin d’avoir les débats autour des solutions mises en place par les autorités”, a indiqué Karim Bernard Dende, directeur pays de l’Internews en RDC .

Cet atelier de formation vise à appuyer les journalistes des médias communautaires et des médias en ligne à faire des productions des reportages et initier des débats publics pour mobiliser les communautés sur cette question de pollution plastique en RDC.

Cette formation a pour but de permettre aux journalistes de produire des reportages sur la pollution plastique. On est à la première étape où 26 journalistes de Kinshasa et de province du Kongo Central ont bénéficié de cette formation grâce à notre projet  Média secteur de développement d’activités (MSDA) “, a t-il poursuivi.” Ce programme vise notamment à renforcer leurs capacités afin de produire davantage d’informations pour les citoyens congolais et enclencher les débat sur les problèmes que rencontrent les communautés”.

Les participants n’ont pas caché leur satisfaction. Ces connaissances  sur la pollution plastique leurs  seront utiles pour conscientiser la communauté et mobiliser les décideurs politiques sur  les dangers qui résultent des déchets plastiques.

“Nous sortons de cette formation remplis des matières à aborder pour apporter des solutions aux problèmes de pollution plastique. Nous avons pris l’engagement, à l’issue de cette formation, de jouer notre rôle de sensibilisation des communautés à travers nos productions. Nous nous engageons en effet à relayer cette information dans nos différentes contrées”, indique la déclaration commune des journalistes formés.

Pendant ces trois jours, le formateur a renforcé les capacités de ces journalistes sur le rôle qu’ils sont censés jouer dans la mise en œuvre du journalisme de solution dont l’écologie reste le sujet largement abordé. Cette approche journalistique ne vise pas seulement la dénonciation et le pessimisme mais se concentre sur la sensibilisation des citoyens grâce à des astuces, des conseils et des recommandations.

” Dans ce travail que nous faisons,  nous avons un rôle de contextualiser le flux de l’information . Parce que lorsqu’on parle du changement climatique , on va vous parler de la sécheresse et autant d’informations que vous pouvez trouver , mais est-ce que notre public à besoin de toutes ces informations ? Il revient au journaliste de tout contextualiser, sinon vous risquez de toucher à tout et à la fin votre public n’y retient rien”, a expliqué Alfred Ntumba, expert en journalisme environnemental .

Rappelons que ces journalistes formés sont appelés à soumissionner des projets des reportages sur la problématique de la pollution plastique en RDC. Ces reportages seront financés par l’Internews.

Silas MUNGINDA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1