ÉNERGIES

Signature d’un protocole d’accord entre l’ANSER et la SNEL pour électrifier Luvungi et Katogota au Sud-Kivu
Énergies : Signature d’un protocole d’accord entre l’ANSER et la SNEL pour électrifier Luvungi et Katogota au Sud-Kivu


L’Agence nationale de l’Électrification et des Services Énergétiques en milieux rural et périurbain (ANSER) a signé un protocole d’accord avec la Société nationale d’Electricité (SNEL), pour électrifier les localités de Luvungi et Katogota, dans la province du Sud-Kivu. La cérémonie de signature a eu lieu ce mercredi 07 septembre 2022, à Kinshasa.

Ce projet initié et financé entièrement par par le Ministère du Développement Rural fera bénéficier dans sa première phase, près de 75 000 résidents des localités de Luvungi et Katogota, respectivement à 6 et 15 km de la cité de Kamanyola, dans le territoire d’Uvira, avant d’être étendu sur toute la plaine de la Ruzizi.

Ce protocole sert à alimenter les zones qui sont sur les lignes traversées par les réseaux de la Snel à Luvungi et Katogota. Nous allons desservir ces populations en première étape car cette action va s’étendre à Kinshasa et nous allons voir ce que ça va donner pour pouvoir étendre ce projet à plus grande échelle “, a expliqué le DG de l’ANSER, Idesbald Chinamula.

En s’appuyant sur le financement reçu du Ministre de Développement Rural, l’ANSER a recouru à la SNEL au travers ce protocole pour la mise en œuvre dudit projet. ” Il s’agit d’un financement du gouvernement à travers l’Anser. Par l’entremise de la division d’électrification rurale de la Snel, les 2 entités citées vont bénéficier du fait que le réseau SNEL passe par ce coin du pays. Et, ce projet va s’étendre dans d’autres agglomérations “, a indiqué le DG de la SNEL, Jean Bosco Kayombo.

A l’en croire, l’ANSER et la SNEL ont signé un accord-cadre il y a 1 mois, pour appliquer la politique du gouvernement qui est d’électrifier tous les coins et recoins du pays. 

Selon le communiqué de presse rendu public par le service de Communication de l’ANSER mercredi 07 septembre à Kinshasa, ledit projet a été initié au mois de février de l’année en cours, par le Ministre d’Etat chargé du Développement Rural. Il intègre de facto les priorités du volet électrification au programme de développement des 145 territoires. 

A la question de savoir comment la SNEL compte arriver à électrifier les périphéries du pays pendant que toute la capitale n’est pas desservie en électricité, le DG de la SNEL a répondu en ces termes, je cite: ” La capitale n’est pas suffisamment desservie car les capacités que nous avons se retrouvent dépassées. Nous sommes en train de trouver des financements qui nous permettront de rattraper ce retard. Mais les centres de production sont dans les milieux éloignés. On ne peut faire la traversée des lignes de ces milieux sans les électrifier. Donc, les soutirages que prendront ces agglomérations ne représentent pas grand-chose par rapport au besoin de la capitale. Ce qui fait qu’il y aura toujours assez d’énergies pour développer les milieux ruraux“. Fin de citation.

Cette cérémonie de signature du protocole d’accord entre l’ANSER et la SNEL s’est déroulée en présence des Secrétaires généraux des ministères du Développement Rural et Ressources hydrauliques et électricité.

Sarah MANGAZA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1