HYDROCARBURES

Malgré l’interdiction, l’achat de l’essence en bidon se porte très bien à Kinshasa
Hydrocarbures : Malgré l’interdiction, l’achat de l’essence en bidon se porte très bien à Kinshasa


Plus de dix jours après l’interdiction d’acheter de l’essence à l’aide des bidons dans la ville, par le Général Sylvano Kasongo de la Police Nationale Congolaise (PNC) Ville province de Kinshasa, cette activité se porte très bien dans la capitale, au vu et au su de tous ses policiers.

Cette décision était très mal accueillie par plusieurs habitants de la capitale, qui estiment qu’elle n’était pas du tout fondée. « Là par exemple, je viens de connaître une panne sèche, raison pour laquelle vous me voyez avec un bidon à main pour aller acheter du carburant à la station. S’ils refusent les bidons, comment ferai-je pour m’approvisionner ? », a confié un conducteur rencontré dans la rue de Kinshasa.

Prendre une décision est une bonne chose mais en étudier l’impact est beaucoup mieux, car acheter l’essence dans un récipient autre que le réservoir de la voiture a des raisons valables, telles qu’une panne sèche ou une revente en tant que vendeur ambulant.

« Refuser que les clients achètent leur carburant dans des bidons n’a aucun sens en tout cas ». A confié un gérant d’une Station-service, en refusant de nous en donner les raisons précises. N’est-ce pas parce qu’en cas de pénurie d’essence, les pompistes vendent dans les bidons moyennant 1000 ou 2000 FC congolais ? A chacun son business…

« Moi je pense que la Police devrait plutôt trouver des mécanismes pour encadrer cette vente dans les Stations-services. Ça se fait en désordre. Et c’est ça le grand problème. La PNC devrait exiger de l’ordre aux Stations-services car les clients n’ont aucun problème. Ils doivent acheter ! Nous avons des groupes électrogènes par exemple. Comment allons-nous les approvisionner ? C’est quelle décision ça ? », s’est indignée un habitant de Kinshasa sous anonymat.

Quant à la Police qui a pris cette décision, qu’a-t-elle fait ensuite pour la faire respecter ? Et, quelle mesure palliative avait-elle prévu pour les cas de panne sèche loin des stations-services par exemple ? Environews s’interroge…

Fort heureusement, plusieurs décisions prises en République démocratique du Congo ne connaissent aucun mécanisme de suivi. En attendant, la vente de l’essence dans les bidons poursuit son bonhomme de chemin…

Sarah MANGAZA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1