PRECOP 27

ANSER réaffirme sa volonté d’atteindre 60% de desserte électrique dans les milieux ruraux à l’horizon 2030
PreCop 27 : ANSER réaffirme sa volonté d’atteindre 60% de desserte électrique dans les milieux ruraux à l’horizon 2030


Si les moyens suivent, l’Agence nationale de l’électrification et des services énergétiques en milieu rural et périurbain (ANSER) pourrait réduire la disparité en desserte électrique qui s’observe actuellement en République démocratique du Congo. A ce jour, seul 1% de la population vivant dans les milieux ruraux a droit à l’électricité contre 9% dans les grandes agglomérations et villes. Une situation qui mine le développement économique de ces milieux. Pour inverser la tendance, l’Agence se lance le défi d’atteindre un taux d’électrification de 30% d’ici à 2025 et 60% à l’horizon 2030 dans l’arrière-pays. Cette déclaration a été faite par le directeur général de cet établissement, lors des travaux de la PreCop27, à Kinshasa, ce mercredi 05 octobre.

« Dans les années à venir, les choses peuvent changer. Mais, il nous faut des moyens. Notre mandat est dans les milieux ruraux. Pour connaître les solutions à y apporter, il faut être avec les communautés, d’où notre approche décentralisée », a indiqué le directeur technique de l’ANSER.

Deux ans après la nomination de son équipe dirigeante, l’ANSER dispose désormais d’un plan d’électrification, un outil essentiel pour la mobilisation des financements, mais aussi et surtout pour l’exécution de projets d’électrification rurale.

« Avoir un plan d’électrification dans ce délai est un exploit. Cette année nous visons d’atteindre 25.000 ménages dans le cadre du Fonds Mwinda », a déclaré le directeur général de l’ANSER, Idesbald Chinamula. « Notre approche décentralisée est de haut en bas. Nous accordons beaucoup d’attention aux communautés locales et aux peuples autochtones. Nous leur apportons des solutions autonomes et des mini réseaux ».

L’équipe de l’ANSER a par ailleurs affirmé qu’en nommant les mandataires à la tête de cet établissement public, le président de la République avait une vision claire sur le développement de la RDC à la base. Avec le projet du développement de 145 territoires, l’ANSER jouera un rôle de catalyseur du développement.

« Aujourd’hui nous sommes à même d’être en face des partenaires financiers et du secteur privé pour leur montrer ce que nous avons déjà fait. Pour nous, c’est l’électrification qui est la porte d’entrée. Après vient le développement des services énergétiques », a précisé le directeur technique de cette institution.

Notons qu’après la phase d’essai qui a permis l’électrification de quelques localités de la RDC, l’ANSER a lancé un vaste programme d’électrification de plusieurs localités du grand Kasaï. Des appels d’offres sont en cours pour recruter des firmes capables de développer des solutions énergétiques pour le bien des communautés.

Alfred NTUMBA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1