TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Le réseau Mwangaza martèle sur la définition des stratégies efficaces en RDC
Transition écologique : Le réseau Mwangaza martèle sur la définition des stratégies efficaces en RDC


Le réseau Mwangaza a invité les autorités de la République démocratique du Congo à la nécessité de définir avec toutes les parties prenantes les stratégies efficaces sur la production, l’exploitation et la commercialisation des minerais stratégiques. Ces stratégies doivent être basées sur les besoins de la population et la préservation de l’environnement. Le communiqué de presse faisant état de cette situation a été rendu public ce jeudi 06 Octobre à Kinshasa.

« Notre propos à nous aujourd’hui est de dire que au-delà des initiatives de création des agences quel est où quels sont les stratégies derrières qui font le contrôle des endroits où sont tirés des minerais énergétiques du pays comment faire en sorte que la population d’une manière ou d’une autre puisse tirer bénéfice de ces ressources. Les bénéfices sur lesquels nous nous martelons ici sont énergétiques », a déclaré Jimmy Munguriek Ufoy, coordonnateur du réseau Mwangaza.

Le déficit énergétique de l’industrie minière en RDC amène certains exploitants miniers à produire de l’énergie pour leurs activités. Pour ces membres de la société civile, la RDC devrait exiger à tous les opérateurs indépendants miniers et autres dans la production de l’énergie de réserver un quota aux populations pour améliorer le niveau d’accès à l’énergie et réduire la pression sur les forêts.

« Les pollueurs bénéficiaires des minerais stratégiques nécessaires à la transition énergétique doivent financer les initiatives d’électrification propre pour améliorer l’accès à l’énergie. La RDC doit exiger aux entreprises minières, aux pays pollueurs, et aux industries automobiles qui recourent aux minerais du pays dont le cobalt, le coltan, le lithium, le germanium et le nickel de prévoir des opportunités, actions et initiatives concrètes d’électrification en contre partie de ce que le pays offre », ont-ils martelé.

Ce mouvement renseigne que l’exploitation des minerais stratégiques du pays ne profite pas aux populations congolaises, ne garantit pas non plus un développement durable ni la stabilité de l’économie nationale.

« Il ne suffit pas de dire à la population de ne pas couper les bois. Nous demandons déjà à l’Etat congolais de financer le droit d’accès à l’électricité. Le pays n’a pas assez investi dans le secteur énergétique non plus pour améliorer les conditions d’accès en énergie pour la population tant qu’il n’est pas fait on assistera toujours à une forte pression sur les forêts. Le réseau Mwangaza demande qui ait des initiatives évidentes qui non seulement limitent la déforestation mais permettent aux populations qui vivent de ces forêts de se retrouver grâce à d’autres moyens de revenus », a renchérit  Donat Kambola, membres du réseau Mwangaza.

Le cobalt est un ingrédient essentiel pour la fabrication des batteries mais pour arriver à cette fin, le pays est appelé à réorganiser son calendrier et promouvoir l’extraction de ces matières premières pour afin réduire le taux de chômage et de la pauvreté.

Albert Muanda

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1