ENERGIE

Un jeune chercheur congolais se lance le défi de produire du biocarburant à Kisangani
Energie: Un jeune chercheur congolais se lance le défi de produire du biocarburant à Kisangani


Le biocarburant appelé également agrocarburant est une substance énergétique produite à partir de matériaux organiques non fossiles. Ce carburant dit biologique provient généralement de la biomasse. Il vient en complément ou en substitution du combustible fossile. La différence avec le carburant issu du pétrole existe dans la pollution de l’air et la consommation. Après plusieurs expériences, Yula Shungu Edgard, Licencié de l’Université de Kisangani, dans la faculté de gestion des ressources naturelles renouvelables, est parvenu à mettre en place du biocarburant capable de faire tourner tous les moteurs, diesel ou à essence.

La reconstitution du biocarburant est très rapide. Tandis que pour le carburant issu du pétrole, la reconstitution est tellement lente. Elle peut prendre des millions d’années. Notre biodiesel peut également faire fonctionner tous les moteurs sans distinction“, a-t-il informé.

A la question de savoir si cette formule a déjà été testé dans un quelconque véhicule roulant, ce chercheur a fait savoir que son étude est encore en phase d’essai. ” Cette étude est encore au niveau du laboratoire. Nous essayons de frapper à plusieurs portes afin d’avoir du financement. Une fois que nous aurons les moyens financiers à notre portée, nous produirons cette matière en grande quantité pour essayer de faire marcher un engin avec “, a-t-il confié.

Cette invention peut-elle faire marcher un véhicule ?

Nous pensons que dès qu’on va produire une grande quantité, cela va subvenir au besoin de la population. J’ai fait une petite estimation, dans un hectare, ça donne une affaire de 1 600 litres. Or, si on le multiplie par le coefficient du rendement, on verra que 87% de biodiesel correspondent à près de 1 392 litres lors de la transformation. Alors, si nous avons plus d’hectares, imaginez la quantité de biodiesel qu’on peut produire par an “, a précisé ce jeune chercheur.

Une innovation qui servirait à protéger la planète du tort causé par le CO2. Mais, il faut une bonne dose de pédagogie pour pousser les consommateurs habitués au carburant fossiles de faire confiance en cette invention congolaise.

Ce carburant est économique et permet de protéger l’engin. Mais, une sensibilisation étroite sera très nécessaire pour faire comprendre cela à la population “, a rassuré Yula Shungu Edgard.

Contribuer à la baisse du dioxyde de carbone dans l’atmosphère, un geste écologique très louable

Avec cette étude il y a plus de 50% de réduction de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. En Chine par exemple, la communauté consomme déjà le biodiesel. Cela est bénéfique pour l’environnement “, a-t- martelé.

Ce jeune chercheur Boyomais est confiant qu’avec la crise russo-ukrainienne à la base de la rareté du carburant partout dans le monde, cette innovation va pallier un tant soit peu à ce problème. D’où, son appel lancé à tous les décideurs du pays comme du monde, en vue de promouvoir cette technologie.

Sarah MANGAZA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1