COP27

Jean-Claude Emene, « l’ACE s’est dotée des moyens pour accompagner l’exploration du pétrole en RDC »
Cop27 : Jean-Claude Emene, « l’ACE s’est dotée des moyens pour accompagner l’exploration du pétrole en RDC »


Réagissant à la polémique sur l’exploration et l’exploitation du pétrole en République démocratique du Congo, le chargé de mission de l’Agence congolaise de l’Environnement (ACE) a affirmé que ce n’est pas la première fois que le pays explore du pétrole. Par le passé, la RDC avait déjà mené un exercice similaire. L’ACE s’est préparé en conséquence pour accompagner le pays dans l’exploration de cette ressource devant contribuer à lutter contre la pauvreté. Jean-Claude Emene a fait cette déclaration devant à Sharm el Sheikh, lors d’un événement parallèle organisé, le lundi 07 novembre.

« Vers les années 2011, il y a eu exploration pétrolière dans notre pays. Pendant 4 ans, nous avons fait le monitoring et suivi de la recherche pétrolière au niveau du graben albertin avec quatre sociétés internationales », a-t-il fait savoir. « Aujourd’hui, le gouvernement à travers le ministère des hydrocarbures est disposé à refaire ces études. On a lancé les appels d’offres pour que les potentiels exploitants viennent exprimer leur disponibilité. La procédure est jusque-là normale ».

Il a par contre condamné l’attitude de ceux qui ne veulent pas que le pays ne puisse mener ni l’exploration, ni l’exploitation pétrolière au motif de craindre la pollution. « De plus en plus, nous sommes outillés. Nous venons d’inaugurer un laboratoire. C’est pour être beaucoup plus efficace. L’expertise est là au niveau national. S’il faut la renforcer avec d’autres consultants, on le fera », a-t-il déclaré.

A l’en croire, la RDC s’emploie à trouver l’équilibre entre l’exploitation forestière, la conservation de la nature et la protection de l’environnement, et l’apport sur le social. En ce qui concerne l’exploitation pétrolière dans les aires protégées, Jean-Claude Emene a évoqué la possibilité du recours à des technologies de pointe, moins polluantes pour ce travail.

« J’ai été dans un parc en Ouganda, j’ai vu les puits de découverte de pétrole dans le parc. Mais, aujourd’hui les entreprises qui sont en train de soumissionner sont des entreprises étrangères. Comment expliquer qu’elles exploitent ailleurs sans problème, et quand elles viendront exploiter en RDC, on craint les catastrophes ? », s’est-il interrogé.

Depuis Sharm el Sheikh, Alfred NTUMBA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1