<STRONG>COP27

Apollinaire Biloso plaide pour la maximisation des financements de l’agriculture en RDC</strong>
<strong>Cop27 : Apollinaire Biloso plaide pour la maximisation des financements de l’agriculture en RDC</strong>


La République démocratique du Congo reçoit moins de financement en faveur de l’agriculture. Cette annonce a été faite par Apollinaire Biloso, directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture, au cours d’un side event organisé dans le cadre de la Cop 27, à Sharm el Sheikh. Il a par ailleurs invité les bailleurs à maximiser des financements pour le développement de l’agriculture en RDC ,en vue de lutter non seulement contre le réchauffement climatique, mais également contre l’insécurité alimentaire.

« Si nous regardons ce que nous avons eu pour CAFI, on se rend  compte que l’argent ou les finances du côté de l’agriculture ne permettent pas à ce que nous puissions nous relancer face au caprice climatique et  à l’insécurité alimentaire », s’est-il indigné.

Dans un rapport du Programme alimentaire mondial (PAM) sur la RDC  dont l’étude a été menée du 18 février au 4 mars 2021, il est clairement indiqué que 27,3 millions de personnes sont dans le plus grand besoin d’assistance alimentaire. Pour faire face à cette situation, Apollinaire Biloso a plaidé pour plus de financement en vue de réduire le taux de malnutrition.

 « Nous avons plaidé pour que les finances climatiques puissent être orientées vers la demande des paysans. Ce financement nous permettra de relancer le secteur agricole, financer la recherche agronomique, financer l’usage de produits locaux, le ramassage des produits agricoles, et les routes de dessertes agricoles. Avec nos 80 millions d’hectares des terres arables et de  l’eau douce que nous disposons, nous pouvons produire à grande échelle et nourrir toute l’Afrique, pourquoi pas le monde », a-t-il fait savoir.

Il a exhorté par ailleurs les différents acteurs concernés  dans ce secteur à mener  des plaidoyers et à  élaborer  des projets  bancables au niveau national, régional, et mondial, pour l’atteinte de ces objectifs.

« Le pays a déjà fourni un grand effort dans ce sens. Si il n ‘ y a pas complicité,  nous serons à près de 10% tel que l’exige l’accord de Maputo. C’est un effort concerté pour que nous puissions arriver à ce budget. Nous espérons que  si on accordait un peu de fonds à l’agriculture, nous pouvons changer les choses » a-t-l conclu.

Nelphie MIE

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1