SANTÉ

Le Ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention s’engage à éliminer le choléra en RDC
Santé : Le Ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention s’engage à éliminer le choléra en RDC


Le Ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention ouvre les travaux de validation technique du Plan Stratégique Multisectoriel d’Elimination du Choléra en République démocratique du Congo, pour la période 2023_2027. Cette activité a eu lieu le mercredi 16 novembre 2022 à Kinshasa. La Vice-ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Véronique Kilumba Nkulu a recommandé l’implication de tous les secteurs pour atteindre cet objectif mondial.

Les maladies hydriques, y compris le Choléra, ont représenté 40% des urgences sanitaires au cours des deux dernières décennies. En RDC, les maladies diarrhéiques constituent la troisième cause de décès des enfants de moins de 5 ans, après le paludisme et les infections respiratoires. Depuis 2017, le pays fait face à une succession des épidémies de choléra, en termes de durée, d’étendue et d’ampleur, avec près de 55.000 cas et plus de 1.000 décès, rendant vulnérables les communautés “, a-t-elle expliqué. 

Des actions de riposte ont été menées par le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention avec ses partenaires. Ce qui a permis de réduire drastiquement l’ampleur de la maladie, a ajouté la vice-ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

Alors que la situation de Choléra semblait être maîtrisée et sous contrôle au début de l’année 2021, on a observé cependant une résurgence du nombre de cas vers la fin de l’année, une tendance qui a continué jusqu’à ce jour, au moment où nous procédons à la validation technique du plan stratégique multisectoriel d’élimination du Choléra, 2023-2027 “, a-t-elle renseigné.

De son côté, le Ministre en charge du Numérique et Vice-président du Comité de pilotage dudit plan, Désiré-Cashmir Eberande Kolongele est revenu sur le contexte de la guerre imposée au pays qui aggrave les épidémies de choléra, particulièrement à l’Est du pays. Il a par ailleurs appelé les participants à garder à l’esprit que c’est la complémentarité des services et des expertises qui fera la force de la lutte contre le Choléra en RDC.

Ce plan permettra de combattre cette maladie hydrique et accompagner les efforts du Chef de l’État pour l’amélioration de la santé de la population congolaise.

Ce plan tombe donc à point nommé. Il constitue pour nous tous un outil de plaidoyer pour la mobilisation des ressources nécessaires en vue d’appuyer la mise en œuvre de ces activités, selon les 8 axes stratégiques qui y sont définis. Ainsi, nous pouvons contribuer à matérialiser la vision du Chef de l’État, qui ne ménage aucun effort pour améliorer le bien-être de la population congolaise en général, et celle des provinces épidémiques de Choléra en particulier. Le Programme de Développement de 145 territoires, par sa composante, la Couverture Santé Universelle, la mise en place de l’Institut national de Santé publique sont autant d’opportunités qui sous-tendent cette volonté politique du Gouvernement de la RDC en matière de la Santé“, a souligné Véronique Kilumba Nkulu.

Chose qui en appelle à l’implication de tous les secteurs du pays,  afin d’éliminer cette maladie qui ne cesse de faire des victimes au pays. Cette élimination passe par la facilitation de l’accès à l’eau potable pour tous, gage d’une bonne santé de la population congolaise.

Sarah MANGAZA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1