<STRONG>SANTÉ

6<sup>ème</sup> vague de Covid-19, le gouvernement congolais prêt à rebondir sur les mesures barrières</strong>
<strong>Santé : 6<sup>ème</sup> vague de Covid-19, le gouvernement congolais prêt à rebondir sur les mesures barrières</strong>


Au regard de l’augmentation des cas positifs à la maladie à Coronavirus ces quatre dernières semaines en RD-Congo, le gouvernement a exprimé son ambition de rebondir sur des mesures strictes pour préserver la population de cette unième vague épidémiologique dans le pays. Le gouvernement invite la population au respect strict des mesures barrières et à se faire vacciner pour faire face à la recrudescence des cas Covid-19 positifs. Ce message a été véhiculé par le ministre de Mediaş et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya au cours d’un briefing hebdomadaire animé le mardi 22 novembre à Kinshasa.

« Comme vous le savez, nous approchons les périodes de fin d’année, nous recommandons pour ceux qui peuvent se faire vacciner, de le faire. Nous appelons également la population congolaise à observer strictement les gestes barrières. C’est cela qui va nous prémunir d’une éventuelle sixième vague au regard des différents signaux qui ont été notés », a-t-il rapporté.

Au niveau du comité multisectoriel de la riposte, le gouvernement a retenu les conclusions à faire au Chef de l’État pour qu’autour de lui, une décision soit prise au sein de la Task-force. Comparée à la semaine épidémiologique précédente, la tendance à la 45ème semaine depuis la récente résurgence est marquée par une hausse de l’incidence des cas. Au total 351 cas contre 232 cas de la semaine. Le gouvernement rassure la population quant au faible taux de létalité malgré cette augmentation des cas positifs.

« Il a été noté une hausse du taux de positivité de tests (de 5, 45% à 7,4%) et une baisse de nouveaux cas importés qui passent de 6 à 3. Trois décès ont été notifiés au cours de cette dernière semaine dont un décès à Kinshasa (aux CUK) et deux au Kongo-central (1 dans ZS de Boma et 1 au CTCO Moanda) la létalité est à 1, 45%. Il faut l’observance des mesures barrières, la vigilance et la vaccination », a souligné Jean Jacques Mbungani au cours du dernier conseil des ministres.

Outre cet aspect, Patrick Muyaya est revenu sur la communication du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi qui a porté notamment sur l’appui gouvernemental au programme de chirurgie cardiaque pédiatrique à cœur ouvert de la clinique Ngaliema.

« Ce programme vise l’opération de chirurgie cardiaque pédiatrique à cœur ouvert pour 150 enfants dès janvier 2023. Le chef de l’Etat a encouragé le gouvernement à accélérer la mise en œuvre du protocole d’accord signé le 31 mars 2022 entre le Ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention et l’Association sans but lucratif Chirurgie pédiatrique en Afrique (CHIRPA Asbl en sigle) », a renseigné le porte-parole du gouvernement.

Le Ministre du budget, le Ministre des finances ainsi que le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention ont été chargés de faire toutes les diligences nécessaires pour que tous les préalables techniques et opérationnels soient réalisés dans un bref délai.

Nelphie MIE

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1