SANTÉ

JMS-2022, environ 548 mille personnes estimées être infectées en RDC
Santé : JMS-2022, environ 548 mille personnes estimées être infectées en RDC


Partagez Facebook Twitter Linkedin Le monde en général et la République démocratique du Congo célèbre,

A en croire le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, le Dr Jean Jacques Mbungani, ces thèmes traduisent la nécessité d’étendre l’offre et l’accès aux services de dépistage du VIH et traitement dans notre pays sans laisser certaines couches de la population pour compte.

” Le Sida existe en RDC. Cela entrave l’épanouissement de nombreuses familles. Mais ce mal peut être vaincu dans notre pays, d’ici 2030 suivant l’engagement pris du haut de la tribune des Nations Unies lors de l’Assemblée générale de 2021, par le Président de la République, Chef de l’Etat et ce, conformément aux Objectifs du Développement Durable.” A indiqué le Dr Jean Jacques Mbungani au cours de son adresse à la Nation en marge de cette journée.

Dans le contexte de la Couverture Santé Universelle (CSU), si chacun s’investit dans la lutte contre les facteurs de risques et les inégalités sociales, c’est possible de vaincre le SIDA.

Selon le garant de la Santé en RDC, cette énième journée est l’occasion pour son Ministère de faire le bilan de toutes les actions menées contre ce fléau planétaire qui est le SIDA. ” Avec une couverture de 85% des personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur statut sérologique, 82% parmi elles sont mises sous ARV et 73% parmi celles qui sont sous traitement ont une charge virale supprimée. Ces résultats montrent clairement qu’il subsiste encore des obstacles pour l’offre et l’accès au dépistage du VIH dans notre pays.” A souligné le Dr Jean Jacques Mbungani.

Le VIH est une épidémie généralisée avec plus de 548 milles personnes estimées infectées en RDC. Il est donc nécessaire que chacun se mobilise pour lutter contre ce fléau.

” Le dépistage du VIH revêt donc son double intérêt dans la prévention et le traitement de l’infection à VIH. Dans le cadre de la mise en œuvre des Objectifs 95-95-95 d’ici à 2030 et dans le contexte de Couverture santé universelle, il est important qu’en renforçant les services de dépistage du VIH, il faille que l’offre des soins et traitement incluant les soins différenciés axés sur la qualité des prestations soit aussi améliorée.” A promis le Ministre.

En ce qui concerne la stigmatisation, la discrimination et l’exclusion des personnes vivant avec le VIH dans tous les secteurs de la vie nationale, il est nécessaire d’intensifier la sensibilisation contre ces pratiques sous toutes ses formes. Il existe une loi depuis Juillet 2008, portant protection des droits des personnes vivant avec le VIH et des personnes affectées. Malgré l’existence de cette loi, il reste encore du chemin à parcourir notamment pour l’accès inconditionnel des adolescents et jeunes de moins de 18 ans au dépistage volontaire du VIH.

Sarah MANGAZA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1