COP15

Six pays se joignent à Nature for Health pour la prévention des pandémies
COP15 : Six pays se joignent à Nature for Health pour la prévention des pandémies


L’Initiative Nature pour la santé (N4H) a organisé un événement parallèle à la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité (COP 15) à Montréal pour présenter ses premiers pays partenaires : l’Équateur, le Ghana, la Mongolie, le Rwanda, le Vietnam et la Zambie. Ces Pays partenaires travaillent avec les Partenaires du Consortium N4H, les principales agences des Nations Unies, les organisations intergouvernementales et les groupes de la société civile dans le domaine de l’environnement et de la santé, pour réduire le risque de pandémie grâce à la prévention en amont de la propagation des maladies zoonotiques.

« Il est très encourageant de voir que la justification de l’inclusion de la biodiversité dans l’approche One Health reçoit de plus en plus d’attention à tous les niveaux et résonne fortement avec les besoins de nos partenaires. Nous sommes impressionnés par le grand intérêt suscité par le partenariat avec l’initiative N4H, également par le biais de son fonds. L’engagement fort de six pays précurseurs donne vie à l’initiative. Cela contribuera à tirer parti de l’ambition pour la mise en œuvre du GBF », a indiqué Steffi Lemke, ministre fédérale allemande de l’Environnement, de la Conservation de la nature, de la Sûreté nucléaire et de la Protection des consommateurs.

Les maladies zoonotiques telles que le SRAS, Ebola et Zika émergent en raison de la dégradation de l’environnement, du changement climatique, des changements d’utilisation des terres, de la perte de biodiversité, de l’élevage et du commerce et de la consommation d’espèces sauvages. 75 % des nouvelles maladies infectieuses humaines trouvent leur origine chez les animaux puis se propagent aux humains, et ce chiffre augmente en raison des pressions anthropiques.

Les souffrances humaines et le coût économique des pandémies sont énormes : la COVID-19 a déjà causé plus de 6,5 millions de décès et coûté 12 500 milliards de dollars à l’économie mondiale. On estime que le prix de la prévention ne représente qu’une petite fraction de ce coût – au plus 1 %.

Notons que l’événement a été organisé par N4H et le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la conservation de la nature, de la sûreté nucléaire et de la protection des consommateurs (BMUV), qui ont généreusement financé la première phase des travaux de N4H grâce à une contribution initiale de 50 millions d’euros via l’Initiative internationale pour le climat de l’Allemagne (IKI).

Depuis Montréal, Alfredo Prince NTUMBA

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant de nos activités.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1
logo de partner afd 1