Coronavirus : Remises des masques locaux et renforcement des capacités des prestataires de soins 

Le Jardin vert du Centre Liloba dans la commune de Lemba à Kinshasa, a servi de cadre pour abriter la double cérémonie : de la remise des masques locaux COVID-19 fabriquées par les femmes vivant avec le VIH de l’Union Congolaise des personnes vivant avec le VIH en RDC, UCOP+/RDC, d’une part et d’autre part par le renforcement des capacités des prestataires de soins et des acteurs de santé communautaire sur la lutte contre la stigmatisation, la discrimination, les violences sexuelles et celles basées sur le genre en lien avec le VIH/SIDA dans le contexte de la COVID-19. 

Selon Bernadette Mpanzu Buku, ministre provinciale de la santé de Kinshasa, « la prise en charge des personnes PVV est un processus désormais irréversible même en cette période de la COVID-19, qui risque d’entrainer un impact négatif sur le système de santé, l’organisation des services et la qualité des soins en général et en particulier dans la prise en charge des patients vivant avec le VIH/SIDA ».

Avant d’être complété par le vice-président du PNUD, Laurent Rudwasinga que cette pandemie ne doit pas être agressée sur le plan sanitaire mais sur l’impact socio-économique. « Les activités économiques tournent au ralenti, il y a eu des impacts visibles et nous appuyons le Gouvernement à trouver des solutions idoines… ». Continuer la lecture de Coronavirus : Remises des masques locaux et renforcement des capacités des prestataires de soins 

 Foret : Le Ministère de l’Environnement implique les autres ministères et structures dans l’élaboration de la politique forestière nationale en RDC

Quelques jours après la relance des travaux d’élaboration de la politique forestière nationale, le Ministère de l’Environnement et Développement durable a réuni au tour de lui, les différents ministères et structures impliqués dans la politique forestière en gestation. L’initiative vise l’harmonisation des points de vue sur  la feuille de route de l’ensemble du processus assortie d’un chronogramme et du budget du projet,  des ébauches du canevas du document de la politique, ainsi que la liste des parties prenantes à ce processus.

Ce travaux qui se sont déroulés ce jeudi 09 juillet, à Kinshasa, devront doter la République d’un document qui va servir de boussole dans l’atteinte des objectifs nationaux, contenus dans le Programme national stratégique et développement durable d’ici 2030. 

« Aujourd’hui, nous réunissons les représentants de tous les ministères du gouvernement en lien avec cette politique, notamment le ministère des Finances, de l’Economie, de l’Agriculture, de l’Energie et  de l’Aménagement du territoire. Nous voulons donner un caractère inclusif à cette politique afin de faire jouer à nos forêts un grand rôle dans la participation au budget de l’Etat », a rapporté Claude Nyamugabo, ministre de l’Environnement et Développement durable. Continuer la lecture de  Foret : Le Ministère de l’Environnement implique les autres ministères et structures dans l’élaboration de la politique forestière nationale en RDC

Aménagement du territoire : Les OSC  évaluent l’état d’avancement du processus de la reforme

Proposer des orientations techniques sur la question de droits des communautés locales et peuples autochtones dans les différents outils produits au cours du processus de la reforme de l’Aménagement du Territoire c’est la motivation principale des acteurs de la société civile qui se sont réunis au cours d’un  dialogue multi acteurs sur l’évolution du processus de la réforme de l’aménagement du territoire. Organisé par le Centre de la Technologie innovatrice et le Développement durable (CTIDD), ce mercredi 08 juillet à Kinshasa.

Cette rencontre a été une opportunité pour ces acteurs de faire un état des lieux de la participation des différentes parties prenantes, ainsi que l’évaluation de la prise en compte des recommandations des Organisations de la société civile (OSC) sur la politique nationale de l’Aménagement du territoire et l’avant-projet des lois de cette même politique, adoptée récemment dans le Conseil des ministres. Reconnaissant tout de même la faiblesse de leur participation au processus en cours, les parties prenantes ont décidé de se mobiliser pour la suite du processus afin de faire entendre leurs voix. 

 « A ce jour, notre pays est en voie de se doter des instruments et outils de planification spatiale de son territoire dans le cadre du programme de la réforme de l’Aménagement du territoire, par la production des documents de la politique nationale et de la loi d’Aménagement du territoire. Ces documents qui vont s’employer à mettre en place les politiques sectorielles en cohérence spatiale permettront d’orienter les investissements sectoriels et d’assurer une gestion optimale de l’espace », a déclaré le secrétaire général à l’aménagement du territoire , Jean-Pierre Khonde. Continuer la lecture de Aménagement du territoire : Les OSC  évaluent l’état d’avancement du processus de la reforme

Santé : Un forum consultatif sur la fiscalité du tabac en RDC et le lien entre Covid-19 et le tabac

Un forum consultatif sur la fiscalité du tabac a été organisé pour sensibiliser les acteurs de lutte contre le tabagisme sur les risques qu’encourent les fumeurs en cette période de la pandémie du Corona virus, et les faiblesses institutionnelles vis-à-vis de la lutte antitabac. Au cours de cette rencontre qui s’est tenue à Kinshasa ce samedi 04 juillet, l’auditoire a été édifié sur la nécessité de renforcer le plaidoyer sur la fiscalité du tabac en RDC en vue de décourager sa consommation et son commerce.

L’objectif poursuivi lors de ce forum organisé par ILDI ONGD était de mobiliser les acteurs étatiques et non étatiques sur l’importance de l’augmentation des taxes sur le tabac et de la modification du système fiscal en RDC. Une initiative conforme à l’article 6 de la Convention-Cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac qui stipule qui insiste sur  l’augmentation de prix de cigarettes et l’interdiction de la vente de cigarettes à l’unité réduit le tabagisme et ses méfaits. 

« C’est vrai que dernièrement, il y’a eu une Loi sur la santé. Mais, ce que nous avons eu comme élément de lutte contre le tabac dans cette loi n’est pas suffisamment fort. Il faut une loi très forte qui pourrait être pénale de telle manière qu’on puisse dans certaines circonstances condamner les gens qui poussent les autres à fumer », a plaidé le professeur Ndelo-Di-Phanzu, toxicologue. « Nous faisons face à une entreprise qui a des moyens pour mieux lutter contre ceux qui luttent contre le tabagisme. Elle utilise toutes les voies légales et non légales, et pourtant nous n’avons que notre bouche. Mais tenez, nous ne lâcherons rien et l’histoire du tabagisme ne se parlera pas comme il en est aujourd’hui ».  Continuer la lecture de Santé : Un forum consultatif sur la fiscalité du tabac en RDC et le lien entre Covid-19 et le tabac

Salubrité : ETEC-ENVIRONNEMENT va accompagner la ville de Kinshasa dans la sensibilisation sur l’assainissement et le recyclage des déchets plastiques

En marge  de la journée mondiale sans sac plastique instituée par les Nations Unies et célébrée le 03 juillet de chaque année, le ministère provincial de l‘environnement, tourisme et Aménagement de la ville a organisé un mini atelier pour conscientiser la population de Kinshasa sur la nécessité de préserver les écosystèmes et l’environnement.

C’est dans cette optique que l’ASBL ETEC, connue pour ses services funèbres à travers la nécropole entre ciel et terre a saisi l’occasion pour présenter son côté écologique pour lequel, elle va s’investir aux cotés du gouvernement provincial dans la sensibilisation des masses.  

« Nous avons deux volets. Le premier consiste à sensibiliser la population par rapport au tri. Le deuxième volet consiste à recycler les déchets plastiques. Nous avons voulu démontrer à l’Hôtel de ville à travers le ministère de l’environnement que si nous facilitons le tri, il y’a des opérateurs qui existent et qui sont intéressés par le déchet tout en le recyclant et en le mettant en valeur », a déclaré Eric Mukuna, responsable de communication de l’ASBL ETEC. Continuer la lecture de Salubrité : ETEC-ENVIRONNEMENT va accompagner la ville de Kinshasa dans la sensibilisation sur l’assainissement et le recyclage des déchets plastiques

Foret : Relance des travaux d’élaboration de la politique forestière nationale en RDC

Lancés depuis le 04 mars dernier  par le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo, les travaux de l’élaboration de la politique forestière nationale ont  repris leur cours en République démocratique du Congo. L’atelier de la reprise des travaux a été lancé, à Kinshasa, ce jeudi 02 juillet 2020. L’objectif global poursuivi à l’issue de cette initiative est de doter la RDC d’une vision claire sur ses forêts, leur gestion et leur gouvernance. 

« 60 ans après l’indépendance de notre pays, et profitant également du deconfinement progressif de la commune de Gombe, il a paru urgent pour nous  de relancer ce processus. Les travaux de ce jour consistent à armer l’administration forestière du ministère et à  l’impliquer fortement dans ce processus d’élaboration de la politique forestière de notre pays », a déclaré le Ministre.

 

Avec ses 155 millions d’hectares de forêts, la RD Congo ne dispose pas encore à ce jour d’un document portant « politique forestière nationale ». Il devient donc urgent pour le plus grand pays forestier d’Afrique d’élaborer cet instrument qui servira de boussole avec pour motivation entre autres, de  renforcer le rôle du secteur forestier dans l’atteinte des objectifs nationaux contenus dans le programme national  stratégique et développement Durable (ODD)  d’ici 2030.

« Cette politique aidera le pays à lutter contre la pauvreté. Il est bon de préserver nos forêts pour jouer le rôle qui est le nôtre à travers le monde, il est temps que nos forêts contribuent efficacement au budget national », a ajouté Claude Nyamugabo.

 

Il était temps de relancer le processus qui va doter le pays d’un instrument d’une si grande valeur. «La politique forestière nationale est un document très capital qui permettra au ministère de l’Environnement et Développement durable de recadrer l’exploitation forestière. Nous voyons comment les uns et les autres exploitent nos forêts. C’est dans ce sens que le ministère a pensé à associer toutes les parties prenantes pour qu’à l’avenir, nous parlions tous un même langages dans le secteur forestier », a indiqué un acteur de la société civile.

Le ministre a par ailleurs déclaré qu’avant le 30 décembre de cette année, la RDC disposera la politique forestière nationale.

 

Nelphie Mie

 

Aménagement du territoire : Le CODELT saisit le premier ministre et dénonce les manigances de Aje Matembo sur la reforme en cours

Le Conseil pour la Défense environnementale par la Légalité et la Traçabilité (CODELT) a saisi le premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga pour alerter sur les risques d’une dérive qui pourrait survenir de suite de la reforme de l’Aménagement du territoire dont le projet a été transmis au gouvernement pour adoption dans le Conseil des ministres par le ministre du tutelle, Aje Matembo Toto.

photo de forêt: © Greg Armfield/WWF-UK

Dans une correspondance adressée au premier ministre et dont Environews s’est procurée une copie, cette organisation de la société civile relève plusieurs irrégularités que le CODELT considère comme « germes » des conflits futures. Selon Augustin Mpoyi, secrétaire exécutif de cette organisation, plusieurs observations pertinentes relevées en relecture de ce document ont été expressément élaguées par l’autorité, et pourtant ces observations constituent le socle même d’une reforme qui s’appliquera durant plusieurs dizaines d’années dans le pays. 

« Excellence Monsieur le Premier Ministre, nous avons pris la responsabilité de vous saisir en notre qualité d’organisation non gouvernementale congolaise, ayant travaillé les 15 dernières années dans notre pays sur les problématiques de l’aménagement du territoire et de gouvernance spéciale. Il nous semble impérieux de vous saisir urgemment, en votre qualité de Chef de Gouvernement, et d’attirer votre attention sur les considérations bien résumées dans la note technique en annexe », peut-on lire ans cette correspondance. Continuer la lecture de Aménagement du territoire : Le CODELT saisit le premier ministre et dénonce les manigances de Aje Matembo sur la reforme en cours

Forêt : La coordination nationale de la COMIFAC valide les données d’enquête 2018-2019 sur les forêts de la RDC

Dans le but de promouvoir les connaissances et améliorer la gestion durable des écosystèmes forestiers, la coordination nationale de la COMIFAC a oganisé un atelier de validation des données d’enquête 2018-2019 sur les forêts congolaises, à Kinshasa, ce mercredi 24 juin. 

Au cours de cette atelier, le coordonnateur national de cette institution sous régionale, Luc Atundu a tenu à démontrer avant tout l’importance de la campagne nationale de récolte des données. Des données qui serviront au pays de mieux réconforter son leadership dans le débat international sur les changements climatiques étant donné que la RDC possède 60% des forêts denses et humides d’Afrique centrale.

Il par ailleurs rappelé qu’à l’issue de séances de concertations organisées à l’échelle sous-régionale de révision d’indicateurs de collecte des données, « l’on est arrivé à harmoniser ces indicateurs de collecte des données aux objectifs globaux, dont le processus FRA-FAO, OIBT, ODD », d’une part. D’autres parts, l’on est arrivé à identifier de « nouvelles thématiques pertinentes pouvant contribuer de manière transversale à la mise en œuvre du Plan de convergence de la COMIFAC », a t-il souligné d’entrée de jeu.  Continuer la lecture de Forêt : La coordination nationale de la COMIFAC valide les données d’enquête 2018-2019 sur les forêts de la RDC

Coronavirus : A quelques heures du deconfinement de la Gombe, l’état d’urgence prête confusion aux kinois

Depuis l’annonce de la nouvelle du déconfinement de la commune de la Gombe par le porte-parole de Gouvernement, David Jolino Diwampovesa Makelele, à l’issue d’une réunion tenue autour du premier ministre, Sylvestre Ilunkamba, les kinois se frottent les mains confondant l’état d’urgence et le déconfinement, à quelques heures de la reprise des activités au centre de ville de Kinshasa. Or, il n’en est pas question. Déconfinement de la Gombe oui mais, l’état d’urgence sanitaire demeure.   

En fait, c’est depuis le 24 mars dernier que le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait décrété l’état d’urgence sanitaire, question de lutter contre la pandémie de la COVID-19. Et depuis, c’est la quatrième prorogation de l’état d’urgence, la dernière en date ayant été sollicitée  le vendredi 5 juin dernier, soit quinze prochains jours à dater du 8 juin. Continuer la lecture de Coronavirus : A quelques heures du deconfinement de la Gombe, l’état d’urgence prête confusion aux kinois

Forêt : Claude Nyamugabo à la CAFI, « Oui à la préservation de nos forêts, mais nous voulons aussi des compensations, ce qui n’est que justice »

La République démocratique du Congo est l’une de plus grandes nations forestières du monde. Ses forêts sont considérées à elles seules comme le deuxième poumon vert de la planète. Cependant, le pays ne tire pas réellement profit de cette richesse, a précisé le Ministre congolaise de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo Bazibuhe, au cours de la réunion du Conseil d’Administration de l’Initiative CAFI, tenue par Visio conférence ce jeudi 25 juin. 

Claude Nyamugabo a au cours de son intervention, réitéré la volonté de la RDC de continuer à préserver ses forêts. Le Pays attend par contre que les efforts consentis pour préserver ses forêts soient reconnus et compensés comme cela se doit. 

« J’ai pendant ce Conseil épinglé les efforts que nous sommes entrain de fournir pour continuer à faire jouer à la RDC son rôle. J’ai souligné que nous voulons continuer à jouer ce rôle, mais que la préservation de ces forêts ne devrait pas être en contre-pied de nos efforts de développement. C’est dans ce cadre que j’ai insisté sur la compensation qui n’est que justice », a-t-il déclaré.

Pour Claude Nyamugabo, le peuple congolais s’interroge de plus en plus sur l’importance de préserver ses forêts au moment où il n’en tire pas profit. « Nous disons donc oui à la préservation des nos forêts mais nous voulons aussi des compensations pour avoir le discours à tenir à la population qui nous demande pourquoi préserver », a insisté le ministre. Continuer la lecture de Forêt : Claude Nyamugabo à la CAFI, « Oui à la préservation de nos forêts, mais nous voulons aussi des compensations, ce qui n’est que justice »

Premier Site d'information environnementale en Afrique centrale