Kinshasa : Didier Tenge Te Litho nommé ministre provincial de l’Environnement

Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngombila Mbaka a nommé Didier Tenge Te Litho, ministre de l’Environnement Tourisme et Aménagement de la ville. L’arrêté a été rendu public le samedi, 22 juin 2019.

Didier Tenge Te Litho, ministre provincial de l’Environnement, Tourisme et Aménagement de la ville.

Connu pour sa rigueur et son sens élevé de patriotisme, Didier Tenge Te Litho a été bourgmestre de la Commune de Kitambo dans la partie ouest de la capitale congolaise, pendant plusieurs années, sous le règne de André Kimbuta Yango, ancien gouverneur de la Ville.

Il a milité pour faire de cette commune la plus propre de la capitale, par son implication propre et sa rigueur dans la gestion de ses administrés. Né à Kinshasa, ce père de 2 enfants, aura une lourde tache d’apporter sa touche particulière pour redorer l’image ternie Kinshasa. Continuer la lecture de Kinshasa : Didier Tenge Te Litho nommé ministre provincial de l’Environnement

Sud-Kivu : Une synergie des médias engagés pour des questions environnementales voit le jour

C’était à la clôture de l’atelier de 4 jours organisé par l’UNESCO à Bukavu chef-lieu de la province du Sud-Kivu que la décision de mettre en place une synergie des médias engagés pour des questions environnementales a été prise.  Ceci fait suite au besoin pressant d’avoir des professionnels des médias formés et spécialisés et bien équipés dans les questions de changement climatique et développement durable.

Clôturées le samedi 22 juin, ces assises  ont permis aux bénéficiaires de renforcer leurs capacités sur des thématiques différentes portant sur le changement climatique et les problèmes environnementaux majeurs qui caractérisent la province du Sud-Kivu. Continuer la lecture de Sud-Kivu : Une synergie des médias engagés pour des questions environnementales voit le jour

Environnement : Thierry-Paul Kalonji, ce gagnant du premier concours FORETS en RDC

L’article de Thierry-Paul Kalonji, journaliste et coordonnateur des projets chez Environews RDC a obtenu la mention « Excellent » du jury de la première édition du concours FORETS (Forêt et Recherches pour l’Environnement dans la Tshopo), organisé par le CIFOR (Centre de Recherche Forestière Internationale), dans le cadre de son projet FORETS exécuté avec l’Université de Kisangani (UNIKIS). Il vient en tête de trois gagnants de ce concours qui a connu la participation de 12 journalistes congolais spécialistes des questions environnementales, ayant été sélectionnés pour participer à la semaine scientifique de l’UNIKIS 2019.

« Tout est parti du choix de sujet que j’avais fait. Je préférai travailler sur le bois énergie, un secteur qui m’est très familier au regard de différents reportages que j’ai eu à réaliser. J’ai accompagné le projet Charbon durable et Mbambola de la SNV du début à la fin. Et grâce à cela, j’avais à mon arc des cordes nécessaires pour produire un bon reportage », a indiqué le lauréat.

Sans sous-estimer les efforts de ses challengers, Thierry-Paul Kalonji pense tout de même que tous les compétiteurs ont produit des excellents travaux. Surtout que pour participer au concours il fallait d’abord subjuguer le jury avec les reportages réalisés précédemment. Seuls les auteurs de meilleurs reportages ont été retenus pour participer à la semaine scientifique et concourir à cette première édition. Continuer la lecture de Environnement : Thierry-Paul Kalonji, ce gagnant du premier concours FORETS en RDC

Forêt : 6ème édition de la Table-ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire

Le Centre d’Appui à la Gestion durable des Forêts Tropicales (CAGDFT) a tenu à Kinshasa sa 6ème édition de la Table-ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire. Ces assisses de trois jours ont permis de faire le bilan de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la foresterie communautaire, et partager les résultats obtenus à mise parcours dans le processus de la foresterie communautaire en RDC comme pilier majeur dans la lutte contre la pauvreté en milieu rural.

« Cette Table-ronde a essentiellement porté l’attention sur le renforcement  de l’appui politique, financier pour que les communautés puissent réellement gérer et exploiter les ressources de leurs  concessions et impulser le développement au niveau local », a déclaré Théophile Gâta, directeur exécutif de CAGDFT.

Bien que les efforts considérables soient fournis dans le secteur de la Foresterie communautaire en RDC, la bonne réussite de ce processus réside dans le respect des procédures à suivre et des textes réglementaires qui régissent ce secteur. Fifi Likunde, cheffe de division en charge de la foresterie  communautaire du MEDD (ministère de l’Environnement et Développement Durale), plaide pour un accompagnement financier. Continuer la lecture de Forêt : 6ème édition de la Table-ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire

Salubrité : L’assainissement de la RDC au centre des discussions à Kinshasa

« Faire de l’assainissement une  cause nationale de façon à ce que les ressources nécessaires soient dédiées à ce secteur et permettent d’améliorer ses performances, actuellement très faibles », tel est le message clé lancé par le ministère de l’Environnement et Développement durable, à travers sa direction d’assainissement, lors du lancement de la table ronde sur l’assainissement organisée à Kinshasa.

Financée par la Banque mondiale, cette table ronde était  une occasion pour cette direction  de présenter la Stratégie Nationale d’Assainissement, les recommandations du rapport sur l’étude du Cadre Institutionnel du Secteur de l’Assainissement en RDC, et engager des échanges avec les partenaires techniques et financiers (PTF) sur le financement du secteur et enfin sensibiliser les institutions provinciales et locales à la nouvelle répartition des rôles et fonctions dans le secteur.

« L’intérêt de cette table-ronde est de chercher des solutions  par rapport aux observations faites dans une étude réalisée par un consultant de Nodalise Conseil, qui démontre à suffisance que c’est un problème très sérieux et que nous devrions mobiliser des moyens pour améliorer l’assainissement  de nos centres urbains en premier lieu », a déclaré Pascaline Mbangu, directrice nationale d’assainissement au ministère de l’Environnement et Développement durable. « C’est ensuite que nous pourrions attaquer d’autres secteurs comme les infrastructures, l’aménagement du territoire, la santé pour lutter contre plusieurs maladies et  permettre à la population congolaise de tirer des bénéfices de l’assainissement liquide et de la gestion des déchets solides ». Continuer la lecture de Salubrité : L’assainissement de la RDC au centre des discussions à Kinshasa

Agriculture : « Les réalisations de PIREDD dans le Maï Ndombe constituent des cas d’exemples à partager », (Jean Minengu)

Une Délégation de la Présidence de la République vient d’effectuer une visite de terrain dans la Province du Mai-Ndombe, pour se rendre compte des réalisations obtenues dans le cadre du Projet Intégré REDD. Pour le Professeur Jean Minengu, Conseiller du Président de la République au Collège Urbanisme et Environnement, « ces réalisations constituent des cas d’exemples à partager pour illustrer comment la conservation de la nature et le développement communautaire peuvent se réaliser concomitamment et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté des populations ».  

Selon le communiqué sectionnant la fin de cette mission, « plusieurs résultats patents sont à mettre à l’actif des projets exécutés par le WWF-RDC dans la province du Mai-Ndombe. Il s’agit entre autres des plantations agro-forestières, des routes réhabilitées, des ponts en construction, des vergers d’arbres fruitiers mis en place, des palmeraies installées, des associations structurées ».   Continuer la lecture de Agriculture : « Les réalisations de PIREDD dans le Maï Ndombe constituent des cas d’exemples à partager », (Jean Minengu)

Biodiversité : Le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après 2020 au menu d’une réflexion à Kinshasa

Dans le cadre de la planification de la conservation de la nature en République démocratique du Congo, le ministère de l’environnement et développement durable a lancé ce jeudi un atelier de réflexion sur le processus préparatoire du Cadre national de la Biodiversité pour l’après 2020. Ce cadre national devra contribuera à son tour au Cadre mondial de la Biodiversité pour cette même période.

Réunissant plusieurs experts issus des institutions tant publiques que privées , des organisations de la société civile environnementale ainsi que des représentants des réseaux des peuples autochtones et des communautés locales, ces travaux qui s’étendent sur deux jours ont pour objectif de susciter l’implication de toutes les parties prenantes au processus préparatoire du Cadre mondial de la biodiversité pour l’après 2020.

Ce nouveau cadre mondial de la biodiversité devra succéder au Plan stratégique pour la diversité biologique qui était adopté au niveau mondial en 2010.  Malgré l’adoption et l’entrée en vigueur  de cette convention sur la diversité biologique qui est en passe d’être remplacée en 2020, la perte de la biodiversité se poursuit de manière catastrophique au niveau national.

«  Le bilan est mitigé parce que beaucoup d’objectifs d’AÏchi  n’ont pas été atteints. C’est vrai qu’on a enregistré quelques progrès, mais il y a encore beaucoup à faire. Là maintenant, il est question de réfléchir et mettre en place des mesures plus fortes afin de renverser cette tendance de la perte de biodiversité », a déclaré Fabrice Inkonkoy, représentant du directeur national de WWF . Continuer la lecture de Biodiversité : Le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après 2020 au menu d’une réflexion à Kinshasa

Forêt : La foresterie communautaire en RDC au coeur d’une discussion juridique

Deux  jours après son lancement, c’est ce 17 juin 2019 que s’est clôturé l’atelier de réfelexion   sur les questions juridiques de la foresterie communautaire en RDC. Organisées par  Rainforest Fondation UK à travers son projet forêt communautaire en RDC  en collaboration avec le consortium composé de Well Grounded et des consultants de INCAP au niveau international ainsi que les partenaires nationaux CAGDFT, GASHE et le Réseau CREF, ces assises  qui ont bénéficié d’un appui financier du DFID s’étaient inscrites dans le cadre de renforcement des capacités des différents acteurs intervenant dans le processus de foresterie communautaire et plus particulièrement les administration tant nationales, provinciales que locales.

c’est dans le souci de faire un état des lieux de l’application des textes relatifs à la foresterie communautaire en tenant compte des retours d’expériences de terrain et de faire  un bilan provisoire de

l’application  des textes, que cet atelier a réuni les juristes du projet foresterie communautaire en RDC, des juristes d’autres organisations nationales et internationales ainsi que l’administration forestière du ministère de l’environnement et développement durable impliqués dans le processus de foresterie communautaire.

« Cette activité  a réuni en grande partie les  juristes, les praticiens de la loi , les différentes administrations et les  techniciens qui travaillent au quotidien  avec les communautés locales concernant essentiellement la recherche des différentes questions juridiques qui posent  problème dans l’application  du cadre réglementaire sur le terrain auprès des communautés locales » a renseigné Théophile GATA directeur exécutif du CAGDFT.

« Au travers de ces travaux, nous voulons voir comment ce cadre réglementaire est-il appliqué sur terrain et comment pouvons-nous réfléchir pour trouver un consensus là où il y a les points de convergence », a-t-il ajouté.

Par des travaux en groupes, ces experts ont procédé à  l’identification des problèmes auxquels font face les communautés locales sur la foresterie. Se basant sur  l’expérience de terrain, ils se sont lancé le défi de trouver des solutions qui guideront à l’avenir la décision politique  pouvant conduire jusqu’à la modification  tant soit peu des dispositions du cadre réglementaire du processus qui ne cadrent  pas avec les aspirations des communautés locales. Continuer la lecture de Forêt : La foresterie communautaire en RDC au coeur d’une discussion juridique

Santé : MSF invite les acteurs nationaux et internationaux à s’investir dans la vaccination contre la rougeole en RDC

L’Ong Médecins sans frontières (MSF) a lancé un appel auprès  des acteurs nationaux et internationaux à une mobilisation massive pour la vaccinnation de plus d’enfants et soigner les patients affectés par la rougeole. Ce cri d’alarme survient à la suite de la déclaration, la veille de l’épidémie de la rougeole par le Ministre de la Santé.

« Les équipes de MSF en collaboration avec les équipes du Ministère de la Santé, mettent tout en œuvre pour couper la chaîne de transmission de la maladie en offrant une vaccination de riposte à des populations dès que des cas de rougeole sont rapportés et en soignant les patients affectés. Mais au vu de l’ampleur de l’épidémie, outre les efforts déjà menés ces derniers mois, davantage de moyens et d’acteurs sont requis  », explique Rachel Séguin, Coordinatrice Médicale de Médecins Sans Frontières en RDC. Continuer la lecture de Santé : MSF invite les acteurs nationaux et internationaux à s’investir dans la vaccination contre la rougeole en RDC

 Santé : La RDC en proie à une épidémie de rougeole

Le ministre de la santé Oly Ilunga a  déclaré lundi dernier la résurgence d’une épidémie de la rougeole en République démocratique du Congo.  Depuis début 2019, 87.000 cas suspects ont été enregistrés avec 667 cas confirmés répartis dans 23 de 26 provinces du pays.

« La situation est d’autant plus qu’inquiétante car, le nombre de contaminations représente  une augmentation de plus de 700%, comparée à la situation épidémiologique pour la même période en 2018 », a indiqué le ministre qui encourage les parents à faire vacciner leurs enfants.

Malgré les difficultés que rencontre la riposte contre la maladie à virus Ebola  qui continue d’allonger son nécrologe dans la partie Est de la RDC, l’épidémie de rougeole n’a pas attendu pour s’illustrer avec un grand nombre de victimes  à son actif.

Selon l‘ONG Médecins sans frontières, « cette épidémie  de rougeole qui sévit actuellement en RDC risque d’être la plus meurtrière depuis sa résurgence dans le pays entre 2011-2012 ». Continuer la lecture de  Santé : La RDC en proie à une épidémie de rougeole

Premier Site d'information environnementale en Afrique centrale