Forêt : L’OFAC lance son nouveau portail d’analyse sur les écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale

Afin d’encourager la prise de décisions informée pour une gestion durable des forêts, la conservation et l’ utilisation responsable de la biodiversité d’Afrique Centrale, l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC), cellule technique de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), a mis sur pied une nouvelle plateforme d’analyse avec les indicateurs clés des tendances des politiques régionales, nationales et locales et de leurs impacts sur les écosystèmes forestiers.

Des données capitales sont désormais disponibles sur ce portail, telles que les volumes de production, gestion et certification, exportation, transformation et de commercialisation du bois, les politiques et stratégies de conservation, la contribution des forêts et de la biodiversité aux économies nationales, et des nombreuses autres informations collectées sur le terrain, dans les administrations nationales et régionales, ainsi que de très nombreuses images satellites sont compilées dans la plateforme.

Conçue de manière visuellement attrayante et interactive, la plateforme a pour but de faciliter l’accès aux informations régionales, nationales et locales en la matière. La plupart des informations sont ouvertes et gratuites, disponibles sur le site Web : https://www.observatoire- comifac.net/analytical_platform

D’autres outils inédits sont disponibles dans la plateforme comme (i) un module de recensement et d’analyse des initiatives entreprises dans les secteurs de l’environnement, l’aménagement du territoire et le développement socio-économique contenant à ce jour environ 650 projets pour 80bailleurs, 324 agences d’exécution et un montant dépassant les 6 milliards d’euros et, (ii) une librairie multimédia avec plus de 1 200 documents scientifiques, plans d’aménagement, documentsstratégiques et politiques, etc.

« La plateforme analytique sera un outil efficace d’appréciation des données et d’aide à la décision technique et politique, pour les décideurs et les chercheurs des forêts d’Afrique centrale, que nous invitons vivement d’ailleurs, à exploiter ces données et outils fiables et de qualité mis à leur disposition. C’est une étape importante vers une plus grande harmonisation des politiques sectorielles entre les États membres de la COMIFAC et vers une coopération régionale », a dit Raymond Ndomba Ngoye, Secrétaire Exécutif de la COMIFAC.

Lancée en marge du Forum mondial sur les paysages (GLF) « One World – One Health », qui s’est tenu en ligne les 28 et 29 octobre 2020, cette initiative vient renforcer le rôle stratégique que joue l’OFACdans la collecte et la gestion des informations en Afrique Centrale.

Cette initiative a été financée par l’Union européenne (UE) à travers la composante régionale du programme ECOFAC 6 (projet RIOFAC) et l’UE et l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et duPacifique (ACP) à travers le programme BIOPAMA.

La rédaction

Continuer la lecture de Forêt : L’OFAC lance son nouveau portail d’analyse sur les écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale

Mobilité durable : Projet de taxis électrique en RDC, Claude Nyamugabo salue l’initiative des jeunes entrepreneurs congolais

En vue de réduire l’impact du transports sur l’environnement et opérer une transition vers une mobilité plus durable, plus sobre en carbone et plus propre, le gouvernement de la RDC s’engage notamment dans le développement de la mobilité électrique. C’est dans cette optique que le ministre de l’environnement et développement durable, Claude Nyamugabo a salué l’initiative prise par trois jeunes congolais, celle d’importer les voitures électriques destinées à assurer le transport en commun en République Démocratique du Congo. 

Pour le ministre, cette initiative vise à  accompagner l’engagement pris par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, lors de la 74ème Assemblée générale de Nations Unies, celui  de  réduire à 17% les émissions du gaz à effet de serre d’ici 2030, en vue d’atténuer les effets du changement climatique.

«C’est les premiers véhicules électriques qui vont faire les taxis à Kinshasa. En tant que ministre de l’Environnement, je dois accompagner et  faire l’écho  de ces véhicules auprès de notre gouvernement. Ces sont des véhicules qui émettent zéro émissions de gaz et  zéro émissions  sonores » a-t-il déclaré. Continuer la lecture de Mobilité durable : Projet de taxis électrique en RDC, Claude Nyamugabo salue l’initiative des jeunes entrepreneurs congolais

EAU : Claude Nyamugabo poursuit sa croisade contre la pollution des eaux à Kinshasa

Le ministre congolais de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo a poursuivi  sa mission d’inspection sur la gestion des eaux usées dans  les entreprises extractives et manufacturières de la ville de Kinshasa.  Pour ce mardi 28 octobre, il était question pour le MEDD de se rendre compte de la gestion des effluents de trois entreprises  pharmaceutiques de la capitale dont, AVE PHARMA, ARAUPHAR et NEW CESAMEX.

« Nous constatons qu’il y‘a des usines qui rejettent leurs effluents sur les routes principales. Nous profitons de cette tournée pour leur  dire  comment est-ce qu’ils doivent  traiter ces eaux usées. Nous profitons également de notre passage pour vulgariser sur la loi relative à l’eau. Nous allons nous assurer que tous les forages d’eaux soient connus par certains services de notre pays afin que nous ayons le contrôle sur tout ce qui a trait à l’assainissement des produits que consomment les congolais », a indiqué Claude Nyamugabo.

Accompagné de la vice-ministre de l’Environnement, du directeur général de ressource en eau ainsi que des officiers de Police judiciaire, Claude Nyamugabo a pu constater des infractions qui sont souvent commises par ces entreprises. Continuer la lecture de EAU : Claude Nyamugabo poursuit sa croisade contre la pollution des eaux à Kinshasa

Energie : Focus Hydrocarbures alignée parmi les meilleures émissions d’innovations de l’année 2020 

Le Forum d’innovations des entrepreneurs congolais (FIJEC), a aligné l’émission Focus Hydrocarbures parmi les meilleures émissions d’innovations de l’année 2020. Une première. Focus hydrocarbures est l’unique émission qui essaie d’établir le lien entre le secteur des hydrocarbures et celui des énergétiques dites durables. Cette reconnaissance  intervient en prélude des activités prévues au mois de novembre par cette organisation. Pepito Sakasaka, présentateur a reçu sa récompense au siège du FIJEC,  situé dans la commune de la Gombe.

« La reconnaissance de mon projet au forum d’innovation des entrepreneurs congolais(FIJEC) est un engagement solide pour les initiatives des jeunes entrepreneurs car cette émission est un cadre d’échange scientifiques qui traite de questions des Hydrocarbures et de la découvertes dudit secteur dans l’optique de réduire l’ignorance et pousser les décideurs à agir au profit de tous», a rapporté Pepito Sakasaka, présentateur de Focus Hydrocarbures.

Le forum d’innovations des entrepreneurs congolais (FIJEC) s’est lancé dans l’accompagnement des jeunes dans la création des petites et moyennes entreprises, recherche des financements et promotion d’affaires. L’organisation attend offrir plus d’opportunités aux jeunes qui seront sélectionnés meilleurs à la prochaine édition de ce forum  qui se tiendra le 26 novembre à Kinshasa.

Signalons  que cette  émission est diffusée à la radio catholique Elikya de Kinshasa sur la fréquence 97.7 Mhz

Nelphie MIE

Forêt : Politique forestière nationale, le GTCRR invite Claude Nyamugabo à amorcer un dialogue avec CAFI et FONAREDD

Le Groupe de Travail Climat REDD Rénové (GTCRR) invite le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo à amorcer le dialogue avec le Fonds CAFI et le FONAREDD pour harmoniser sur le modus operandi pour la production d’une politique forestière nationale consensuelle sans sortir du cadre spécifique du PGDF (Programme de Gestion durable des Forêts). Dans une déclaration faite à Kinshasa, ce samedi 24 octobre, le GTCRR relève que la démarche actuelle du MEDD suscite quelques interrogations et en conséquence des doutes en ce qu’elle semble ne pas s’inscrire dans le PGDF, qui est pourtant une composante à part entière du Plan d’investissement REDD+ en cours de mise en oeuvre et de la stratégie Cadre REDD+.

Aerial view of forest in East Cameroon. Photo by Mokhamad Edliadi/CIFOR

Le GTCRR souligne les risques majeurs de sortir des balises, consensuellement déjà tracées, pour le développement de tous les programmes, en raison de l’unité de la vision, de la connectivité des objectifs gouvernementaux affirmés. Il propose par contre la production au préalable d’une analyse ou une revue sectorielle actualisée au titre de diagnostic du secteur forestier.

Au lancement des travaux de l’élaboration de la politique forestière nationale, au mois de mars 2020, le calendrier du ministère de l’Environnement et Développement durable prévoyait que le document de la politique forestière devrait être disponible d’ici la fin de cette année. « Intenable ! Si l’on veut faire un travail de qualité », rétorquent à ce jour, les acteurs de la société civile environnementale regroupés au seins du GTCRR. Ils soulignent la nécessité de  poser un véritable diagnostic du secteur des forêts, recueillir les données de terrain, notamment celles de la dynamique des tourbières et des communautés locales et peuples autochtones pygmées.  Continuer la lecture de Forêt : Politique forestière nationale, le GTCRR invite Claude Nyamugabo à amorcer un dialogue avec CAFI et FONAREDD

Conservation : 24 heures pour le climat, l’UE fait le point sur l’Alliance Virunga

L’Alliance Virunga est un partenariat qui réunit les autorités publiques, la société civile et le secteur privé liés géographiquement au Parc national des Virunga (PNVi) autour d’une vision commune du développement durable et inclusif. Elle poursuit trois objectifs, la conservation des ressources naturelles, la réduction de la pauvreté et la promotion de la paix. Cette mise au point a été faite à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse organisée par la délégation de l’UE, en marge de l’événement 24 heures pour le climat.
 

Cela fait plus de trente ans  que l’Union européenne finance le parc national des Virunga à l’Est de la RDC. Ces financements ce sont intensifiés depuis le lancement de l’Alliance Virunga. Une innovation pour la vision de l’UE dans son Green Deal.

« Ce que nous souhaitons faire dans ce partenariat, c’est de rendre au Congo et aux congolais cette richesse naturelle extra ordinaire, qui sont ses parcs de conservation. ce sont des joyaux, des trésors  qui peuvent apporter de la richesse aux populations« , a déclaré Jean Marc Chataigner, chef de la délégation de l’Union européenne en RDC.

Continuer la lecture de Conservation : 24 heures pour le climat, l’UE fait le point sur l’Alliance Virunga

Forêt : Nouveau partenariat RDC-CAFI (2021-2030), la partie congolaise s’apprête pour les négociations 

Il a fallu trois jours de travaux intenses pour que les participants à l’atelier des consultations nationales sur le cadre du nouveau partenariat RDC-CAFI, puissent formuler des recommandations pertinentes devant servir de trame de discussions entre le gouvernement congolais et le Fonds CAFI (Initiative pour les forêts d’Afrique Centrale). Des discussions prévues au mois de novembre et qui devront aboutir à la signature d’une lettre d’intention pour un nouveau partenariat qui démarre en janvier 2021, pour une période de 10 ans.

Au cours de ces consultations nationales organisées par le FONAREDD, les participants ont passé au peigne fin les forces et les faiblesses de la mise en oeuvre de la lettre d’intention signée en 2016.  Plusieurs points communs ont été relevés comme faiblesse, notamment, le manque de données et des statistiques, la nécessité pour le gouvernement de prendre ses responsabilités pour changer la classification du pays et les risques fiduciaires, les très bonnes lois dont la mise en oeuvre traine, et les défis de la gouvernance et de la  capacitation à tous les niveaux.

Aux cotés de ces faiblesses, se dressent  aussi les forces, sur lesquelles le nouveau partenariat en gestation pourrait se baser.  Il s’agit notamment de la volonté politique manifeste, la prise de conscience sur l’importance de préserver le capital forestier, et l’émergence d’une forte appropriation au niveau des provinces.

Le ministre de l’Environnement et développement durable s’est félicité du travail abattu par les experts. Il a par ailleurs promis une implication sans faille du gouvernement congolais pour la réussite du nouveau partenariat dont les négociations pourraient démarrer au mois de novembre prochain.

« En ma qualité du vice président du comité de pilotage du FONAREDD, je porterais le document final à l’attention des autres membres du gouvernement représentés dans le comité de pilotage, ainsi qu’au chef du gouvernement pour orientations finales. Ceci servira de base pour les négociations qui seront lancées avec CAFI », a indiqué Claude Nyamugabo, ministre de l’EDD. Continuer la lecture de Forêt : Nouveau partenariat RDC-CAFI (2021-2030), la partie congolaise s’apprête pour les négociations 

Forêt : Le FONAREDD consulte les parties prenantes pour préparer le nouveau partenariat RDC-CAFI (2021-2030)

Les enjeux au tour de la signature de la lettre d’intention entre la République démocratique du Congo et l’Initiative pour les Forêts d’Afrique centrale (CAFI) pour la période 2021-2030, sont de taille. Il faut faire mieux que le premier volet signé en 2016. Le Fonds National REDD (FONAREDD) a réuni à Kinshasa, ce mardi 20 octobre, toutes les parties prenantes pour des objectifs bien précis, tirer les leçons apprises du premier partenariat RDC-CAFI, identifier les priorités du nouveau partenariat et formuler des nouveaux engagements nationaux.

« Notre rencontre de ce jour vise à puiser sur ce que nous avons bâti ensemble pour baliser l’avenir. En effet, les nombreux échanges que nous aurons durant ces trois jours vont effectivement définir et orienter les interventions du FONAREDD sur les dix prochaines années« , a déclaré Félicien Mulenda, coordonnateur du FONAREDD.

Selon lui, les présentes consultations sont organisées pour que la partie congolaise définisse ses priorités ainsi que des engagements réalistes qui sous-tendront le prochain accord avec CAFI. Les participants venants de toutes les provinces devront identifier, dans tous les secteurs concernés par la REDD, des innovations et des changements qu’ils poserons sur la table des négociations. Continuer la lecture de Forêt : Le FONAREDD consulte les parties prenantes pour préparer le nouveau partenariat RDC-CAFI (2021-2030)

Conservation: La Réserve naturelle d’Itombwe au cœur des discussions à Kinshasa

 La possibilité de mener des stratégies et plaidoyers en vue de capitaliser les actions de la synergie sur l’accompagnement du processus de la réserve Naturelle d’Itombwe a été au centre des discussions entre les autorités politico-administratives et coutumières, les ONGs de conservation de la nature, les acteurs privés et étatiques, les gestionnaires de la RNI ainsi que les acteurs de la société civile environnementale, ce mardi 20 octobre à Kinshasa. 

Cet atelier de deux jours a pour objectifs de présenter l’état d’avancement du processus de conservation de la Réserve naturelle d’Itombwe (RNI), ainsi que les différentes activités déjà réalisées par cette réserve grâce aux appuis de ses partenaires. 

« Notre souci est de voir cette aire protégée atteindre sa mission pour laquelle elle a été créée. Comme celle de gouvernance partagée des ressources naturelles. Nous voulons assurer  l’autonomisation effective des communautés locales et peuples Autochtone vivant dans et autour de cette réserve. Nous voulons que les autorités compétentes s’impliquent effectivement dans la gestion durable de la réserve Naturelle d’Itombwe en la dotant de tous les outils juridiques, principalement son arrêté national qui permettra d’accéder à son processus de la mise en œuvre de son plan d’aménagement et de gestion », a indiqué le coordonnateur de  l’ONG AFRICAPACITY, Jean de Dieu Wasso.  Continuer la lecture de Conservation: La Réserve naturelle d’Itombwe au cœur des discussions à Kinshasa

Conservation : Une marche pour réclamer la sacralisation de l’Okapi et la création d’une juridiction spécialisée sur les questions écologiques

La Radiotélévision Environnement et Conservation de la nature (RTEC) avec l’ICCN et  le WCS ont organisé une marche pour réclamer la mise en place d’une juridiction spécialisée sur les questions écologiques et la sacralisation de l’Okapi, une espèce endémique de la RDC, menacée d’extinction. Cette marche qui a eu lieu le samedi 17 à Kinshasa, est partie du siège de la radio RTEC pour le jardin zoologique de Kinshasa. Cette action s’inscrit en marge de la journée internationale de l’Okapi célébrée chaque 18 octobre. 

« Il était opportun pour nous d’accompagner tous les acteurs qui soutiennent l’Okapi. Il n’ya pas longtemps à Lommela au Sankuru, un Okapi venait d’être abattu pour des raisons d’intronisation. Cela est encore tout frais dans les esprits des gens. Il était temps à travers cette célébration qu’on mette une attention particulière à cette espèce. Nos chefs coutumiers et traditionnels doivent être sensibilisés pour que la peau de l’Okapi ne serve plus à pouvoir consacrer l’intronisation de certaines personnalités », a indiqué Cosma Wilungula, directeur général de l’ICCN. « Il faut qu’ils comprennent  que la peau de l’Okapi ne peut pas être consacré à des activités qui attirent le braconnage ».

Les journalistes de cette chaîne thématiques accompagnés des quelques activistes et environnementalistes ont sur le passage, sensibilisé la population kinoise sur l’existence de l’Okapi, une espèce rare au monde placé aujourd’hui sur la liste rouge d’espèces en voie de disparition et sur les menaces qui pèsent sur cet animal emblématique. « L’Okapi comme espèce animale, c’est une fierté. Cette journée est une interpellation pour nous également que l’Okapi c’est notre identité comme congolais. Nous devrons assurer sa protection afin qu’on en fasse une mine pour la nation », a informé Déo Kujerankuja, directeur technique/WSC RDC.    Continuer la lecture de Conservation : Une marche pour réclamer la sacralisation de l’Okapi et la création d’une juridiction spécialisée sur les questions écologiques

Premier Site d'information environnementale en Afrique centrale