Conservation : deux okapis capturés par des chasseurs dans le Bas-Uele

Deux okapis femelles ( la mère et l’enfant) ont été capturés par deux chasseurs dans la réserve de Rubi-tele dans le territoire de Buta, ont annoncé les autorités de cette partie du pays. 10 jours après cet incident, le vice-gouverneur de la province du Bas-Uele, Armand KASUMBU a fustigé cet acte, avant de lancer ce  19 juillet  un appel à la libération immédiate de ces animaux, de crainte qu’ils périssent  à cause d’une alimentation inadéquate.

S’attaquer aux Okapis constitue une infraction d’autant plus que cette espèce est  inscrite sur la liste rouge de l’UICN. elle est  totalement protégée.

« Il serait mieux de relâcher les deux bêtes et leur donner la chance de vivre dans la nature. Elles ont beaucoup de chance de survivre dans la nature que dans les bras des humains », a déclaré le vice-gouverneur.

L’okapi est un animal endémique de la RDC,  et sa survie nécessite un encadrement et une alimentation particuliers. « Ces bêtes-là, si vous les gardez et que vous ne les nourrissez pas d’une certaine manière avec un certain type d’arbres, etc., elles meurent. La Réserve à faune d’Okapis s’en sort bien parce que les partenaires sont venus et ils ont mis en place les infrastructures nécessaires », a  rappelé  Armand Kasumbu.

Jusque-là,  aucune information sur le lieu où se trouvent ces mammifères ainsi que l’identité complète de  ces braconniers ne sont disponibles.

Jennifer LABARRE

Forêt : Validation du plan de plaidoyer de la société civile environnementale congolaise

Les organisations de la société civile environnementale de la République démocratique du Congo ont procédé à la validation de leur plan de plaidoyer en vue d’une reforme globalisante de la gouvernance forestière. Cette séance de travail s’inscrit dans suite logique des activités initiées par ces organisations depuis la tenue à Kinshasa de la Table ronde multi acteurs.

Ce plaidoyer de la société civile a pour objectif d’amener toutes les parties prenantes à la gouvernance forestière à élaborer une feuille de route pour une reforme globalisante du secteur forestier, en cohérence et en harmonie avec toutes les autres reformes des lois sectorielles touchant aux ressources naturelles et à la vie des communautés.

« Convaincue de l’inefficacité d’actions isolées pour résoudre les problèmes qui se posent dans la gouvernance forestière, tenant compte de l’existence depuis plus de 15 ans d’un moratoire sur l’attribution de nouvelles concessions forestières, ainsi que des évolutions de processus directement en lien avec la gouvernance forestière, notamment le processus REDD+, la société civile a opté pour une approche globalisante du cadre général de gouvernance forestière, de manière à trouver des solutions durables aux différents problèmes rencontres à ce jour », indique le communiqué sactionant la fin de ces travaux,  lu par Néné Mainzana, membre de CFLEDD. Continuer la lecture de Forêt : Validation du plan de plaidoyer de la société civile environnementale congolaise

Forêts : La RDC révèle son outil de référence du niveau d’émissions des forêts

Dans le souci d’opérationnaliser le Système de surveillance nationale des forêts, et développer ses différents piliers, le Ministère de l’Environnement et Développement durable à travers les directions des inventaires et aménagement forestier et du Développement durable en collaboration avec la FAO a procédé à la présentation de son document du niveau d’émissions de référence des forêts congolaises, NERF, lors d’un atelier tenu à Kinshasa.

Cet outil de performance de la RDC, s’inscrit dans le cadre du programme de finalisation et de mise en œuvre du système national de surveillance des forêts qui contribue également à la réduction des émissions dues à la déforestation.

« Pour élaborer ce NERF au titre de la Convention cadre des Nations unies sur le Changement climatique, la RDC a initié un système national de suivi des forêts opérationnel et complet. Ce système comprend un inventaire forestier national, un inventaire des gaz à effet de serre du secteur forestier national et un système national de surveillance des terres par satellite. Ce premier NERF qui s’étend de l’année 2000 à 2014, se concentre d’abord sur la déforestation, l’activité pour laquelle les données sont disponibles, fiables et transparentes », a fait savoir, le représentant du secrétaire général du MEDD, dans son discours d’ouverture. Continuer la lecture de Forêts : La RDC révèle son outil de référence du niveau d’émissions des forêts

RDC : Elections, Forêts, Faune, et argent au comptant (Tribune de Irène Wabiwa)

En avril dernier, j’ai appris que Monsieur Aimé Ngoy Mukena, le Ministre des Hydrocarbures, s’active pour un projet qui conduira à la désaffectation d’une large superficie de deux sites du patrimoine mondial de l’UNESCO – les parcs nationaux des Virunga et de la Salonga – en faveur de l’exploration pétrolière. Le Ministre de l’Environnement, monsieur Amy Ambatobe, est sollicité dans ce projet controversé. En pensant à ce que représentent les deux parcs nationaux pour mon pays, le monde et pour les générations présentes et futures, je me suis demandé si les deux Ministres méritent encore d’occuper leurs postes au gouvernement.

Le parc national emblématique de Virunga a été créé en 1925 et il est le tout premier parc en Afrique. Non seulement qu’il est le plus célèbre pour ses gorilles de montagne et ses paysages volcaniques, Virunga est également parmi les zones les plus riches en biodiversité de la planète. La Salonga, quant à elle, est la plus grande zone de forêt pluviale protégée des basses terres en Afrique. Elle abrite des espèces animales les plus rares au monde, tels que le paon du Congo et le bonobo, le plus proche parent des humains. Continuer la lecture de RDC : Elections, Forêts, Faune, et argent au comptant (Tribune de Irène Wabiwa)

Catastrophes naturelles : A cause de la curiosité, plus de 23 touristes blessés près du volcan Kilauea

Ils voulaient avoir des clichés exceptionnels quand ils ont été pris de cours par une vague de lave qui a jaillit brusquement, et percé le toit du bateau. 23 personnes ont été blessées, dont une sérieusement. Le drame s’est produit dans les eaux hawaïennes, lors d’une observation proche du volcan de Kilauea, actif depuis 35 ans.

Eruption volcanique de Kilauea (Photo, reuters)

La majorité des passagers ont été directement transférés à l’hôpital. Le nombre total des visiteurs  n’a pas été communiqué par les autorités locales, par contre, les pompiers du comité d’Hawaï déclarent avoir vu une victime, qui est une femme de 20 ans, au fémur fracturé, directement emmenée en ambulance au centre médical. Continuer la lecture de Catastrophes naturelles : A cause de la curiosité, plus de 23 touristes blessés près du volcan Kilauea

Ressources naturelles : le Burundi sur le point de se doter d’une usine de raffinage industriel de l’or

Le gouvernement burundais s’est engagé dans un vaste programme d’exploitation des ressources naturelles dans le pays. Les engins destinés à la construction de la première usine d’exploitation et de raffinage industriel de l’or sont déjà en route. Selon un rapport publié ce mercredi par Infos plus GABON, les riverains du site concernés, à Madayi, dans le nord-ouest du Burundi, auront été tous indemnisés pour quitter les lieux avant la fin de ce mois de juillet.

Selon les prévisions de cette même source, l’installation des équipements devrait être terminée d’ici novembre et le premier lingot d’or pourra sortir de l’usine avant la fin de l’année. Les études prospectives disponibles indiquent que le site de Cimba regorge 14 tonnes d’or, 36.000 tonnes de cuivre et 16 tonnes de fer. Continuer la lecture de Ressources naturelles : le Burundi sur le point de se doter d’une usine de raffinage industriel de l’or

Bénin : un plan d’urgence de lutte contre les déversements d’hydrocarbure en mer

Le gouvernement béninois, à travers son Ministère en charge du cadre de vie et du développement durable a organisé en collaboration avec la Convention d’Abidjan/ONU environnement et US AFRICOM, un atelier d’opérationnalisation du plan d’urgence de lutte contre les déversements d’hydrocarbures. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la sécurisation et de la gestion durable des plateformes défectueuses.

 Il avait pour objectif majeur de rendre opérationnel le plan d’urgence du Bénin, afin de répondre efficacement à tout éventuel déversement accidentel de pétrole en mer et de minimiser les impacts sur la sécurité maritime ainsi que sur la santé humaine, de l’environnement et des sites culturels. « Environ 6 millions de tonnes d’hydrocarbures sont introduites tous les ans dans les océans…nos océans sont donc contaminés de façon quasi permanente par un film d’hydrocarbures », a indiqué le Secrétaire Exécutif de la Convention d’Abidjan, Abou Bamba. « Le littoral béninois, bien que de taille modeste, est la zone la plus productive et la plus vivante du pays et produit plus de 70% du PIB du pays ». Continuer la lecture de Bénin : un plan d’urgence de lutte contre les déversements d’hydrocarbure en mer

Santé : Le choléra progresse dans l’ombre d’Ebola en RDC

Alors qu’elle avait fait près de 1200 morts, l’an dernier, le nombre /9*-de cas de l’épidémie de choléra est reparti à la hausse depuis trois semaines et a atteint les mêmes  niveaux qu’en 2017, ce qui avait donné lieu à sa pire flambée en près de 25 ans, en RDC.

Séance de formation des agents du Ministère de Santé publique à Kinkole. (Photo, Serge Ntumba/Environews-RDC)

« L’histoire du début de l’été dernier est en train de se répéter », met en garde Didier Bompangue, coordonnateur du Programme d’Elimination du Choléra au Ministère de la Santé publique de la RDC. Il s’inquiète de voir la progression du choléra suivre la même courbe qu’à pareille date, l’an dernier.

Les experts consultés par la presse estiment qu’environ  1157 personnes sont mortes de cette épidémie l’an dernier en RDC sur près de 55000 cas répertoriés. Pourtant, Didier Bompangue prévient que sans la mise en place des mesures très urgentes,  la flambée de cette année  risque d’être plus forte que celle de l’an dernier. Continuer la lecture de Santé : Le choléra progresse dans l’ombre d’Ebola en RDC

Biodiversité : Des scientifiques veulent récréer une population de rhinocéros blancs

 Après avoir circulé dans le monde perdu de jurassic de Hollywood, le projet de la résurrection d’une espèce disparue, semble être sous le feu du projecteur, depuis la disparition, au KENYA, au mois de mars de cette année, du dernier rhinocéros blanc mâle nommé Sudan, a rapporté l’Agence Scientifique européenne.

Après ce triste événement, des scientifiques viennent proposer des solutions, une première approche menée par les chercheurs de l’Institut  de Recherche pour la conservation du Zoo de San Diego, a été présentée au mois de mai.

C’est après  un séquençage d’ADN de cellules de rhinocéros blanc du nord disponibles dans une banque d’échantillons, qu’ils ont publié une étude dans la revue scientifique Genome  Research, dans laquelle, ils affirmaient détenir suffisamment de diversité génétique pour ressusciter toute une population viable de rhinocéros. Continuer la lecture de Biodiversité : Des scientifiques veulent récréer une population de rhinocéros blancs

Goma : La CEEAC apporte son soutien à la mise en place du plan de contingence régionale

L’expert en gestion des risques, catastrophes et adaptation aux changements climatiques  de la CEEAC (Communauté des Etats économiques d’Afrique centrale), séjourne depuis 48 heures à Goma dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Dominique Kuitsouk a effectué le déplacement du Nord-Kivu, sur demande des autorités de cette province, pour apporter main forte à la province confrontée souvent aux difficultés liées aux catastrophes naturelles notamment celles provoquées par les éructions volcaniques de Nyiragongo et Nyamulagira. 

Le volcan Nyiragongo en activité à l’Est de la République démocratique du Congo.

L’expert de la CEEAC s’emploie à faciliter les travaux de la mise en commun du Plan de contingence régional de la République démocratique du Congo et celui de la République du Rwanda, en prévision d’éventuelles éruptions volcaniques dans la région, conformément aux recommandations formulées à l’issue de l’exercice de simulation organisé en juillet 2017 par le Service de la Protection civile du Nord- Kivu.       Continuer la lecture de Goma : La CEEAC apporte son soutien à la mise en place du plan de contingence régionale