Agriculture : Kinshasa accueille le forum expo café et cacao 2018

Le Café et le Cacao de la République démocratique du Congo seront au centre des discutions à Kinshasa du 18 au 20 juin, lors du Forum expo qui sera organisé par la FEC (Fédération des entreprises du Congo) en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, le Ministère du commerce extérieur, l’Office national du Café, l’OCC, et le FPI.

Il sera question lors de ces assises de dresser un état des lieux des filières café et cacao du pays, pour en identifier les obstacles majeurs à la production, à la transformation, à la recherche et à la certification. « Il n’est pas normal qu’un pays comme la RDC n’occupe pas une place de choix dans ces filières au niveau mondial, surtout qu’il dispose du café apprécié par les grandes marques dans le monde. Ce n’est pas le potentiel qui manque. Voilà pourquoi ces assises vont aider à analyser ces filières et proposer des recommandations », a indiqué Jean-Claude Eale, coordonnateur de la sous-commission Communication de ce forum. Continuer la lecture de Agriculture : Kinshasa accueille le forum expo café et cacao 2018

Conservation : Le parc de la Garamba brule son stock d’ivoire pour célébrer ses 80 ans d’existence

C’est l’un des plus vieux parcs d’Afrique, le Parc National de la Garamba, situé au Nord de la République démocratique du Congo. Par le passé, il a été considéré comme le rempart des éléphants. Le parc abritait près de 22.000 éléphants et autres pachydermes, dont les rhinocéros blancs du nord qui ont quasi disparus, mais aussi des troupeaux de girafes en voie d’extinction.

Incinération symbolique de l’ivoire dans le Parc national de la Garamba, le mercredi 13 juin 2018, pour célébrer les 80 ans d’existences du parc.

Confronté aux multiples difficultés notamment, celle imposée par le braconniers, ce parc traverse son moment le plus sombre de l’histoire avec la disparition de sa grande faune. Aujourd’hui, la Garamba ne compte plus que 1200 éléphants à peine, et 48 girafes.

Pour lancer un message fort en direction des braconniers, l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature), a procédé à l’incinération d’une quantité de l’ivoire stocké dans ce parc. « Le trafic illégal d’espèces de faune a eu des effets dévastateurs sur notre patrimoine naturel, tant en RDC qu’en Afrique. Non seulement cela appauvrit les paysages, mais cela affecte négativement les millions de personnes qui dépendent de ces zones. Nous sommes plus que jamais engagés dans la lutte contre le braconnage », a déclaré le directeur général de l’ICCN, Cosma Wilungula. Continuer la lecture de Conservation : Le parc de la Garamba brule son stock d’ivoire pour célébrer ses 80 ans d’existence

Environnement : Bralima, « 16.961 tonnes de verre brisé recyclées et 5% des émissions de CO2 réduites en 2017 »

Dans son rapport publié récemment sur le développement durable, la société brassicole Bralima a porté à la connaissance du public son engagement dans l’atteinte des objectifs du développement durable suite à sa nouvelle stratégie brasser un monde meilleur.

Ce rapport révèle que près de 16 961 tonnes de verre brisé ont été recyclé soit 46 tonnes par jour pour réduire sensiblement les émissions de CO2, cela a occasionné la création d’emplois dans l’économie locale.

Outre le recyclage, la Fondation Bralima avec le soutien de la Fondation Heineken Africa a investi près de 120.000 dollars américains pour la construction de forages dans la province de Mbandaka en vue de favoriser l’accès à l’eau potable et limiter les maladies d’origine hydrique pour contribuer à l’amélioration de conditions de vie des population et à la protection de Continuer la lecture de Environnement : Bralima, « 16.961 tonnes de verre brisé recyclées et 5% des émissions de CO2 réduites en 2017 »

France : Début des assises nationales de la biodiversité

L’engagement pour la biodiversité au cœur de la résilience territoriale, concilier l’agriculture, l’alimentation et la biodiversité telles sont les sujets qui seront à l’ordre du jour lors des assises nationales de la biodiversité réunis à la cité des congrès valenciennes, dans les hauts- de France, Du 13 au 15 juin 2018.

La tenue de cet événement est un moyen pour les organisateurs de mettre en lumière les initiatives portées par les collectivités en matière de défense de la biodiversité. « Nous voulons faire émerger et faire connaître ces initiatives et donner la parole à l’expérience de terrain », ont expliqué les organisateurs de l’événement. Continuer la lecture de France : Début des assises nationales de la biodiversité

Santé : 3 laboratoires vétérinaires de la RDC reçoivent du matériel contre les zoonoses

Il y a quelques mois le ministère de pêche et élevage avait déclaré une épidémie de la grippe aviaire dans la province de l’Ituri qui avait occasionné la mort de près de 35 000 canards et 20 000 poules dans au moins 28 localités des territoires d’Irumu, Djugu et Mahagi. Cette zoonose meurtrière a eu un impact économique négatif sur la filière avicole du pays. Pour prévenir et lutter contre ce drame, la FAO à travers son projet dénommé « soutien au programme de sécurité sanitaire mondiale» PASSM, a équipé les 3  laboratoires vétérinaires de la RDC d’un kit de matériels pour assurer efficacement le processus de détection et de riposte.

C’est au laboratoire vétérinaire de Kinshasa que les matériels ont été reçus par le responsable de cette institution,   pour permettre l’amélioration de progrès pour un monde sécurisé contre les menaces de maladies infectieuses, et élever le niveau de sécurité de la santé afin d’en faire une priorité au niveau des gouvernements conformément aux objectifs de ce programme sous-régional de la FAO avec le soutien de l’USAID.

« Grace aux fonds de l’USAID, l’action de la FAO vise à améliorer la résilience des moyens de subsistance face à des menaces ou en situation de crise. Cette action qui consiste à renforcer les capacités des laboratoires dans la surveillance des maladies, contribue à lutter contre cinq maladies zoonotiques prioritaires de la RDC, à savoir la grippe aviaire, la rage, maladie à virus Ebola, la variole du singe et les salmonelloses»,  a déclaré Chris Pappas, représentant Adjoint de la FAO en RDC.

Pour les bénéficiaires, ces réactifs leurs permettront d’être plus présents sur terrain et aussi être à la hauteur des maladies. «Cette action de la FAO est un signe de patriotisme, les partenaires nous appuient dans la lutte contre les maladies animales émergentes et résurgentes pour être plus présents et plus efficaces sur terrain », a fait savoir le docteur Constant SIBITALI.

Ce lot de matériels pèse au moins 970 kg avec une valeur estimé à 61.743,85 dollars. Ces kits serviront à équiper les 3 laboratoires du pays à savoir, le laboratoire vétérinaire de Kinshasa, de Lubumbashi et de Goma.

Jennifer LABARRE

Santé : Un atelier sur le plan de riposte contre ebola

Le ministère de la santé congolaise a annoncé ce mercredi 13 juin, la tenue d’un prochain atelier régional sur le plan de contingence transfrontalier qui sera complété par un exercice de simulation grandeur nature d’une riposte transfrontalière.

Le directeur du Programme élargi de vaccination de la RDC, le premier à recevoir le vaccin contre Ebola à Mbandaka.

Pour ce faire, « le ministre de la santé, le Dr. OLY ILUNGA a échangé ce mardi 12 juin avec ses homologues de la République du Congo et de la République centrafricaine sur cette solution, ensemble ils ont abordé la question de la collaboration transfrontalière en suggérant des rencontres permanentes entre leurs équipes techniques respectives, lors d’une téléconférence depuis le centre des opérations d’urgence de Kinshasa », a rapporté le ministère de la santé dans un communiqué. Continuer la lecture de Santé : Un atelier sur le plan de riposte contre ebola

Pollution : Les industries de mode contre les plastiques

Sous d’autres cieux, la lutte contre la pollution au plastique devient un engagement commun. Les entreprise de la mode n’en sont pas en reste. Le secteur de la mode (Fashion) commence lentement à reconsidérer l’usage des matières plastiques dans les produits, pour pallier à la source de ces déchets polluants difficiles à éliminer.

A cet effet, l’éditrice de The Guardian a annoncé que les “Fashion Addicts” pourraient bien accepter de suivre “plastic is not cool ”, et consacrer tout son magazine, Net-a-Porter, à une sorte de plaidoyer contre l’usage immodéré du plastique dans le secteur de la mode. Continuer la lecture de Pollution : Les industries de mode contre les plastiques

Climat : l’antarctique fond à un rythme fulgurant et renforce la hausse de niveau des océans

L’antarctique a perdu 300 milliards de tonnes de glace depuis 1992, des chiffres suffisants pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres, et cette tendance s’est de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, c’est ce qui ressort  d’une étude parue dans le magazine Nature.

En cinq ans, les calottes glaciaires de l’antarctique fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu’avant. Une menace pour des centaines de millions des personnes.

Avant 2012, le continent blanc situé au pôle Sud perdait environ 76 milliards de tonnes de glace  annuellement, ont calculé les 84 scientifiques qui ont participé à cette étude. Continuer la lecture de Climat : l’antarctique fond à un rythme fulgurant et renforce la hausse de niveau des océans

BUKAVU : les défis de la filière café évoqués à la 4eme édition de « Saveur du Kivu »

La Province du Sud-Kivu a produit plus de 5 mille tonnes de café  dont  80% d’exportation est illégale. La déclaration a été faite par le gouverneur de la province, Claude Nyamugabo, à la quatrième édition de Saveur du Kivu, un événement centré au tout du café de la province.

« Actuellement, 700 tonnes de café sont passées par la voie légale, au détriment 4000 tonnes de café qui sont passées par fraude, de la Province du Sud-Kivu vers les pays voisins », s’est indigné  Claude Nyamugabo. Continuer la lecture de BUKAVU : les défis de la filière café évoqués à la 4eme édition de « Saveur du Kivu »

Opportunité : Eraift lance un appel à candidature pour la formation en Master

L’Ecole Régionale Post universitaire d’Aménagement et de Gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux (ERAIFT) a lancé les appels à candidature pour la 2ème promotion du Master Professionnel en techniques d’Aménagement Forestier et Gestion Intégrés des Forêts, la 1ère Promotion du master recherche en aménagement et gestion intégrés des forets et territoires tropicaux. La formation en Master recherche en Aménagement et gestion des forêts et territoires à l’ERAIFT dure 24 mois.

Les cours sont organisés en « Unité d’Enseignement » qui comprend le cours magistral (CM), les travaux pratiques et dirigés (TP/TD), les travaux personnels de l’étudiant (TPE) et les travaux de mémoire. Les enseignements sont répartis en semestres, et arrimés au Système LMD selon le processus de Bologne. Continuer la lecture de Opportunité : Eraift lance un appel à candidature pour la formation en Master