RDC : Les grands défis environnementaux qui attendent Félix Tshisekedi, « l’application de la loi »

Lors de la cérémonie d’échange des vœux avec le corps diplomatique accrédité en RDC, le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi a réitéré son engagement à œuvrer pour faire de la RDC, un leader environnemental en Afrique central.  Ce vœu du chef de l’Etat ne peut se concrétiser que par un engagement sincère à mener des reformes structurelles dans le secteur de l’environnement, plus précisément celui des forêts, dont la contribution au budget national est presque nulle.

Jean-Marie Bolika, Coordonnateur de Programme Gouvernance forestière/WWF-RDC.

Cela devra passer impérativement par la promotion de la gouvernance forestière et l’application de la loi.

Ce qui suit est le point de vue de WWF (Fonds Mondial pour la Nature), exprimé par Jean-Marie Bolika, expert en charge de gouvernance forestière au sein de cette organisation.

Défi n°1 : Application de la loi

« Il faut comprendre une chose et considérer que le gouvernement congolais a vraiment suffisamment travaillé en terme de la production de lois. Le code forestier, je dirais, est la seule loi pour laquelle le gouvernement congolais a su produire plus d’une cinquantaine des mesures d’applications. Ça veut dire que c’est vraiment une loi qui a été suffisamment travaillé en termes de mesures d’applications. Mais le problème se pose au niveau de l’application». Continuer la lecture de RDC : Les grands défis environnementaux qui attendent Félix Tshisekedi, « l’application de la loi »

Forêts : L’opérationnalisation du Conseil Consultatif National des Forêts au centre des discussions

Améliorer la gouvernance forestière à travers un processus indispensable de concertation entre toutes les parties prenantes concernées dans le secteur de forêts en RDC tels est l’objectif poursuivis lors du deuxième atelier sur l’opérationnalisation du conseil consultatif national de forêts qui a lancé ses travaux ce jeudi 21 février, à Kinshasa.

Ces assises de deux jours ont servi  de cadre pour les différentes parties prenantes concernées par la gouvernance forestière en RDC, afin d’identifier les failles de la première session organisée l’année passée pour les corriger au cours de cette présente session.

« Nous recherchons les voies et moyens pour faire fonctionner cette structure importante. Une structure de consultation avant toute décision par le ministre ayant les forêts dans ses attributions pour l’affectation ou la gestion durable des ressources forestières dans le pays », a indiqué José Ilanga, directeur de foret au ministère de l’environnement. Continuer la lecture de Forêts : L’opérationnalisation du Conseil Consultatif National des Forêts au centre des discussions

Forêt : Détournement de 4000 dollars américains à Bokatola, l’ONG GASHE intervient et sensibilise

Environ 4.000 dollars américains perçus par les habitants des villages Bokenge et Bombembe ont été détourné par le gestionnaire de ce fonds mis en place par les communautés des villages précités. Ce fonds dit de développement a été alimenté par les entreprises qui exploitent du bois dans le terroir, notamment la société Maniema Union.  

« L’argent n’a pas servi à la construction des infrastructure d’utilité commune comme les écoles et les centres de santé, mais plutôt à la construction des maisons d’habitation privées des gestionnaires du fonds. Les fonds destinés à la construction des écoles ne peuvent pas être distribués au village alors que les enfants étudient dans des écoles de fortune sans pupitres. », renseigne les sources au sein de l’ONG GASHE. Continuer la lecture de Forêt : Détournement de 4000 dollars américains à Bokatola, l’ONG GASHE intervient et sensibilise

Santé : 21 jours sans nouveau cas d’Ebola à l’Est de la RDC !

La journée du 19 février 2019 a marqué le 21ème jour sans nouveau cas confirmé d’Ebola dans la partie Est de République démocratique du Congo. Dans un communiqué adressé à la presse, le ministère de la santé de la RDC a renseigné que l’épidémie de fièvre Ebola ayant fait 528 morts au Nord-Kivu  vient d’être maitrisée.

« Cela constitue une avancée majeure après la flambée épidémique qui avait atteint des pics importants entre septembre et novembre 2018. Nous pouvons ainsi considérer que l’épidémie d’Ebola est actuellement maîtrisée à Beni et dans les  zones de santé  de kayina, Mandima et Musienene», a indiqué le ministère à travers ce document officiel. Continuer la lecture de Santé : 21 jours sans nouveau cas d’Ebola à l’Est de la RDC !

Rwanda : Adoption d’un avant-projet de loi contre les bouteilles plastiques

Le Rwanda annonce l’adoption par son parlement de l’avant-projet de la loi portant interdiction des bouteilles plastiques et son engagement de contribuer à l’avancement des activités de l’initiative du bassin du Nil. François Tetero, représentant du Rwanda au comité technique de l’initiative du bassin du Nil, a fait cette déclaration ce mardi 20 février au cours d’une conférence de presse organisée à Kigali pour lancer les festivités du 20ème anniversaire de l’Initiative.

Les bouteilles plastiques flottant sur la rivière Kalamu à Kinshasa.

Selon Monsieur Tetero, les pays du Nil doivent poursuivre leur engagement dans le partage des ressources communes au sein de l’environnement du bassin afin de garantir l’accès à l’eau aux populations qui longent les 6.695 km que parcours le fleuve Nil dans les 11 pays. Pour y arriver, les pays doivent contribuer financièrement pour l’avancement des activités de l’initiative et adhérer à l’accord cadre en dépit des divergences d’intérêts. Continuer la lecture de Rwanda : Adoption d’un avant-projet de loi contre les bouteilles plastiques

Forêts : Jean-Marie Bolika, « le secteur forestier de la RDC ne crée pas des richesses »

Le secteur forestier de la République démocratique du Congo reste bien celui qui n’apporte pas grand-chose au budget national, ceci malgré le potentiel forestier que regorge le pays. Dans une interview exclusive accordée à ENVIRONEWS RDC, Jean Marie Bolika, coordonnateur de Programme Gouvernance forestière à WWF-RDC, fustige les pertes enregistrées chaque année dans ce secteur vital qui, s’il était bien encadré devrait contribuer à la création des richesses du pays.

Jean Marie Bolika, coordonnateur de Programme Gouvernance forestière à WWF-RDC.

Il pointe du doigt l’expansion des activités de l’exploitation forestière illégale et non contrôlée des forêts à travers la république. « Il y’a de sérieux problèmes au niveau de contrôle forestier. Même si l’aménagement forestier a avancé au tour de 30 concessions, mais le problème reste entier sur le contrôle forestier », indique-t-il.

Selon ce cadre du WWF-RDC, le gouvernement congolais peine encore à punir les délinquants forestiers, par le fait que l’exploitation forestière illégale prend des proportions très alarmantes. Ceci a pour conséquence la perte que le gouvernement congolais enregistre dans ce secteur en termes d’argent et de couvert forestier. Continuer la lecture de Forêts : Jean-Marie Bolika, « le secteur forestier de la RDC ne crée pas des richesses »

Environnement : Amy Ambatobe choisit de conserver son mandat électif

Le ministre de l’Environnement et Développement durable de la République démocratique du Congo, Amy Ambatobe Nyongolo a choisi de conserver son mandant électoral conformément au prescrit de la constitution du pays. Dans sa correspondance du 19 février adressé au bureau provisoire de l’Assemblée nationale, Amy Ambatobe confirme sa volonté de lâcher le ministère.

« Conformément à loiarticle 108 de notre constitution et me réfèrent au communiqué officiel signé en date du 19 février 2019 par l’Honorable Ausse Afingoto Jackson, premier Secrétaire du Bureau provisoire, je viens par la présente vous informer que je conserve mon mandat électif à l’Assemblée Nationale », a-t-il indiqué. Continuer la lecture de Environnement : Amy Ambatobe choisit de conserver son mandat électif

Conservation : L’Allemagne prépare une loi protégeant les insectes

La ministre allemande de l’Environnement Barbara Hendricks  a annoncé que son pays   prépare  une loi visant à protéger les insectes. Elle l’a fait savoir dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Bild am Sonntag, rapporte sciences et avenir. D’après le confrère, cette loi doit prévoir de réduire l’usage des pesticides et de consacrer des fonds à la recherche sur le sujet, a annoncé le 17 février 2019 la ministre de l’Environnement.

Si les insectes sont essentiels aux écosystèmes comme aux économies, ils sont en déclin rapide dans le monde entier : un tiers des espèces est menacée de disparition selon une étude publiée en février 2019, mettant en garde contre un « effondrement catastrophique » des milieux naturels. « Nous, êtres humains, avons besoin des insectes, ils ont besoin d’être protégés avec une loi spécialement pour eux« , a déclaré la ministre, Svenja Schulze, à l’hebdomadaire dominical Bild am Sonntag. Continuer la lecture de Conservation : L’Allemagne prépare une loi protégeant les insectes

Virunga : Seuls les deux sites, Nyiragongo et Kibumba reouverts au public

Les activités touristiques dans le parc national des Virunga ont été relancées depuis le vendredi 15 février, après être fermé au public pendant plus de neuf mois par l’ICCN, de suite d’une insécurité grandissante, a annoncé,  le ministre provincial de l’environnement et tourisme du Nord-Kivu, olivier Kamusinzi.

Le volcan Nyiragongo en activité à l’Est de la République démocratique du Congo.

« Après les analyses menées par l’organe compétent dans un premier temps, deux sites touristiques ont d’abord été ouverts ; il s’agit du site du volcan Nyiragongo et celui de Kibumba », a-t-il annoncé.

Pour lui, Pendant la période de suspension de ce parc, la province avait enregistré  d’énormes pertes en termes de flux touristiques et même monétaire, des retombées jusque-là non quantifiée. Continuer la lecture de Virunga : Seuls les deux sites, Nyiragongo et Kibumba reouverts au public

Energie : Nella Lisa Kalemba, «  le foyer amélioré est un secteur  novateur qui doit être régulé par l’Etat Congolais »

La fabrication de la braise utilisée pour la cuisson  à Kinshasa en particulier  et en République démocratique du Congo  en général signe l’arrêt de mort des milliers d’hectares de forêts. Une situation qui complique davantage la lutte contre les changements climatiques dont les effets  se font sentir de plus en plus en RDC. C’est pour répondre à cette question que plusieurs  initiatives ont vu le jour  à l’instar de la Société Biso na Bino  qui propose aux ménages Kinois des foyers  améliorés appelés  JIKO MAMU qui compte parmi  ses particularités  la consommation réduite de la braise.

Nella Lisa Kalemba, Directrice générale de Biso na Bino .

Avec un taux d’accès à l’électricité  ne dépassant pas le 10%,  près de 90% de l’énergie consommée par les congolais provient de la biomasse.  Les bois de chauffe et la braise sont les plus  sollicités pour satisfaire le besoin de cuisson. Malheureusement, cette biomasse est  utilisée de façon inefficace exposant ainsi ses utilisateurs à plusieurs risques comme celui lié à l’émission de fumée. Continuer la lecture de Energie : Nella Lisa Kalemba, «  le foyer amélioré est un secteur  novateur qui doit être régulé par l’Etat Congolais »