Actualités - Environnement

Lancement du concours inter-scolaire pour sensibiliser la jeunesse congolaise à l’éco-responsabilité

Featured Image

L’Ong Green Space Network a procédé au lancement officiel de son concours FIKIRIA 2023. Cette première édition vise à stimuler l’engagement des jeunes écoliers de la République démocratique du Congo en général et ceux de la ville de Kinshasa en particulier à la compréhension des principes et de la structure de 17 ODD. Les participants auront également à soumettre des projets de développement durables et écologiques. Le coup d’envoi de ce concours a été donné ce mercredi 22 février à Kinshasa.

Au total 48 écoles soit 2 pour chaque commune de Kinshasa commenceront la compétition pour aboutir à une finale où seules les trois meilleures seront primées. « Nous avons réunis les responsables des écoles sélectionnées car il était question pour nous de faire comprendre aux participants l’importance des ODD, de la sensibilisation, de la prise de connaissance des gestes d’éco responsabilités à la jeunesse congolaise. Nous attendons de participants de ce concours la meilleure compréhension de l’éco responsabilité. Pour nous ce n’est pas juste un concours mais une façon de diffuser l’information aux élèves pour qu’ils grandissent avec ces thématiques », a renseigné Roliane Kayiba kalala, coordonnatrice nationale de Green space network (GSN-RDC)

A en croire les organisateurs, le choix porté sur cet échantillon représentatif est basé sur leur position géographique en prenant en compte la participation de toutes les 24 communes de la ville. Il était également question de faire un mixage des écoles qui se considèrent délaissées par manque d’infrastructures ou d’information pour ainsi promouvoir leur visibilité. Les chefs d’établissements ici présents ont salué la volonté de cette Ong à pousser les élèves à connaître leur rôle de citoyens jeunes et actifs, acteurs clés pour la réalisation des ODD dans leurs zones de vie.

 « Je me suis beaucoup intéressé à ce programme puisqu’il veut que les enfants que nous formons soient impliqués dans l’assainissement de l’environnement de leur milieu de vie. Je suis d’avis avec eux, ces enfants doivent être préparés à leur jeune âge. Ils doivent apprendre à élaborer des projets et à les soumettre, surtout que ces projets peuvent être financés. L’avantage est que ces enfants qui sont encore sur le banc de l’école commencent déjà à être plongés dans la vie pratique au lieu de rester de simples théoriciens. C’est une très bonne préparation à la vie adulte », a rapporté Daniel Nzibuka, chef d’établissement au Complexe scolaire Vox Dei.

Le changement climatique, la pollution, la perte massive de biodiversité ont d’ores et déjà des conséquences visibles et sensibles sur la vie quotidienne. Certaines statistiques révèlent que la puissance de l’impact du changement climatique affecte au cours de la prochaine décennie 175 millions d’enfants. Il est donc plus que jamais nécessaire de renforcer l’éducation des jeunes générations. 

 « Nous savons très bien que nos élèves ont un problème très sérieux surtout que nous sommes dans un environnement où la gestion des déchets pose beaucoup de problèmes. Nous voulons nécessairement impliquer les élèves dans cette pratique de choses pour pouvoir connaître comment maintenir leur environnement très sain non seulement au niveau de l’école mais aussi dans leur commune, quartier, avenue et leur maison. Nous attendons également l’implication de cette Ong surtout dans la formation et la mobilisation, qu’elle motive suffisamment des écoles à se donner à ce programme éducatif afin de permettre le pays à emboiter les pas vers une éducation environnementale dans ses établissements », Alphonse Kalenda, conseiller pédagogique du Collège de la N’sele.

Signalons que les gagnants de ce concours bénéficieront d’une subvention nécessaire la mise en œuvre d’un micro-projet qu’ils auraient à défendre, une visibilité via les sponsors et les médias sociaux durant une année, l’installation d’une bibliothèque numérique avec le livrables de tout le déroulement du concours en vue d’encourager les élèves du secondaire à avoir une meilleure connaissance et compréhension sur l’importance de la préservation de l’environnement et du matériel de salubrité (poubelles pour le tri des ordures).

La pratique de ce concours va se reposer sur une approche inductive où les participants auront à réfléchir sur les différentes thématiques via des diaporamas, spots, vidéos, supports de cours papiers ou numériques.

Albert MUANDA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF