Actualités - Biodiversité

Actualisation des données du projet d’identification des aires clés de la biodiversité en RDC

Featured Image

Le Fonds Mondial pour la nature (WWF-RDC) a présenté au Groupe national de coordination (NCG), les avancées du processus d’identification des Aires clés de la biodiversité (KBA) en RDC. Ces avancées enregistrées entre Novembre 2022 et Juin 2023, ont fait l’objet de discussions entre les parties prenantes, ce lundi 18 septembre, à Kinshasa.

Parmi les avancées enregistrées durant cette période, figurent notamment l’organisation du Side event lors de la COP15 à Montréal, la constitution des groupes taxonomiques impliqués dans la réalisation de ce projet. «  il y’a 5 groupes taxonomiques. Un groupe en rapport avec les mammifères, groupe en rapport avec les poissons, les oiseaux, la flore et un groupe pour les reptiles et amphibiens.   Nous avons mis au courant le NCG  que tous ces groupes sont fonctionnels », a indiqué Ménard Mbende, chef de projet KBA.

Avec ces groupes, deux ateliers ont été organisés à Kisangani afin de leur expliquer les critères et la façon dont ils doivent analyser les données pour bien remplir les formulaires de proposition de cette KBA.

« L’autre réalisation que j’ai porté à la connaissance du NCG c’est en rapport avec les sites que nous avons déjà proposés. A l’heure actuelle, il y’a 17 sites qui sont enregistrés dans le site web KBA, qui est une base de données mondiale. En dehors de ça, nous continuons à évoluer. Jusqu’au mois de décembre, il y aura beaucoup de sites que nous pourrons proposer au KBA, pour les valider comme zones de la biodiversité », a renchéri Monsieur Mbende.

Au cours de ces échanges, les organisateurs ont sollicité les avis des membres du Groupe national de Coordination sur les sites en cours d’évaluation avant leur soumission à la base de données KBA.

« Le projet KBA est un travail qui consiste à évaluer les sites KBA existants afin de s’assurer si ces espaces gardent encore leurs valeurs pour lesquelles ils ont été identifiés. Nous avons voulu mettre à jour ce groupe sur toutes les activités que nous avons eu, c’est-à-dire les avancées dudit projet », a-t-il déclaré.

Notons par ailleurs que le Groupe national de Coordination est une plateforme de prise de décision du projet  et  qui réunit les institutions  publiques, institutions de recherche, Organisations internationales de conservation et la société civile, sous la coordination de l’institut Congolais pour la Conservation de la nature.

Un autre volet de cette réunion a consisté à évaluer d’autres nouveaux sites à repêcher en cette nouvelle période. La finalité est pour WWF d’être à mesure de capitaliser tous les KBA susceptibles d’être identifiés surtout en dehors des aires protégées afin de faciliter leur prise en compte dans le cadre des objectifs 30×30 comme autres mesures efficaces de conservation par zone d’ici 2030.

Albert MUANDA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF