Actualités - Biodiversité

Les savoirs traditionnels seront au centre des discussions à Genève

Featured Image

La ville de Genève va abriter les discussions sur le rôle et l’importance accrue des connaissances traditionnelles, ainsi que des innovations et pratiques des peuples autochtones et des communautés locales. Ces échanges vont réunir des délégués de plusieurs pays afin de rendre possible la réalisation du programme ambitieux et transformateur du Cadre mondial Kunming-Montréal pour la biodiversité. La douzième réunion du Groupe de travail intersessions spécial à composition non limitée sur l’article 8(j) et les dispositions connexes de la Convention se tiendra du 12 au 16 novembre 2023.

« La réunion est précédée d’un dialogue international avec les peuples autochtones et les communautés locales, les femmes et les jeunes et les parties prenantes concernées sur la mise en œuvre du Cadre et du Plan d’action pour l’égalité des sexes, les 9 et 10 novembre. Le dialogue abordera la manière dont les actions et les stratégies visant à promouvoir une approche fondée sur les droits de l’homme, l’égalité des sexes et l’équité intergénérationnelle peuvent soutenir la mise en œuvre du Cadre mondial Kunming-Montréal pour la biodiversité », indique le communiqué.

La réunion du groupe de travail, qui débutera le 12 novembre, se concentrera sur l’appel lancé par les gouvernements à Montréal lors de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité en décembre 2022, pour élaborer un nouveau programme de travail sur l’article 8(j) et d’autres dispositions de la Convention qui sera alignée sur le Cadre mondial de Kunming-Montréal pour la biodiversité.

« Nous devons progresser vers une mise en œuvre inclusive du Cadre, en impliquant pleinement les peuples autochtones et les communautés locales, ainsi qu’avec les femmes, les jeunes et les parties prenantes concernées, afin de prendre des mesures pour soutenir sa mise en œuvre. J’espère que des événements tels que ce dialogue et les résultats de cette prochaine réunion du WG8(j) seront un catalyseur pour accélérer la mise en œuvre du Cadre mondial Kunming-Montréal pour la biodiversité », a indiqué David Cooper, secrétaire exécutif par intérim du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique.

La réunion de cette semaine discutera de la manière dont ces dispositions et la participation des peuples autochtones et des communautés locales peuvent être élargies davantage à l’ensemble des travaux de la Convention et de redéfinir les priorités des éléments et des tâches pour garantir qu’elles soutiennent une approche fondée sur les droits de l’homme et fondée sur le genre approches cohérentes avec les buts et les cibles du Cadre.

Lors de la réunion de Genève, un dialogue approfondi aura également lieu sur « le rôle des langues dans la transmission intergénérationnelle des savoirs, innovations et pratiques traditionnelles ».

Notons que dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique, les connaissances traditionnelles, les innovations et les pratiques des peuples autochtones et des communautés locales sont essentielles à la mise en œuvre du Cadre et, plus largement, pour parvenir à la conservation, à l’utilisation durable et au partage équitable des avantages, considérés comme les trois objectifs de la Convention.

Alfredo Prince NTUMBA

ils nous ont fait confiance

AFDGIZHirondelleSNELWWF