Actualités - Pollution

CAN2024, Greenpeace Afrique dénonce le greenwashing de TotalEnergies

Featured Image

« Nous ne pouvons pas laisser cette tactique de greenwashing  nous détourner de la vérité : l’industrie des combustibles fossiles, y compris TotalEnergies, produit collectivement un stade de football plein de pétrole toutes les 3 heures et 37 minutes. Les combustibles fossiles, qui constituent l’essence même des entreprises qui détruisent le climat, comme TotalEnergies, empoisonnent les poumons des athlètes africains et des supporters de football ». tel est le mesage de Greenpeace en rapport avec le sponsor officiel de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire. 

Selon cette organisation internationale, Total est en train de transformer la CAN, une célébration de l’unité africaine, en une monstrueuse opération de greenwashing. « Il est temps de chasser TotalEnergies de nos stades. Notre passion pour le football est profonde, tout comme notre amour pour une Afrique propre et saine », indique le communiqué.

En fait, selon un rapport d’Urwald, TotalEnergies développe plus de nouveaux projets pétroliers et gaziers en Afrique que n’importe quelle autre entreprise de combustibles fossiles dans le monde. Et la majorité des projets pétroliers et gaziers menés en Afrique par des compagnies pétrolières internationales, comme TotalEnergies, sont destinés à l’exportation vers des pays situés en dehors du continent. Par ailleurs, selon l’Agence Internationale de l’Énergie, plus de quatre Africains sur dix n’ont pas accès à l’électricité.

Greenpeace informe que derrière le côté sportif qu’ils veulent présenter au monde se cache une sombre réalité. TotalEnergies cause une dévastation généralisée des communautés et des paysages à travers le continent. Alors que le monde entier a convenu l’an dernier, lors de la conférence mondiale sur le climat à Dubaï (COP28), de délaisser les combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables, des entreprises de combustibles fossiles comme TotalEnergies exploitent plus de ressources pétrolières et gazières en Afrique que jamais auparavant.

Et d’ajouter que « leur projet phare, l’oléoduc Est-Africain (EACOP), destiné à transporter le pétrole du lac Albert, en Ouganda, jusqu’au port de Tanga, en Tanzanie, et les projets d’extraction pétrolière qu’il permettra, pourrait entraîner le déplacement de plus de 100 000 personnes et constituer une catastrophe imminente pour l’Afrique et son climat. Dès les premières étapes du projet, des rapports font état d’écosystèmes dégradés, de moyens de subsistance détruits, de violences et d’arrestations de manifestants pacifiques ».

Alfredo Prince NTUMBA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF