Actualités - Biodiversité

Une Asbl congolaise sensibilise en profondeur les élèves aux enjeux environnementaux et culturels avec un projet pédagogique original

Featured Image

Une Association sans but lucratif de droit congolais sensibilise les élèves aux enjeux environnementaux et culturels avec un projet pédagogique original. Ce projet implique durablement enseignants et directions d’écoles. Le résultat est simplement bluffant.  Convaincus qu’il est essentiel pour leur avenir de protéger la biodiversité des parcs nationaux et les forêts congolaises, les élèves venus de huit écoles de Kinshasa ont présenté le 3 juin 2023 à l’Espace Texaf Bilembo, devant des invités de marque, un itinéraire permettant de connaître davantage les patrimoines culturels et naturels de la RDC.

Devant une carte du pays, ils ont pu expliquer les écosystèmes tels les mangroves, les tourbières, les savanes, les miombos… et ont demandé au public de remettre des images d’espèces emblématiques comme les okapis, les bonobos, les girafes, les gorilles …dans leurs habitats respectifs.

« Nous avons appris beaucoup de leçons et de choses. Cette expérience nous a permis d’enrichir davantage nos idées sur ce que faisaient nos grands-parents. J’ai appris que la déforestation était un fléau dans notre pays. Maintenant quand je vois des troncs d’arbre entassés dans un camion, je comprends que c’est illégal et que l’on vole mon patrimoine » a fait savoir un des élèves avant de poursuivre : « J’aimerai bien lorsque je serai adulte, faire respecter la loi…»

Présent à la restitution, un des directeurs des écoles retenues a avoué que son père fut un braconnier. « Aujourd’hui je réalise combien cela était mauvais. Si on faisait le rétropédalage de la vie, je lui dirais d’arrêter ce travail. Mon frère qui est au village m’a demandé une tronçonneuse. Je ne vais pas acheter cela et je dois lui expliquer pourquoi ».

Ces écoliers ont expliqué avec des jeux bien choisis et un vocabulaire adapté que ces animaux, protégés par les lois congolaises, sont les gardiens jardiniers de ces écosystèmes et permettent à la forêt de se renouveler. Ils ont fait réfléchir le public sur l’importance du respect de la loi et sur les méfaits du braconnage et de l’orpaillage dans les aires protégées congolaises.

Bénéficiaires de la formation et témoins de la restitution, les enseignants ont salué le travail abattu par l’équipe Texaf Bilembo et la prestation de leurs élèves. « On ne peut pas conserver ce que nous ne connaissons pas. Dans le pays, nous voyons des camions transportant des grumes de bois. Le commerce informel ; la démographie qui augmente, l’orpaillage, le braconnage jusqu’à l’extinction … Ces pratiques ne peuvent que conduire à une disparition des forêts et des arbres, et à menacer l’avenir de la jeunesse. Au début lorsqu’ils sont arrivés ici, ils ne connaissaient rien de l’environnement. Aujourd’hui on est fiers d’avoir travaillé avec eux sur ce projet inédit.  Nous avons échangé sur les pratiques ancestrales qui sont aujourd’hui vouées à la disparition. L’idée était aussi de les orienter vers les métiers verts.  Maintenant les enfants ont compris pourquoi leur pays la RDC est appelé un pays riche », a souligné un des enseignants.

Deux activités ont été consacrées à expliquer les méfaits de l’agriculture itinérante sur brûlis, à valoriser le rôle des arbres dans le cycle des pluies, la captation du carbone, la lutte contre l’érosion, la protection d’une riche biodiversité et à expliquer comment une forêt qui se renouvelle d’elle-même est un atout et une richesse pour les communautés.

Cette jeunesse motivée a donné un exemple de solidarité et d’esprit communautaire en valorisant les messages donnés par les masques et objets des Anciens. A la fin du parcours, des morceaux de bois, des graines et des semences ainsi que des produits agricoles de jeunes entrepreneurs ont été examinés.

Une réflexion sur les métiers verts a été abordée avec les animatrices de l’Espace. En finale, les élèves ont rappelé les érosions et les inondations qui ont marqué tristement l’actualité de cette saison des pluies à Kinshasa. Ils ont souligné les liens avec ces drames et l’abattage des arbres et arbustes en périphérie. Cette jeunesse a réalisé un véritable plaidoyer pour une justice climatique.

Sensibilisés par l’équipe d’animatrices (trois femmes, dans un esprit Gender) de Texaf Bilembo, ces élèves sont considérés comme des Ambassadeurs et Ambassadrices de l’environnement pour porter dans leur milieu de vie des messages en faveur de la protection de leur environnement.

Comment cela a-t-il été possible ?

Pour atteindre ce résultat, l’Asbl a mis en place un programme de sensibilisation environnementale et culturelle baptisé SOS Planète Congo, Contes de la Forêt et de Dame La Lune. Ce programme didactique s ’appuie sur 5 points à savoir : Des ateliers parascolaires in situ, avec des jeux, des manipulations concrètes, des petits film ; Des formations de formateurs avec renforcement des capacités ; Un kit pédagogique qui permet à l’enseignant d’utiliser du matériel didactique qui fait appel à des thématiques transversales, comme la biodiversité, le climat, l’environnement, et qui sollicite le français, l’histoire, les sciences, les mathématiques, la géographie, l’éducation à la citoyenneté ; Un livre illustré bilingue (français -lingala -swahili -kikongo) de contes et de contenu culturel et naturel, 100 % congolais ; Une matinée de restitution, impliquant un travail collectif en amont.  

Notons que cette restitution du 3 juin 23 est le fruit d’une formation intensive en deux phases qui a été financée par le Fonds Nouvelle Génération RDC, géré par la Fondation Roi Baudouin. De janvier à mars.

La première phase a concerné 8 établissements scolaires à savoir l’EP 4 Kinshasa, EP Gombo, Ecole Marie Reine des Anges, CS Le Meriba, CS Le Bambino, Institut Mukoko, Institut Maman Muilu et Lycée Limete. La seconde phase commencera dès septembre à décembre 23 prochain, les écoles primaires Don Beni, Euridissimo, Ep 8 Ndjili, Eureka, Kwetima, Mantwidi, Lukeni et Diasiwa.

Avant le financement du Fonds Nouvelle Génération en RDC, ce projet original et 100% congolais, mené par des femmes, débuté en 2021, a déjà été appuyé par d’autres partenaires financiers à Kinshasa et au Kongo central autour de la réserve de Luki. Les partenaires sont la TMB, l’UE, la Bracongo, Kwillu. Au regard des résultats obtenus, le projet pourra bientôt démarrer dans plusieurs autres provinces. Le résultat est très positif à en croire les témoignages des parents des élèves, enseignants et directeurs des écoles de Kinshasa et du Kongo central qui affirment que SOS Planète Congo, est un projet didactique unique et inédit en faveur de la forêt congolaise.

Avec Texaf BILEMBO

Scannez et visualisez la vidéo ici

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF