Actualités - Forêt

Des journalistes échangent leurs expériences de reportages de terrain dans les forêts tropicales africaines

Featured Image

Une dizaine de journalistes venus de 7 pays africains se sont réunis à Dar es Salam pour partager leurs expériences de reportages de terrain dans les forêts tropicales africaines. Cette rencontre de deux jours (22-23 juin), organisée sur l’initiative du Rainforest Journalism Fund (RJF) a été une occasion pour les professionnels des médias d’apprendre davantage sur leur rôle dans la protection des forêts. Ils ont été informé de préalables à remplir pour bénéficier de subventions de ce fonds, et sur l’usage des données et cartes dans les reportages sur les forêts tropicales.

« Pour le Centre Pulitzer, le Rainforest journalism Fund est l’une des principales initiatives qui soutiennent le financement des reportages environnementaux. Nous avons pensé organiser en présentiel, cette réunion en Afrique, car il y’a nécessité de renforcer les capacités des journalistes qui travaillent dans ce domaine, leur permettre de créer des réseaux et avoir accès au financement pour réaliser de très bon reportage sur les forêts du bassin du Congo », a indiqué Dethy Salluling, coordonnatrice principale de RJF.

Cet atelier a été une occasion pour inspirer les journalistes par des travaux de leurs collègues ayant parvenu à influencer des décisions politiques et l’implication des différentes parties prenantes dans certains pays d’Afrique.

« Nous espérons que les participants ont appris beaucoup sur comment produire un très bon reportage, où trouver les ressources, comment trouver des données etc. Je suis très satisfaite de l’engagement des journalistes et du niveau d’expérience du journalisme environnemental des journalistes en Afrique. Ces échanges nous ont permis de voir dans l’avenir comment améliorer les choses pour leur faciliter le soutien », a renchéri Madame Saluling.   

Les journalistes ont été également exhortés à maintenir le réseau et le le contact entre eux afin de créer une forte synergie autour de la préservation des forêts tropicales à travers l’Afrique.

« C’étaient deux jours riches en expériences. Les journalistes qui ont participé à cet atelier sont tous des professionnels. Ce que nous attendons de tous les journalistes qui ont participé à ces échanges c’est qu’ils mettent en pratique tout ce qu’ils ont appris, toutes les nouvelles connaissances acquises. Mais aussi, qu’ils puissent soumissionner et postuler au Rainforest Journalist fund », a déclaré Augustine Kasambule, coordonnatrice de RJF dans le bassin du Congo.

Pour John Chikomo, coordonnateur du réseau des journaliers environnementaux de la Tanzanie, cette séance de travail a été une très bonne opportunité pour renforcer les capacités des journalistes africains qui se sont lancé dans le journalisme environnemental, mais qui tout de même ont besoin de nouvelles connaissances et de nouvelles opportunités.

« C’était une occasion de rencontrer d’autres collègues journalistes, partager leurs connaissances et expériences. Mais, aussi rencontrer des experts comme celui de WWF qui nous a renseigné sur certaines questions forestières. Nous encourageons les journalistes à s’engager davantage à produire des reportages sur cette question. Mais, surtout à faire le suivi des questions forestières dans leurs pays respectifs », a-t-il exhorté.

Ces deux jours de partages d’expériences ont permis aux journalistes de se faire une idée claire sur les procédures de demande de subventions des reportages de terrain auprès du RJF. 

« C’est une opportunité qui nous est offerte. Dès mon retour au Kenya, je vais me mettre sur un projet de reportage. J’invite les autres collègues membres du DIRAJ à faire de même », a informé David Owino, secrétaire exécutif de DIRAJ, un réseau des journalistes qui traitent des questions de changement climatique, et prévention des catastrophes naturelles.

Notons par ailleurs que cette rencontre régionale intervient après celle organisée à Kinshasa, et Yaoundé. Elle fait suite aux différents webinaires organisés à l’intention de bénéficiaires de subvention du RJF.

Alfred NTUMBA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF