Actualités - Conservation

Le premier forum régional sur la conservation et les droits des communautés ouvre ses portes à Kinshasa

Featured Image

Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo accueille le premier forum régional sur la conservation et les droits des communautés locales et des peuples autochtones. Cette rencontre réunit les acteurs étatiques et non étatiques venus de plusieurs pays du bassin du Congo, pour partager et apprendre des expériences réussies ou ratées dans la promotion de la conservation basée sur les droits en RDC. La cérémonie du lancement des travaux a eu lieu ce lundi 18 septembre.

« Nous sommes engagés dans la conservation et la protection de la biodiversité. Mais, il y a des peuples qui vivent et protègent cette biodiversité. Ils vivent dans les inégalités. On doit parler de leurs droits tout simplement parce que nous avons pris beaucoup de lois et de mesures, mais leur application pose problème. Nous venons de lancer ce forum pour que les uns et les autres s’expriment et formulent des recommandations », a précisé Benjamin Toirambe, secrétaire général à l’environnement et Développement durable.

Durant trois jours, les participants vont s’atteler sur des questionnements spécifiques notamment sur la stratégie du gouvernement de la RDC pour promouvoir la conservation basée sur les droits dans le cadre de l’agenda 30×30.

« C’est pour la première fois qu’on met ensemble les conservateurs, l’Etat, et la société civile qui accompagne les communautés locales et peuples autochtones pour questionner la conservation de la nature en relation avec les droits communautaires.  Au vue des expériences que le pays va partager, nous pouvons nous dire qu’il y a des avancées. C’est la raison pour laquelle nous avons dit que d’autres pays du bassin du Congo peuvent venir apprendre », a déclaré Théophane Gata, directeur exécutif du CAGDFT (Centre d’appui à la gestion des forêts tropicales)

Pour Tenure Facility qui finance cette première édition, c’est un motif d’encouragement qui souligne la ferme conviction que les droits fonciers communautaires et la conservation de la biodiversité sont indissociables.

« L’urgence d’organiser un tel forum est bien celle de rencontrer les droits des communautés locales et des peuples autochtones. Mais surtout aussi l’urgence climatique. Nous devons agir immédiatement. Durant ces 3 jours, nous allons apprendre des leçons lors de ces échanges. Ces leçons seront partagées avec le monde afin de construire des nouvelles issues. Ceci est un début, et nous espérons qu’il y’en aura davantage », a indiqué Nighisty Nghezae, chargée des opérations de Tenure Facility. « Ce forum est le modèle d’un Learning exchange Tenure Facility similaire que Tenue Facility co-organise le mois prochain au Kenya, à seulement 2 mois de la COP28 ».

Notons que la République démocratique du Congo abrite la deuxième plus grande forêt tropicale humide du monde. Avec une riche biodiversité et une grande diversité de cultures et de peuples. Le pays s’est engagé à atteindre l’objectif 30×30 en matière de biodiversité.

Alfredo Prince NTUMBA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF