Actualités - Environnement

Le Conseil économique et social ouvre sa session ordinaire d’octobre

Featured Image

Le Conseil économique et social (CES) de la RDC a procédé au lancement de sa session ordinaire d’octobre. C’était au cours d’une cérémonie solennelle organisée à Kinshasa, ce lundi 02 octobre 2023. A en croire le président de cette institution, Jean-Pierre Kiwakana, la présente session sera consacrée dans un premier temps à l’adoption formelle par la plénière, des projets d’avis concernant les matières amorcées à la session d’avril 2023 et mises en continuation.

« Il s’agit des deux Avis suivants portant sur la sécurité alimentaire en RDC : enjeux et opportunités pour l’avenir, et le futur de l’éducation et l’éducation du futur, prospective et perspectives congolaises au 21e siècle », a-t-il souligné.

Le président du Conseil économique et social a saisi l’occasion pour dresser le tableau des réalisations de son institution durant la session d’avril dernier qui a permis le toilettage de trois avis à savoir, la moralisation de la société congolaise pour une meilleure protection de la jeunesse (Commission SASC) ; le projet d’acquisition d’un satellite de télédétection pour l’observation de la terre en RDC : Contribution du CES (Commission CIAT) ; la mobilisation des fonds verts pour le climat en faveur de la RDC, un impératif pour ce pays-solution (Commission CERNAT).

Jean-Pierre Kiwakana est également revenu sur la contribution du Conseil économique et social de la RDC à l’organisation de l’Assemblée générale de l’Union des Conseils économiques et sociaux d’Afrique tenue à Kinshasa du 26 au 27 septembre 2023.

« Nous avons contribué également à la mise en œuvre de la feuille de route de l’UCESA sur l’action climatique en Afrique et particulièrement sur la mobilité climatique. L’atelier de lancement de l’étude approfondie “deep-dive” sur la mobilité climatique en RDC, s’inscrit dans le cadre du projet sur la mobilité climatique en Afrique dont l’objet est d’aider la RDC à anticiper et à planifier la migration climatique ainsi que sa prise en compte dans les politiques de développement », a-t-il informé.

Notons par ailleurs que cette session d’octobre mettra un accent particulier sur des thématiques qui nécessitent des avis urgents au regard de la situation du pays. Il s’agit entre autres de la redynamisation des centres de production et de multiplication des semences en RDC ; l’entrepreneuriat agricole des jeunes en milieu rural ; la politique sanitaire en RDC ; la promotion des énergies renouvelables : solution idéale pour tous et pour la protection et la conservation de l’environnement en RDC ; la mise en place d’un système national intégré de gestion des déchets ; le Fleuve Congo : Rôle et importance sur la ville de Kinshasa ; et la nécessité de la mise en place des mécanismes de lutte antiérosive en RDC.

Alfredo Prince NTUMBA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF