Actualités - Conservation

Forgotten Parks Foundation rejoint le programme d’incubation d’African Parks pour le Parc National de l’Upemba

Featured Image

Le Forgotten Parks Foundation (FPF) a signé un accord, pour rejoindre le programme d’incubation d’African Parks Network (APN), en République démocratique du Congo (RDC). Ce programme découle de la volonté d’African Parks d’investir dans les organisations de la conservation qui partagent son ambition de promouvoir les aires protégées gérées efficacement sur base des accords de gestion à long terme. Cette organisation a jeté son dévolu sur le Parc national de l’Upemba (PNU) au Sud de la République démocratique du Congo. Ceci émane d’un communiqué de presse conjoint African Parks et Forgotten Parks rendu public le 21 novembre 2023.

Nous sommes ravis d’accueillir la Fondation Forgotten Parks dans notre programme d’incubation. Les objectifs de l’organisation sont étroitement liés à ce que nous, African Parks, espérons réaliser dans les aires protégées à travers l’Afrique et l’équipe partage notre passion pour la protection et la réhabilitation de la faune et de l’habitat pour des écosystèmes sains. Avec chaque nouveau partenaire qui rejoint notre programme d’incubation, nous nous rapprochons de la réalisation de notre vision commune de représenter une répartition géographique des zones protégées et des différentes écorégions ”, a indiqué le responsable du programme d’incubation d’African Parks, Pierre-Armand Roulet.

Le parc national de l’Upemba est une zone clé pour la biodiversité dans le bassin du Congo. Il abrite une grande variété de prédateurs et de grands herbivores, notamment la seule population de zèbres sauvages de la RDC, le Lechwe d’Upemba, des antilopes zibelines et roannes et des carnivores tels que le serval et le léopard. Sa flore se compose également d’espèces végétales uniques telles que le droséra africain et ses variétés. Cependant, ce parc est confronté à des défis tels que le braconnage, l’exploitation illégale de mines d’or et les pratiques de brûlis dans ses zones périphériques. Alors, les gestionnaires de ce parc espèrent que ce partenariat aidera à relever ces défis.

Au cours des dix prochaines années, Forgotten Parks projette de protéger et réhabiliter la faune et l’habitat de ce parc pour qu’ils redeviennent des écosystèmes sains au profit des communautés vivant dans les zones annexes et aux alentours du parc. FPF compte faire du Parc national de l’Upemba, un moteur vert pour le développement durable local en faisant revenir les espèces qui peuplaient traditionnellement ces paysages. Les participants au programme d’incubation bénéficient d’une orientation et de conseils dans divers secteurs. 

Nous pensons que ce mentorat et ces conseils nous aideront énormément à assurer un avenir positif au PNU en tant qu’aire protégée prospère qui profite à la fois aux animaux qui s’y trouvent et aux communautés qui vivent à ses abords. Nous nous réjouissons d’un engagement long et bénéfique avec l’équipe d’African Parks”, a déclaré le président de Forgotten Parks en RDC, Luc Gerard Nyafe. 

De l’élaboration d’accords de gestion avec des partenaires gouvernementaux jusqu’aux structures de gestion, en passant par les disciplines de gouvernance et les meilleures pratiques de gestion des zones protégées. L’incubation est menée à la fois au niveau institutionnel et opérationnel, le soutien et les échanges étant adaptés aux besoins et aux circonstances et programme spécifique du partenaire.

L’African Parks est une organisation de conservation à but non lucratif qui assume la responsabilité de la réhabilitation et de la gestion à long terme des parcs nationaux en  partenariat avec les gouvernements et les communautés locales. Elle gère 22 parcs  nationaux et zones protégées dans 12 pays, couvrant plus de 20 millions d’hectares en Angola, au Bénin, en République centrafricaine, au Tchad, en RDC, au Malawi, au  Mozambique, en République du Congo, au Sud-Soudan, au Rwanda, en Zambie et au Zimbabwe. 

Quant à Forgotten Parks Foundation, elle a pour mission d’améliorer la gestion des parcs nationaux et des zones protégées en partenariat avec les gouvernements et les communautés locales, ainsi que de donner aux populations les moyens de protéger la faune et la flore sauvages. Sa vision est de travailler dans les parcs nationaux et les zones protégées d’Afrique qui présentent une grande diversité biologique, mais qui sont largement méconnus ou oubliés et qui souffrent d’un soutien inadéquat. Cela, pour assurer leur protection à long terme.  Actuellement, FPF n’est actif qu’à Upemba. Elle fournit également des conseils et un soutien technique à des organisations de conservation partenaires dans toute l’Afrique.

Ce programme d’incubation a été développé comme un modèle de partenariat dans lequel African Parks s’associe à d’autres organisations par le biais des accords formalisés, afin de les aider à atteindre leurs objectifs de conservation d’une manière efficace. Avec un contrat de gestion de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) en RDC, Forgotten Parks gère actuellement le parc national de l’Upemba, situé dans le sud-est de la RDC, et qui s’étend sur trois provinces à savoir: le Haut-Katanga, le Lualaba et le Haut-Lomami. L’Upemba englobe une diversité d’habitats, dont une vaste zone humide le  long de la limite ouest, sur les rives du lac Upemba, qui abrite les 200 derniers éléphants de savane pure de la RDC, ainsi que plusieurs types de forêts. Le paysage est l’un des plus spectaculaires d’Afrique centrale, offrant une diversité de panoramas et un grand nombre de chutes d’eau. 

Sarah MANGAZA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF