Actualités - Environnement

L’éducation environnementale au coeur des échanges à l’UNIKIN

Featured Image

L’ONG Le Gardien vert-bleu a organisé une conférence sur la coopération au développement au service de la sensibilisation à l’environnement. Cette activité de sensibilisation des étudiants sur la nécessité de préserver l’environnement a été un cadre idéal pour mener une réflexion sur les atouts et opportunités pour le secteur éducatif en RDC. La conférence a eu lieu sur le site de l’Université de Kinshasa, ce mardi 7 mars 2023.

L’objectif de cette conférence était de présenter à l’Université de Kinshasa et à tous les partenaires, les activités que mène l’ONG le Gardien vert-bleu sur le terrain, au niveau des écoles afin d’inspirer les étudiants et orienter leur perception sur la responsabilité commune de mieux gérer l’environnement. Au cours de cette séance de travail, les différentes réalisations obtenues par cette organisation avec l’appui du Lycée belge ont été présentées aux étudiants de la faculté des sciences et technologie de l’UNIKIN.

« Le Gardiens vert-bleu est spécialisée en éducation environnementale. Elle sensibilise les élèves sur les bonnes pratiques environnementales au niveau des écoles. Elle accompagne aussi les écoles dans la mise en œuvre des projets. Par exemple, au Lycée Prince de Liège, les gardiens verts-bleus est un accompagnateur technique du projet école verte, qui consiste à gérer et valoriser les déchets de l’école au niveau de l’école », a précisé Genèse Mobeli Manzibe, coordonnateur de l’ONG le Gardien vert-bleu.

Sensibiliser à l’environnement doit être un travail qui se fait de concert avec les acteurs clés. Ça doit être quelque chose qui part de bas vers haut. Dans cette démarche, les étudiants et les élèves sont des acteurs du changement qui peuvent facilement influencer le grand public.  

« On est vraiment contents d’avoir organisé cette conférence. On voit le dynamisme et la motivation des jeunes pour une sensibilisation à l’environnement encore plus forte dans le pays », a indiqué Gloria Lipombi, directrice des projets à l’Ecole belge. « Nous avons apporté un message positif pour les étudiants, et notre soutien pour travailler ensemble pour une gestion environnementale intéressante notamment dans la problématique de la gestion et la transformation des déchets dans la ville de Kinshasa ».

Cette activité a connu la participation de Josiane Martin, présidente de l’Association des écoles belges à l’étranger et de José de los Santos Moyano, chef d’établissement de l’école belge de Kinshasa. Ces deux autorités n’ont pas caché leur joie de voir cette activité se réaliser à Kinshasa, une ville qui connait de difficulté dans la gestion de ses déchets. « Depuis 2014, je reçois toujours à distance, les rapports de ce projet sur papier, ça me fait énormément plaisir de voir comment dans le fait ça se passe. Surtout qu’on intègre tous les étudiants de l’université à ce projet, c’est vraiment très bien de suivre ça », a indiqué Josiane Martin.

Notons que depuis 2008, l’ONG Le Gardien vert-bleu reçoit des appuis financiers du Lycée prince de Liège pour mener ses activités sur terrain.  Ce projet de sensibilisation et d’éducation environnementale permet de toucher chaque année, plus de 5000 élèves dans 72 écoles de la capitale congolaise.  Elle axe ses sensibilisations sur l’importance des plantes et de l’eau sur terre, les comportements nuisibles à l’environnement, conséquences et solutions, et les ressources renouvelables de la RDC, conservation et protection.

Serge NGALAMULUME

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF