Actualités - Forêt

Lancement d’un projet pour la sécurisation communautaire des écosystèmes des tourbières en Equateur

Featured Image

Un nouveau projet a été lancé pour sécuriser les écosystèmes des tourbières dans la province de l’Equateur, au nord-ouest de la République démocratique du Congo. Ce projet sera exécuté pour sécuriser les blocs des tourbières situés dans la zone à proximité de la réserve naturelle du Triangle de la Ngiri et qui s’étend sur les deux côtés le long du fleuve Congo sur les territoires de Bomongo et Makanza. Il a été lancé ce lundi 27 novembre, à Mbandaka, lors d’un atelier.

« C’est dans l’optique de contribuer à la préservation des grands blocs forestiers intacts, au respects des engagements régionaux et internationaux de la RDC sur les changements climatiques et la biodiversité, et la concrétisation de la vision de la province de l’Equateur orientée vers la gestion durable de ses forêts accès sur l’économie verte, que le présent projet sera mis en œuvre dans cette province », a déclaré Julien Mathe, coordonnateur de l’ONG GASHE.

La province de l’Equateur c’est 100.000 Km2, les forêts représentent 80% de la superficie de cette province démembrée. Elles constituent la principale richesse de la province pour son développement. Cependant, 25% de cette province est couverte des titres d’exploitation industrielle du bois dont les exploitants opèrent souvent sans aucun plan d’aménagement.

La faible gouvernance du secteur forestier illustrée par des nombreux cas de superposition et des conflits entre les exploitants, les aires protégées, et les communautés locales et les peuples autochtones est sans doute la principale menace qui pèse sur les forêts de l’Equateur.

Cette menace s’étend aujourd’hui aux tourbières et aux forêts primaires intactes préservées en partie grâce au savoir et pratiques endogènes des communautés locales et autochtones qui y vivent depuis des générations.

« J’exhorte nos partenaires à prendre en compte les différentes recommandations formulées lors de la dernière réunion d’évaluation du processus de la foresterie communautaire dans la province de l’Equateur, afin d’éviter toute superposition », a déclaré le ministre provincial de l’environnement, Alain Elodji Basi.

Notons par ailleurs que les populations vivant dans cette zone vivent essentiellement de la pêche et ont recours à la coupe sélective du bois pour la fabrication de pirogues. La présence des exploitants artisanaux est aussi fortement constatée pendant la période des hautes eaux profitant de la crue pour évacuer les bois.

Le projet « Sécurisation Communautaire des Ecosystème des tourbières en Equateur, République Démocratique du Congo » est appuyé financièrement par la Rainforest Trust, techniquement par la Rainforest Foundation Norway. Il sera mis en œuvre par GASHE.

Alfredo Prince NTUMBA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF