Actualités - Santé

Les apaisements de Sama Lukonde aux médecins congolais

Featured Image

« Par rapport aux fonctionnaires de l’Etat non payés à ce jour, le Gouvernement, dans le cadre de sa politique d’inclusion salariale, procède à la réduction progressive des effectifs de cette catégorie à travers toute la République, et entend poursuivre cette action après le processus d’identification biométrique en cours. A ce jour, il a procédé à la mécanisation de 36.000 agents et fonctionnaires de l’Etat dont 945 dans la Province de la Lomami et 830 dans le Kwango », a affirmé le Premier ministre et chef du gouvernement Jean Michel Sama Lukonde.  

C’est dans sa réponse sur les préoccupations des Députés sur le projet de loi de Finances de l’exercice 2023, présenté à l’Assemblée Nationale, au cours de la séance plénière du 01er novembre 2022. Au cours de cette rencontre, le Premier ministre a donné la position du gouvernement dans l’application des protocoles d’accords signés avec les différents bancs syndicaux de l’administration publique face aux recommandations du Fonds Monétaire International (FMI) en matière des dépenses de rémunération.

« Tout en respectant le Programme conclu avec cette institution financière internationale ainsi que les différents protocoles d’accords avec les bancs syndicaux, votre gouvernement s’emploie et s’emploiera à honorer tous ses engagements de manière à préserver l’équilibre dans les limites fixées pour cette rubrique dans le mémorandum des politiques économiques et financières », a expliqué Jean Michel Sama Lukonde.

Il a poursuivi son speech en évoquant le problème de retard de paiement des salaires du personnel de santé sur toute l’étendue du territoire national. « Il y a lieu de noter que votre gouvernement assure régulièrement la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, le personnel médical y compris. Cependant, suite à l’immensité du territoire national, certaines institutions payeuses rencontrent des difficultés pour s’exécuter dans le délai, notamment dans les zones à accès difficile. Le Gouvernement met tout en œuvre pour résorber cette question à travers la valorisation de certaines institutions financières, à l’instar de la CADECO. » a indiqué le Premier Ministre.                       

Au cours de son intervention, le délabrement des structures médicosanitaires n’a pas été oublié. Le chef du Gouvernement a affirmé que l’Etat, en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers déploie des efforts dans le cadre du développement du système de santé, pour assurer la construction et la réhabilitation des structures de santé. « Parmi les établissements publics devant appuyer la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle, le Fonds de promotion de la santé s’occupera de la construction et de la modernisation des infrastructures sanitaires dans tous les territoires de la République, » a-t-il conclu.         

Sarah MANGAZA

they put their trust in us

AFDGIZHirondelleSNELWWF